Comparatif 2019 : quel est le meilleur casque VR ?

23 septembre 2019 à 14h57
0
Le top du top
Le choix de la rédac
Le rapport qualité/ prix
HTC Vive Pro
+ Bonne résolution
+ Tracking toujours au top
Oculus Quest
+ Simple à configurer
+ Excellent tracking
+ Beau catalogue de jeux
Oculus Go
+ Casque entièrement autonome
+ Trés confortable

Comment choisir votre casque VR ?

  • Les casques VR classiques :

    Il s'agit de tous les casques reliés à un ordinateur ou bien une console. Ils ont ainsi besoin d'une alimentation et d'un signal extérieur. Cela permet de déplacer la force de calcul en dehors du casque. Mais en conséquence, il est nécessaire d'utiliser un câble entre l'appareil et le casque, ou bien un système sans fil, souvent très onéreux. L'avantage principal de ces casques est leur capacité d'immersion ; ils obligent néanmoins l'utilisateur à avoir un bon ordinateur pour suivre la demande de calcul dont le casque a besoin.
  • Les casques autonomes :

    Ces casques sont moins performants et disposent généralement de possibilités moindres, de par la puissance de calcul qui doit être intégrée au casque directement. Cela implique d'utiliser des puces graphiques pour mobile et non pour ordinateur. L'avantage des casques autonomes est leur polyvalence, qui permet de les utiliser pour des choses très basiques, comme jouer à des jeux très avancés. Leur prix est d'ailleurs moins élevé que celui des casques de réalité virtuelle classiques. L'absence de câble permet, en outre, une plus grande liberté de mouvement, d'autant plus que ces casques n'ont pas besoin de capteurs pour quadriller la pièce. Tout est réalisé directement à partir du casque pour une plus grande simplicité d'utilisation.
  • Les casques VR avec smartphone :

    Il existe plusieurs façons de concevoir un casque de réalité virtuelle pour smartphone, mais tous les modèles respectent systématiquement la même règle ; y compris le Cardboard classique. Deux lentilles sont placées devant un système de chambre noire pour regarder le téléphone. Après cela, certains fabricants utilisent des télécommandes ou des manettes pour se diriger dans le monde virtuel. Encore une fois, il s'agira d'un choix à faire.
  • Les casques de réalité mixte :

    Aujourd'hui c'est Windows qui est à la manœuvre avec les casques « Windows Mixed Reality ». Il s'agit de casques capables d'afficher à la fois le monde réel et une image superposée à un véritable objet. Pour cela, la face avant est composée de caméras et de capteurs pour filmer l'environnement, le cartographier et en faire une vue 3D. Ainsi il est possible de superposer le réel et le virtuel, qui ne font plus qu'un. Les casques de réalité mixte ont aussi l'avantage d'être bien moins chers que les casques filaires.

Le marché de la réalité virtuelle évolue de plus en plus vite et de nouvelles innovations viennent dynamiser le secteur. Entre les casques de réalité virtuelle classiques, les autonomes, ceux à smartphone ou à réalité mixte... Il peut rapidement devenir difficile de s'y retrouver.

Il faut alors identifier en premier lieu le besoin et l'utilisation que l'on aura du casque. Après cela il sera déjà possible de s'orienter vers un casque filaire ou autonome. Tous les critères devront être étudiés afin de parvenir à trouver le casque de réalité virtuelle idéal. Pour cela ce comparatif devrait vous permettre de voir un peu plus clair dans l'océan de produits qui existent aujourd'hui.

1. Oculus Rift S , le casque simple et confortable

Oculus Rift S



Les plus
+ Facile à utiliser
+ Bon suivi des mouvements
+ Rapport qualité / prix
Les moins
- Écouteurs intégrés médiocres
- Écran LCD au lieu de l'OLED

L'Oculus Rift classique a pris sa retraite au profit d'une nouvelle génération de casque. Le constructeur a ainsi apporté de nombreuses améliorations qui en font un très bon casque de réalité virtuelle, surtout pour un débutant qui ne souhaite pas s'encombrer de câbles et d'une configuration fastidieuse.

Simple et efficace

Contrairement à la précédente génération, le Rift S ne possède pas de capteurs à positionner dans la pièce. Au lieu de ça, il dispose de cinq caméras lui permettant de définir l'espace autour du joueur. La configuration est quant à elle un véritable jeu d'enfant. Une fois le casque branché et posé sur la tête, les caméras avant s'activent pour permettre de voir son environnement et d'y définir une zone de jeu à l'aide des manettes.

L'absence de capteur à placer offre la liberté de pouvoir jouer dans n'importe quel sens. On retrouve également une fonction pour retourner aux cameras extérieures afin de visionner l'environnement réel, fonction qui s'avère très utile lorsque, par exemple, votre animal a décidé de faire la java sur votre bureau.

Confortable et peu énergivore

Un casque VR peut rapidement devenir très gênant, notamment en faisant mal à certains endroits du crâne. Pour éviter cela, l'Oculus Rift S reprend le concept du casque PlayStation VR, très confortable. Même si le Rift S n'atteint pas le niveau de confort de ce dernier, il reste un casque qui peut être porté pour de longues séances de jeu. On remarque aussi qu'il possède une visière plus importante, lui permettant d'être utilisé aisément avec des lunettes.

En termes de performances, Oculus a opté pour un écran LCD de 1 280 x 1 440 pixels, définition supérieure au précédent modèle, mais à 80 Hz, au lieu de 90Hz. Au final, ce sacrifice permet au Rfit S d'être utilisé sur des ordinateurs moins puissants. Le constructeur recommande par exemple, comme pour le précédent, la carte graphique GTX 970 et un processeur Intel Core i5-4590.

Notre avis sur l'Oculus Rift S

C'est un bon casque VR, qui parvient à cocher la plupart des cases : confort, liberté en jeu, facilité d'utilisation et de configuration. Le seul regret vient des écouteurs intégrés, qui ne sont pas à la hauteur du casque. Il faudra donc privilégier son propre système audio. Néanmoins, et au regard de son prix très raisonnable, les caractéristiques du Rift S en font un excellent casque VR.

2. Oculus Go, le rapport qualité / prix

oculus go



Les plus
+ Casque entièrement autonome
+ Trés confortable
Les moins
- Faible autonomie


L'Oculus Go est un casque de réalité virtuelle entièrement autonome : aucun fil, ni d'ordinateur n'est nécessaire. Le casque intègre ainsi son propre ordinateur pour fonctionner. L'Oculus Go se fait aujourd'hui une place de plus en plus grande sur le marché des casques de réalité virtuelle.

Apporter plus pour moins cher

Oculus a frappé un grand coup lors de la sortie de son casque en 2018. Il entre ainsi en compétition avec le Gear VR de Samsung - qui, lui, fonctionne à partir d'un téléphone de la marque coréenne. L'Oculus Go offre un excellent confort, favorisant les longues sessions d'utilisation. Regarder un film en entier ne devrait, par exemple, pas être un problème.

Une expérience utilisateur très travaillée

Oculus a prit son temps pour peaufiner l'expérience utilisateur de son Oculus Go. Comme nous l'évoquions, le casque rappelle fortement le Gear VR dans sa façon de fonctionner. Sa simplicité d'utilisation lui permet de pouvoir accéder rapidement à du contenu vidéo sur Netflix ou YouTube par exemple. L'oculus Store intègre aussi de nombreux jeux et de simples lecteurs de vidéo version « cinéma ».

De bonnes prestations

Malgré son prix, l'Oculus Go intègre une belle fiche technique, à commencer par son écran, d'une définition totale de 2 560 x 1 440 pixels. Cela représente une résolution de 538 pixels par pouces, ce qui est correct. Son champ de vision est quant à lui de 110°, ici à la différence du Gear VR qui stagne à 101°.

Notre avis sur l'Oculus Go

Ce casque entièrement autonome est de très bonne qualité, et offre un véritable confort. Il essaie de se mettre au niveau des casques plus haut de gamme, sans y parvenir pour autant. L'Oculus Go échoue surtout de par sa faible autonomie, de trois heures seulement, et son écran, comprenant quelques défauts. Au final, selon l'utilisation qui en sera faite, ce casque présente néanmoins un excellent rapport / qualité prix.

3. Oculus Quest, notre coup de cœur

Oculus Quest



Les plus
+ Simple à configurer
+ Excellent tracking
+ Beau catalogue de jeux
Les moins
- Le poids

La concurrence entre les casques de réalité virtuelle est de plus en plus tangible. Il leur faut aujourd'hui témoigner de véritables atouts pour espérer se placer dans le top des ventes. Or, c'est bien l'objectif de l'Oculus Quest, qui propose, pour un prix très contenu, toute l'expérience VR et ce de façon très simple.

Le meilleur de la VR abordable

S'il existe de nombreux casques de réalité virtuelle qui se disent « bon marché », ils n'offrent en réalité qu'une partie de l'expérience VR. L'Oculus Quest, lui, capitalise sur la réussite du Go et sur sa simplicité d'utilisation, la marque apportant cet atout à un casque ultra polyvalent. En tant que casque autonome le Quest n'a pas besoin d'ordinateur pour être opérationnel : fini les câbles !

Une expérience VR « all inclusive »

Oculus a voulu frapper fort avec ce casque, qui a pour objectif de démocratiser la VR, à grande échelle. Pour ce faire, le constructeur inclut deux manettes de jeu et des fonctions de tracking. Il est ainsi possible de faire un « roomscaling » afin de se déplacer dans une zone de cinq mètres sur cinq. Côté expérience utilisateur, c'est une véritable brise. Tout est simple et facile à trouver, les menus sont clairs et la configuration de l'espace, ultra facile.

Une belle fiche technique

L'Oculus Quest reprend des codes qui marchent. On retrouve ainsi une définition par œil de 1 440 x 1 600 pixels, équivalente à celle du HTC Vive Pro. Le champ de vision est quant à lui plutôt classique, à 110°. La dalle affiche un rafraîchissement de 72 Hz, suffisant pour une bonne expérience VR.

Notre avis sur l'Oculus Quest

Oculus voulait frapper un grand coup sur la table des casques VR, et c'est chose fait. Cet Oculus Quest a de quoi donner ou redonner aux gens l'envie de tester la réalité virtuelle. La simplicité, les fonctions et le prix de ce casque, en font notre véritable coup de cœur. La boutique d'Oculus est quant à elle plutôt bien fournie, avec quelques grands jeux VR. On ne pourra que regretter le poids relativement important du casque, qui pourra se faire ressentir lors de longues sessions d'utilisation.

4. HTC Vive Pro, le top du top

htc vive pro



Les plus
+ Bonne résolution
+ Tracking toujours au top
Les moins
- Le prix
- Un poids qui réduit le confort

Pour vivre la meilleure expérience possible en réalité virtuelle, il n'y a pas de doute que le HTC Vive Pro sera un choix logique. Il est une évolution du Vive classique, répondant de meilleures performances et d'une plus grande densité de pixels par pouce. Le Vive Pro n'est pas le casque le moins cher, ni même le plus confortable, mais il reste la référence pour une expérience VR ultime.

Une bonne expérience utilisateur

Le HTC Vive Pro reprend les codes de la version classique. Ainsi les manettes et l'interface ne changent pas, mais offrent une qualité toujours optimale. Le « roomscaling » reste bien évidemment le grand avantage de ce casque. Le Vive Pro est également toujours aussi bon dans le scanning, au millimètre près, d'un environnement.

Un meilleur HTC Vive

La version Pro, en plus de l'augmentation du prix, booste le nombre de pixels à 1 440 x 1 600 par écran. Il s'agit d'ailleurs toujours d'une dalle OLED, offrant une grande richesse dans les contrastes. La vitesse de rafraîchissement est de 90 images par seconde, ce qui est excellent pour une expérience utilisateur optimale. Cela nécessitera en revanche un bon ordinateur.

Notre avis sur le HTC Vive Pro

Vous l'aurez compris, le HTC Vive Pro est actuellement l'un des meilleurs casques de réalité virtuelle sur le marché. Il offre l'expérience la plus riche et la plus immersive. En revanche on peut lui reprocher son confort moyen, même si une amélioration est à noter par rapport au Vive classique. Son prix, lui, reste prohibitif.

5. PlayStation VR, le plus confortable

Accessoires PS4 Sony PlayStation VR



Les plus
+ Le confort
+ Le design moderne
+ La simplicité
Les moins
- Écran daté
- PS Move à revoir

Malgré le poids de quelques années, le PlayStation VR reste l'un des incontournables de la réalité virtuelle. Sony attend probablement la prochaine PlayStation 5, plus puissante, pour en sortir une nouvelle version bodybuildée. Mais encore aujourd'hui et même face à la concurrence, le casque du constructeur japonais est toujours à la hauteur.

Le confort avant tout

L'objectif du Playstation VR était de pouvoir être pris en main par tous les publics. Et c'est clairement un pari réussi, tant il est facile et rapide de mettre le casque et de l'enlever. Son confort est excellent, et grâce aux multiples rembourrages on ne sent véritablement aucune gêne sur la tête, même après plusieurs heures. Le casque peut être utilisé avec ou sans les PlayStation Move, selon le jeu sélectionné. Encore mieux, il est possible d'utiliser le casque pour jouer à n'importe quel jeu, offrant un effet « grand écran », et rendant tous les titres plus immersifs, comme dans un cinéma.

Un écran très correct

Néanmoins, tout n'est pas parfait pour le PlayStation VR, et ce, notamment à cause de son âge. Son écran ne fournit en effet qu'une définition de 960 x 1080 pixels par écran, ce qui est plutôt faible. Pourtant le casque parvient à réduire les effets de grille, ce qui est très étonnant. Sony booste aussi artificiellement le nombre d'images par seconde qui passe de 60 à 120 fps pour donner un rendu fluide et éviter les nausées.

Notre avis sur le PlayStation VR

Avec le catalogue et les exclusivités de Sony, le PlayStation VR est devenu, au fil des années, un choix évident pour la réalité virtuelle. Mais son âge fait que certains composants commencent à dater et demanderaient bien une amélioration - particulièrement les PlayStation Move, d'ailleurs.

6. Samsung Gear VR, pour bien débuter dans la réalité virtuelle

Samsung Gear VR.jpg



Les plus
+ Abordable
+ Manette de contrôle
Les moins
- Seul les hauts de gamme sont compatibles
- Peut rapidement devenir limité

Le Gear VR de Samsung est un excellent moyen de se mettre à la réalité virtuelle si vous possédez déjà un téléphone Samsung. Avec les téléphones haut de gamme de la marque coréenne, équipés de meilleurs écrans, le Gear VR se révèle être un très bon casque de réalité virtuelle.

Simple et basique

Le Samsung Gear VR est le casque qui offre l'une des prises en main les plus simples du marché : le téléphone est glissé dans le casque pour faire office d'écran et d'ordinateur. Cela confère au Gear VR l'avantage d'être beaucoup moins cher que ses concurrents. Selon la version, il est compatible avec les Galaxy S6, jusqu'aux Note les plus récents.

L'expérience dépendra du téléphone

Selon le smartphone de Samsung utilisé, l'expérience ne sera pas forcement la même. Plus le téléphone est récent, meilleure devrait être l'utilisation du Gear VR. Depuis 2017 il vient avec une télécommande trackée, qui permet d'interagir dans le monde virtuel. Une fois le smartphone enclenché dans le Gear VR, la configuration est très simple. En quelques secondes il est possible de commencer à utiliser son casque.

Notre avis sur le Gear VR

Pour les personnes qui possèdent un smartphone Samsung, il peut être très intéressant de se pencher sur ce casque VR. Il s'agit d'une bonne initiation, permettant de mettre un pied dans la réalité virtuelle. On retrouve aussi des jeux compatibles spécifiquement avec le Gear VR, et des applications qui permettent de tirer un maximum parti de son casque, comme Netflix, pour ne citer qu'elle.

7. Google Carboard, pour tester la VR

Packshot Google Cardboard



Les plus
+ Grande compatibilité
+ Simple
+ Ultra abordable
Les moins
- Confort à revoir
- Dépendant d'un smartphone

Le Google Cardboard n'est pas un très bon casque de réalité virtuelle, mais n'a pas la prétention de se revendiquer comme tel. Il a en effet été pensé pour donner envie aux gens de se mettre à la réalité virtuelle. Ultra simple d'utilisation, le Google Cardboard et toutes ses déclinaisons misent sur l'accessibilité et permettent donc à tout le monde de s'initier à cette technologie.

Un petit montage et c'est parti

Avant de commencer, il vous faudra assembler le Cardboard, fourni en kit constitué de carton, d'aimant, de fixations et de lentilles. La construction est très simple, quel que soit le modèle de Cardboard choisi ; il existe effectivement des milliers de modèles différents, même si celui de Google reste le plus connu.

Ça donne quoi ?

Pour être honnête, il ne faut pas s'attendre à une image de grande qualité. En revanche il est possible d'avoir un effet « wahou », si le téléphone utilisé est bon. Les meilleurs exemples sont ceux des montagnes russes, qui peuvent simuler les mêmes sensations qu'en réel. En initiation il est aussi possible de regarder une vidéo sur YouTube avec le casque ou bien une série depuis Netflix.

Notre avis sur le Google Cardboard

Pour toutes les personnes qui n'ont pas encore essayé, le Cardboard est est un excellent moyen de faire un premier pas vers la réalité virtuelle. Ce casque à assembler soi-même permet de donner une idée de ce qui est possible de faire avec cette technologie. Il existe aujourd'hui de nombreuses applications utilisables simplement avec un Google Cardboard.

8. Google Daydream View, un Cardboard en mieux

01F4000008750550-photo-google-daydream-view.jpg
0



Les plus
+ Design
+ La télécommande
Les moins
- Confort moyen
- Effet hublot

Le Google Daydream View propose les mêmes avantages que le Cardboard, en ajoutant la possibilité de le fixer au visage, d'utiliser une télécommande pour valider et aller en arrière, et présentant également un design beaucoup plus abouti que la version originale.

Concurrencer le Gear VR

Le Gear VR est clairement devenu la référence des casques de réalité virtuelle pour smartphone. Après le Cardboard, Google s'est lancé dans un casque mieux fini, plus proche de ce qu'est le Gear VR. L'avantage du Daydream View est qu'il n'est pas seulement compatible avec les téléphones Samsung, mais étend sa liste à d'autres modèles.

Une bonne application

Le Google Daydream View fonctionne à partir d'une application éponyme qui offre une très bonne expérience utilisateur. Tout est très clair et les fonctionnalités principales sont affichées dans le premier menu. Il existe aussi des jeux, au sein même de l'application, qui permettront de se faire la main avec la réalité virtuelle.

Notre avis sur le Google Daydream View

Le Google Daydream View est clairement un très bon casque de réalité virtuelle pour smartphone. Sa télécommande est vraiment pratique et permet d'interagir facilement avec le monde. Il est aussi possible de l'utiliser dans certains jeux, augmentant encore l'immersion.

9. Acer AH101, bienvenue dans la réalité mixte

Acer AH101



Les plus
+ Facile à configurer
Les moins
- Reconnaissance des mouvements moyenne

Fin 2017 de nouveaux casques de réalité virtuelle ont fait leur apparition. Il s'agit des casques de réalité mixte « Windows Mixed Reality ». Leur but est de pouvoir se servir de l'environnement réel de l'usager comme d'un terrain de jeu, en y superposant des éléments fictifs, jonglant ainsi entre monde sensible et virtuel.

Une technologie prometteuse

Depuis, quelques constructeurs se sont mis à créer leur casque de réalité mixte ce qui a accéléré l'expansion du marché de la réalité augmentée, qui devrait d'ailleurs se développer encore dans le futur. Soyons honnête, pour le moment le casque d'Acer est plus un casque de réalité virtuelle que de réalité augmentée.

Plutôt confortable

Le design du casque d'Acer reprend les fondamentaux du PlayStation VR. Pour le mettre sur la tête, il suffit de placer le casque devant les yeux, puis de descendre l'arceau sur l'arrière du crâne. Le confort est très bon et en plus de cela, cette configuration permet d'ôter rapidement le casque et de revenir à la réalité aisément.

Notre avis sur le casque Acer AH101

L'Acer AH101 est un casque qui demande encore du travail de développement, mais de façon générale, tous les éléments d'un bon casque sont présents : la simplicité, le prix, le « roomscaling » sans capteur et la compatibilité immédiate avec Windows. Si le résultat reste bluffant, les fonctions du casque mériteraient quand même d'être un peu plus performantes.

Notre processus de sélection des produits

Nous réalisons chaque comparatif avec la même minutie et la même méthodologie. Nous passons quatre à cinq heures à analyser les caractéristiques et avis des produits disponibles en France.

À la suite de cela, nous sommes en possession d'une liste d'une quinzaine de produits et nous les testons tous.

Les produits ayant un atout à faire valoir sont alors présentés dans ce comparatif.
Modifié le 26/09/2019 à 17h19
27 réponses
14 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Journée de la communauté Clubic.com : c'était samedi, c'était comment ?
Le géant de la réservation hôtelière Booking quitte lui aussi le navire Libra
Fortnite avalé par un trou noir... en pause avant un nouveau chapitre ?
M6 victime d'une cyberattaque affectant l'ensemble des employés du groupe
L'énergie renouvelable est la principale source d'électricité au Royaume-Uni
Le Vatican va lancer un chapelet connecté !
Blocage du porno au Royaume-Uni : c'est la débandade
Blizzard allège la peine infligée au joueur ayant soutenu les manifestations de Hong Kong
Le fichier des véhicules assurés entre en vigueur, et les forces de l'ordre comptent bien l'utiliser
Un important site de contenus pédophiles tombe : 300 arrestations dans 38 pays
scroll top