Instagram : une app propose d'accéder aux comptes privés... en échange de ses données

instagram données


Lancée il y a moins d'un an, Ghosty for Instagram compte déjà 500 000 téléchargements.

Espionner les comptes privés d'Instagram, mission impossible ? C'est pourtant ce que propose l'application Ghosty, en dépit des règles de confidentialité du réseau social.

Ghosty : une application pour jouer à Sherlock Holmes sur Instagram

Avec son logo rappelant un célèbre détective privé, la promesse de Ghosty est claire. Son but est de permettre à ses utilisateurs d'accéder aux contenus des comptes privés sur Instagram. Lancée en avril dernier, l'application a comptabilisé plus de 500 000 téléchargements sur Android.

Pourquoi une telle offre ? Sur Instagram, un compte privé est uniquement ouvert à ses abonnés. En amont, un utilisateur tiers doit envoyer une demande d'abonnement au compte privé, qui l'accepte ou non. Une fois la demande d'abonnement acceptée, l'utilisateur peut consulter le profil et les contenus qu'il poste : photos, vidéos, stories, abonnés au compte...

Pour contourner la confidentialité d'Instagram, Ghosty repose sur ses utilisateurs. En installant l'application, chaque personne donne également accès à ses informations personnelles, dont la liste de ses abonnés Instagram. Les abonnés de l'utilisateur, publics comme privés, sont ainsi captés par Ghosty, qui peut l'exploiter à son tour.


Outre l'accès aux comptes privés, Ghosty propose à ses utilisateurs de consulter quels comptes le suivent, quels comptes sont suivis par le profil privé, mais aussi de télécharger les photos et les vidéos postées, d'obtenir la photo de profil agrandie du profil privé ou encore d'enregistrer l'ensemble de ces informations.

Le stalking : une pratique en principe interdite par Facebook

Si Ghosty fait des heureux, les services proposés sont cependant interdits par Facebook, le propriétaire d'Instagram. Et pour cause : ils vont à l'encontre de la charte de confidentialité de ses utilisateurs.

Ces derniers mois, le réseau social avait engagé une politique de lutte contre le stalking. En juin dernier, la firme de Mark Zuckerberg avait ainsi limité l'usage de son moteur de recherche Graph Search. En effet, certaines de ses fonctions avancées permettait aux utilisateurs d'accéder à des données sur d'autres comptes, comme les likes ou les commentaires.


En parallèle, une action avait été menée sur Instagram en octobre dernier. Le réseau social avait décidé de supprimer un onglet de son application, qui offrait la possibilité à un utilisateur de surveiller, voire de traquer, l'activité d'autres comptes.

Prochaine étape pour le réseau social : prendre des mesures contre Ghosty et les applications au fonctionnement similaire.

Sources : Android Police, TechCrunch, RTBF
Modifié le 14/11/2019 à 18h18
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
3
4
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

Amazon annule son MMO sur Le Seigneur des Anneaux
Comparatif des meilleures chaises de bureau ergonomiques (2021)
Test Sony Bravia XR-55A90J : le téléviseur OLED qui en met plein la vue
Quel est le meilleur service de SVoD pour regarder votre film ou série du samedi soir ?
Resizable BAR : le point sur la technologie, les performances chez NVIDIA
D’ici fin 2021, on pourra utiliser Starlink en mobilité (avec une grosse antenne quand même)
Quel est le coût d’entretien d’une voiture électrique ?
Comparatif des meilleurs smartphones à - 300€ (2021)
Test ASUS ROG Flow X13 : quand RTX 3080 en perfusion rime avec frustration
Google : le FLoC ne fait pas l'unanimité chez Microsoft et Opera
Haut de page