Antitrust : la justice américaine ouvre officiellement une enquête à l'encontre des géants du numérique

24 juillet 2019 à 10h50
0
gafa.png

Sans jamais les nommer directement, Google, Apple, Facebook et Amazon sont quelques-unes des cibles de la justice américaine, qui vient d'ouvrir une enquête sur leurs pratiques supposées anticoncurrentielles.

L'étau semble s'être plus que jamais resserré autour des Gafam et des autres géants du numérique. Mardi 23 juillet, le département de la Justice des États-Unis a annoncé, dans un communiqué officiel, avoir démarré l'examen des pratiques anticoncurrentielles des plateformes en ligne, des réseaux sociaux, des moteurs de recherche et des grands sites de e-commerce. L'examen fait office d'enquête généralisée qui pourrait, à terme, coûter très cher aux grands noms du secteur.

L'enquête va déterminer les conséquences des pratiques des géants du numérique sur l'innovation, la concurrence et les consommateurs

Le ministère de la Justice américain a confié l'enquête à sa division antitrust. Celle-ci va devoir déterminer si les plateformes en ligne occupant une position de leader du marché, ont acquis un vrai pouvoir de marché et si elles adoptent des pratiques visant à réduire et à écarter la concurrence. L'institution n'a pas l'intention d'être clémente et le sera encore moins si elle tend à prouver que les pratiques antitrust des géants du numérique ralentissent l'innovation et/ou portent préjudice aux utilisateurs-consommateurs.

« Sans la discipline d'une concurrence réelle sur le marché, les plateformes numériques risquent de ne pas répondre aux demandes des consommateurs », redoute le procureur général adjoint de la division antitrust, Makan Delrahim. Fort logiquement, le département de la Justice ne nomme aucune entreprise en particulier dans son communiqué. Mais on se doute que des sociétés comme Google, Apple, Facebook ou Amazon sont parmi les principales visées par l'examen.

L'aboutissement de la collaboration entre élus et régulateurs

Le ministère de la justice a clairement indiqué son objectif : « évaluer les conditions de concurrence sur le marché en ligne de manière objective, impartiale, et veiller à ce que les Américains aient accès à des marchés libres au sein desquels les entreprises se font concurrence pour fournir les services souhaités par les utilisateurs. »

Aux USA, les élus et régulateurs ont déjà posé les bases de cette enquête désormais officielle. Au début du mois de juin, nous vous informions que la Commission fédéral du commerce (FTC) américaine s'était déclarée compétente pour enquêter sur les pratiques de Facebook et Amazon, laissant Apple et Google aux mains du ministère de la Justice.

Source : The United States Department of Justice
1
2
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Coronavirus : Bill Gates va faire construire des usines pour fabriquer les 7 vaccins les plus prometteurs
Comment fonctionne la nouvelle attestation de déplacement sur smartphone ?
PS5 : Sony dévoile la manette DualSense
Coronavirus : comment l'Iran et l'Espagne gèrent la crise d'un point de vue technologique
En pleine pandémie de COVID-19, Trump menace de ne plus financer l'OMS
Disney+ : pas de 4K ni d'Ultra-HD au lancement pour le concurrent de Netflix
Quatre ans après leur sortie, les Samsung Galaxy S7 ne seront plus mis à jour
Blue Origin pousse ses employés à développer une fusée touristique malgré le coronavirus
COVID-19 : Lamborghini aussi se met à produire du matériel médical
Yamaha présente trois amplificateurs rétro et des enceintes pour les audiophiles
scroll top