🚀 LES BONS PLANS DE NOËL ! 🚀 LES BONS PLANS DE NOËL !

Tourisme spatial : l'agence américaine de l’aviation modifie les conditions requises pour être qualifié d'astronaute

23 juillet 2021 à 12h40
23
White_Knight_Two_and_SpaceShipTwo

Futur coup dur pour Blue Origin ? Devant l’émergence rapide des vols spatiaux commerciaux, la Federal Aviation Administration a réévalué les critères permettant d’attribuer des Ailes d’astronautes.

Et les passagers des vols suborbitaux de Blue Origin semblent a priori exclus d’office.

Qu’est-ce qu’un astronaute ?

Le débat fait rage depuis plusieurs semaines, quand Jeff Bezos, patron de Blue Origin, et Richard Branson, patron de Virgin Galactic, se sont lancés dans une course au premier milliardaire capable d’atteindre l’espace dans son propre vaisseau. Il faut dire que la frontière naturelle entre l’atmosphère et le vide spatial n’est pas abrupte, mais au contraire progressive.

Pour la Fédération aéronautique internationale, l’espace commence à la ligne de Kármán, à 100 km d’altitude. A contrario, l'altitude de 50 miles, environ 80 km, a été retenue par la FAA. Une altitude à laquelle un aéronef, comme le SpaceShipTwo, peut encore évoluer et manœuvrer marginalement. De manière très schématique, la frontière de la FAA correspond à la limite basse de la mésopause, tandis que la frontière de la FAI correspond à la limite haute de cette même mésopause.

Jusqu’à présent, des vols suborbitaux à 80 km comme sur le SpaceShipTwo, ou à plus de 100 km comme avec New Shepard, permettaient à leurs passagers d’obtenir des Ailes d’astronautes de la FAA, tandis que la FAI n’accordait son statut d’astronaute qu’aux seuls passagers de la capsule de Blue Origin. Mais les choses pourraient bien changer à l’avenir.

La FAA revoit sa réglementation

Le Bureau du Transport spatial commercial de la FAA a récemment publié les nouvelles consignes permettant d’attribuer des Ailes d’astronautes. La limite de 50 miles (80 kilomètres) est toujours de mise. Néanmoins, l’administration ajoute comme condition que les membres d’équipages devront réaliser durant le vol « des activités essentielles à la sécurité publique, ou contribuant à rendre le vol spatial habité plus sûr ». Ce faisant, la FAA cherche à rapprocher ses critères d’attribution de sa mission première, qui est de garantir la sécurité des vols commerciaux, qu’ils soient aériens ou spatiaux.

Mais cette nouvelle réglementation interroge sur les deux récents vols suborbitaux. D’après Virgin Galactic, les quatre passagers du vol du 11 juillet ont contribué à évaluer l’équipement du vaisseau, et ont conduit quelques expériences visant à démontrer les capacités de recherche scientifique suborbitale. Reste alors à savoir si cela peut être considéré comme une activité contribuant à la sécurité des vols suborbitaux.

Pour le vol de New Shepard du 20 juillet, la situation est encore plus simple. Aucun des quatre passagers n’a piloté le vaisseau de Blue Origin, et aucune activité prise en compte par la FAA n’y a été menée. De quoi exclure de facto ce vol, et les prochaines incursions spatiales de Blue Origin, du programme d’Ailes d’astronautes de la FAA. À moins, bien entendu, que cette dernière n’accepte de délivrer des Ailes à titre honorifique. Une possibilité que l’administration se réserve pour les individus ayant contribué à promouvoir l’industrie du vol spatial commercial…

Une situation on ne peut plus floue, qui tranche radicalement avec les critères d’attribution de la FAI, ou ceux de la NASA d’ailleurs.

Source : SpaceNews

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
23
19
Bombing_Basta
Des touristes, c’est le seul adjectif valable.
c_planet
il faut leur attribuer un équivalent; par exemple, avec les oreilles de Laïka.
jmbcg
Ou des fondeurs de pôle… Ça reste gentil
Garden_Dwarf
Vu le prix du billet, franchement, c’est pinailler pour pas grand-chose. Quand on voit tout ce que l’argent (en quantité) peut acheter …
tomcat75
Ce que je ne comprends pas avec la FAA (et Blue Origin par ex) c’est cet entêtement à utiliser les unités du système impérial à l’heure de la conquête spatiale qui devrait être vue sous l’angle international. C’est ce qu’a compris Elon Musk par exemple pour les retransmissions des missions de Spacex ! Qu’on prenne donc la limite de Karman et passons à autre chose…<br /> Pour ce qui est de l’appellation d’Astronaute, je pense qu’elle devrait être réservée aux pilotes, techniciens et scientifiques qui constituent l’équipage d’un vaisseau. Aucun des passagers d’un avion de ligne ne se voit attribuer des «&nbsp;ailes&nbsp;» d’Aviateur que je sache !<br /> Donc pour les passagers du New Shepard, je dirais… Astrotouristes.
Francis7
A la citée des Sciences à Paris, il y avait une machine sur laquelle on montait. Puis il fallait sauter sur place. Le temps du saut était mesuré par la machine (moins d’une seconde).<br /> Il m’a été remis par la machine un certificat de vol en apesanteur !
tubezleb
C’est pas un métier astronaute?<br /> Je conduis une voiture mais je ne me considère pas comme un pilote.<br /> Je prend le bateau, mais je ne suis pas marin.
nicgrover
Nan mais il fut imaginer que pour Jeff et Richard, avoir les ailes d’astronautes leur permettrait de draguer à donf en boîte de nuit…
avandoorine
Ca reste qu’une attraction leurs engins. Payer des sommes folles pour quelques minutes.<br /> Même l’appellation de tourisme spatiale me semble totalement loufoque, c’est comme si je passer la frontière d’un pays pendant 5 minutes et que j’était de fait un touriste du pays en question. UN étranger certes, mais un touriste…<br /> A la limite pour la future mission d’un crew dragon cela s’en rapproche avec plusieurs jours dans l’espace.<br /> Même si pour moi l’appelation d’astronaute, spationaute, cosmonaute devrait rester limiter à ceux qui ont effectivement travailler à atteindre cet objectif, et pas juste payer une somme mirobolante.
loracle
La n est pas la question, c a mérite juste d inventer un nouveaux mot: ASTRONOFRIC
Fulmlmetal
Perso je pense qu’il faudrait distinguer trois corps:<br /> les astronautes professionnels (suborbital ou orbital faisant parti d’un corps d’astronautes d’une agence ou d’une société spatiale) ayant pour missions de réaliser des travaux scientifiques ou techniques.<br /> les astronautes touristes (vol en orbite). Personne indépendante ayant payé son vol pour un vol de plaisance, ayant subit un entrainement/formation de plus d’un mois.<br /> les touristes spatiaux (vol suborbital), personne indépendante ayant payé son vol pour un vol de plaisance et sans avoir subit un entrainement de plus d’un mois.<br /> Parce que là ça devient un peu n’importe quoi, ça devient du marketing et y en a marre que les américains imposent leurs normes quand ça les arrange. Il y a une fédération internationale (dont les USA font parti) qui fait foi, point barre.
cyrano66
Ça fait quand même cher le pin’simage1125×302 79.7 KB
Theorie-du-rien
@tomcat75 - je me suis lancé et viens d’envoyer un email à la FAI. J’ai donné les coordonnées de Susanne qui conduira le bus 11 au départ de ma station rue Bechtet dans le 13ème demain matin. Susanne souhaite participer au programme de clarification dans lequel elle va expliquer à la FAI que la régie de bus a vraiment très simplement établi qu’un conducteur de bus et bah c’est celui qui conduit. Que les passagers beh c’est ceux qui sont assis ou debout mais qui conduisent pas.
nicgrover
C’est vrai qu’au revers d’une veste, ça en jette… $urtout la finition dorée…
cyrano66
image1047×953 290 KB
promeneur001
Membre d’équipage ou passager tous sont des voyageurs de l’espace, c’est-à-dire des spationautes.<br /> Par contre quelqu’un qui fait juste une incursion dans l’espace on ne peut pas dire qu’il voyage dans l’espace, car son véhicule est incapable de voyager dans l’espace.
Maspriborintorg
Aux USA, bien qu’ils aient signé l’accord sur le système métrique, c’est toujours les mesures impériales qui sont utilisées sauf dans de rares cas. Ainsi, des sondes interplanétaires US ont été perdues car le concepteur et l’opérateur ne servaient pas les mêmes unités (par exemple calcul de poussée en Pound ou en Newton). Dans L’ISS, toute la partie US utilise des boulons et raccords de tuyauterie en pouce et les parties Russes, Japonaise et Européenne du matériel métrique. Seuls chez tous le monde, les composants électroniques ont des dimensions en fraction de pouce (empattement circuits intégrés par exemple) dans tous les domaines civils et militaires.
Labarthe
Réservons le qualificatif d’astronaute (étymologiquement navigateur des astres) à ceux qui font le tour complet de la Terre.<br /> Quant à ceux (Bezos, Branson, pilotes militaires de X15, A.Shepard, V.Grissom) qui, ne parvenant pas à s’affranchir de la gravité terrestre, se sont juste élevés au-delà des couches denses de l’atmosphère avant d’être contraints de retomber, le terme le plus approprié me semble-t-il serait karman(n)aute.
cyrano66
En faite c’est pas des ailes d’astronaute qu’il faut donner.<br /> C’est des ailes de polluonaute.<br /> Bien polluer pour 15 mn d’adrénaline, un vrai passe temps de riches désœuvrés.<br /> France Inter – 19 Jul 21<br /> Tourisme spatial = pollution maximale&nbsp;?<br /> Entre deux voyages dans l'espace organisés par et pour les hommes d'affaires Richard Branson et Jeff Bezos, la question de la pollution engendrée par ce tourisme pour milliardaires gagne du terrain.<br /> « Aux riches fans d’espace soucieux de leur bilan carbone, il sera par exemple bientôt possible de tester des voyages en ballons «&nbsp;à zéro émission&nbsp;» , que proposera notamment la société française Zephalto dès 2024. À 25 km d’altitude, propulsés par de l’hélium - un gaz neutre -, les passagers plongeront dans l’obscurité de l’espace pour y admirer la courbure de la planète bleue. Sans la mettre à mal. »
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Amnesty International piraté par un groupe chinois ?
Pour Noël, une tablette Samsung achetée, une offerte !
Découvrez le satellite MTG-I1, ce fleuron européen qui va nous donner la météo
La fibre à moins de 20€ ? C'est possible avec cette offre de Noël !
Cette entreprise relance le Minitel pour le connecter à Internet
Idée cadeau pour Noël : le jeu PS5 Returnal actuellement à -63% chez Amazon
Comment Proton entend déjouer la cybercensure russe grâce à son VPN
Peu de cartes, retards sur les custom : vers un lancement difficile pour les Radeon RX 7900 ?
Google Chromecast : un cadeau de Noël vraiment pas cher !
Condamnés par les smartphones ? Nikon et Panasonic arrêtent les compacts numériques
Haut de page