Instagram : une app propose d'accéder aux comptes privés... en échange de ses données

14 novembre 2019 à 17h04
0
instagram données


Lancée il y a moins d'un an, Ghosty for Instagram compte déjà 500 000 téléchargements.

Espionner les comptes privés d'Instagram, mission impossible ? C'est pourtant ce que propose l'application Ghosty, en dépit des règles de confidentialité du réseau social.

Ghosty : une application pour jouer à Sherlock Holmes sur Instagram

Avec son logo rappelant un célèbre détective privé, la promesse de Ghosty est claire. Son but est de permettre à ses utilisateurs d'accéder aux contenus des comptes privés sur Instagram. Lancée en avril dernier, l'application a comptabilisé plus de 500 000 téléchargements sur Android.

Pourquoi une telle offre ? Sur Instagram, un compte privé est uniquement ouvert à ses abonnés. En amont, un utilisateur tiers doit envoyer une demande d'abonnement au compte privé, qui l'accepte ou non. Une fois la demande d'abonnement acceptée, l'utilisateur peut consulter le profil et les contenus qu'il poste : photos, vidéos, stories, abonnés au compte...

Pour contourner la confidentialité d'Instagram, Ghosty repose sur ses utilisateurs. En installant l'application, chaque personne donne également accès à ses informations personnelles, dont la liste de ses abonnés Instagram. Les abonnés de l'utilisateur, publics comme privés, sont ainsi captés par Ghosty, qui peut l'exploiter à son tour.


Outre l'accès aux comptes privés, Ghosty propose à ses utilisateurs de consulter quels comptes le suivent, quels comptes sont suivis par le profil privé, mais aussi de télécharger les photos et les vidéos postées, d'obtenir la photo de profil agrandie du profil privé ou encore d'enregistrer l'ensemble de ces informations.

Le stalking : une pratique en principe interdite par Facebook

Si Ghosty fait des heureux, les services proposés sont cependant interdits par Facebook, le propriétaire d'Instagram. Et pour cause : ils vont à l'encontre de la charte de confidentialité de ses utilisateurs.

Ces derniers mois, le réseau social avait engagé une politique de lutte contre le stalking. En juin dernier, la firme de Mark Zuckerberg avait ainsi limité l'usage de son moteur de recherche Graph Search. En effet, certaines de ses fonctions avancées permettait aux utilisateurs d'accéder à des données sur d'autres comptes, comme les likes ou les commentaires.


En parallèle, une action avait été menée sur Instagram en octobre dernier. Le réseau social avait décidé de supprimer un onglet de son application, qui offrait la possibilité à un utilisateur de surveiller, voire de traquer, l'activité d'autres comptes.

Prochaine étape pour le réseau social : prendre des mesures contre Ghosty et les applications au fonctionnement similaire.

Sources : Android Police, TechCrunch, RTBF
Modifié le 14/11/2019 à 18h18
3 réponses
4 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Voiture neuves : l’entourloupe de la fausse baisse des émissions de CO2
Voitures électriques : au Q3 2019, les ventes mondiales ont chuté de 10 %
Fini le réseau cuivré, Orange veut passer au 100 % fibre à partir de 2023
Recyclage, consommation et énergie, la technologie est-elle un problème... ou une solution ?
Taxe GAFA : les USA prêts à taxer les produits français jusqu'à... 100 %
Apple renouvellerait ses iPhone deux fois par an à partir de 2021, et c’est une très mauvaise idée
D'après Porsche, sa Taycan électrique lui attirerait les clients de Tesla
L'Escobar Fold 1 : un smartphone pliable à 349 dollars par le frère de Pablo Escobar
Radars tronçons : le ministère de l'Intérieur mis en demeure par la CNIL
La Banque de France va tester une monnaie numérique nationale en 2020

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top