Droits d'auteur : début 2019, de (très) nombreuses œuvres tomberont dans le domaine public

Par
Le 21 décembre 2018
 0
safety last

Toutes les œuvres publiées en 1923 aux États-Unis sont passées dans le domaine public ce 1er janvier 2019. C'est le plus grand nombre de créations perdant leurs droits d'auteur depuis plus de 20 ans.

Comme chaque année, de nombreuses œuvres ont vu l'expiration de leurs droits d'auteur et sont tombées dans le domaine public. C'est la règle pour toutes les œuvres de plus 95 ans et publiées après le 1er janvier 1923.

Une loi modifiée sous l'impulsion de Disney

La précédente loi amenait ce délai à 75 ans, mais a été modifiée à la suite d'un intense lobbying de la part de Disney dans les années 90.

Souhaitant protéger ses droits d'auteur sur le personnage de Mickey, la firme a réussi à faire modifier la loi pour rallonger de 20 ans la durée initiale des droits d'auteur.

Des œuvres libres d'être adaptées dans les futures années

Parmi les œuvres les plus célèbres tombées dans le domaine public ce 1er janvier, on peut citer un Le Pèlerin, un film de Charlie Chaplin, la première version des Dix Commandements par Cecil B. DeMille, quelques films de Buster Keaton, ou encore le film d'Harold Lloyd, Safety Last ! et sa scène mythique d'escalade sur une horloge.

Plusieurs livres sont également tombés dans le domaine public, dont un ouvrage d'Arthur Conan Doyle, le créateur de Sherlock Holmes, le Meurtre de Roger Ackroyd et le Crime du golf d'Agatha Christie, ainsi que The World Crisis de Winston Chrurchill.

Tous ces ouvrages peuvent désormais être repris ou adaptés par n'importe qui, et retrouver une seconde jeunesse dans les mains de jeunes créateurs désireux d'y apporter leur patte.

Source : Smithsonian Mag

Modifié le 02/01/2019 à 09h17

Les dernières actualités Films et sagas

scroll top