Instagram : une app propose d'accéder aux comptes privés... en échange de ses données

14 novembre 2019 à 17h04
0
instagram données


Lancée il y a moins d'un an, Ghosty for Instagram compte déjà 500 000 téléchargements.

Espionner les comptes privés d'Instagram, mission impossible ? C'est pourtant ce que propose l'application Ghosty, en dépit des règles de confidentialité du réseau social.

Ghosty : une application pour jouer à Sherlock Holmes sur Instagram

Avec son logo rappelant un célèbre détective privé, la promesse de Ghosty est claire. Son but est de permettre à ses utilisateurs d'accéder aux contenus des comptes privés sur Instagram. Lancée en avril dernier, l'application a comptabilisé plus de 500 000 téléchargements sur Android.

Pourquoi une telle offre ? Sur Instagram, un compte privé est uniquement ouvert à ses abonnés. En amont, un utilisateur tiers doit envoyer une demande d'abonnement au compte privé, qui l'accepte ou non. Une fois la demande d'abonnement acceptée, l'utilisateur peut consulter le profil et les contenus qu'il poste : photos, vidéos, stories, abonnés au compte...

Pour contourner la confidentialité d'Instagram, Ghosty repose sur ses utilisateurs. En installant l'application, chaque personne donne également accès à ses informations personnelles, dont la liste de ses abonnés Instagram. Les abonnés de l'utilisateur, publics comme privés, sont ainsi captés par Ghosty, qui peut l'exploiter à son tour.


Outre l'accès aux comptes privés, Ghosty propose à ses utilisateurs de consulter quels comptes le suivent, quels comptes sont suivis par le profil privé, mais aussi de télécharger les photos et les vidéos postées, d'obtenir la photo de profil agrandie du profil privé ou encore d'enregistrer l'ensemble de ces informations.

Le stalking : une pratique en principe interdite par Facebook

Si Ghosty fait des heureux, les services proposés sont cependant interdits par Facebook, le propriétaire d'Instagram. Et pour cause : ils vont à l'encontre de la charte de confidentialité de ses utilisateurs.

Ces derniers mois, le réseau social avait engagé une politique de lutte contre le stalking. En juin dernier, la firme de Mark Zuckerberg avait ainsi limité l'usage de son moteur de recherche Graph Search. En effet, certaines de ses fonctions avancées permettait aux utilisateurs d'accéder à des données sur d'autres comptes, comme les likes ou les commentaires.


En parallèle, une action avait été menée sur Instagram en octobre dernier. Le réseau social avait décidé de supprimer un onglet de son application, qui offrait la possibilité à un utilisateur de surveiller, voire de traquer, l'activité d'autres comptes.

Prochaine étape pour le réseau social : prendre des mesures contre Ghosty et les applications au fonctionnement similaire.

Sources : Android Police, TechCrunch, RTBF
Modifié le 14/11/2019 à 18h18
3
4
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

La capitalisation boursière d'Apple dépasse celle de toutes les entreprises du CAC40 réunies
Une usine de production de cellule de batteries pour véhicules électriques bientôt en France ?
Découvrez la 2CV R-Fit 100% électrique, conçue en rétrofit
TikTok et maintenant WeChat : les USA veulent
Horizon Zero Dawn : le portage PC critiqué pour ses nombreux bugs
Xiaomi Mi 10 Ultra : une édition anniversaire qui veut
Des experts en sécurité inquiets à l'approche de la présentation du premier prototype Neuralink d'Elon Musk
Elon Musk envisage la construction d'un Cybertruck plus petit pour l'Europe
Clean Network, le projet des États-Unis pour préparer leur avenir technologique sans les Chinois
Delage dévoile un hypercar hybride à 2,3 millions de dollars
scroll top