Virgin Galactic et Richard Branson s'envoleront dans l'espace, avant Bezos, le 11 juillet

Eric Bottlaender
Spécialiste espace
02 juillet 2021 à 12h10
37
VSS Unity équipage Branson © Virgin Galactic
Chaussures brunes pour les pilotes, bleues pour les passagers. Seyant, non ? © Virgin Galactic

La course des milliardaires de l'espace atteint son paroxysme. Dans une dernière tentative pour dépasser Blue Origin, Virgin Galactic a prévu un vol de son avion fusée le 11 juillet avec quatre passagers à son bord. Parmi eux, on trouvera l'emblématique fondateur de l'entreprise, Richard Branson.

Il n'y a plus qu'à attendre la prochaine annonce !

Premier à tout prix

Les rumeurs devenaient insistantes depuis quelques jours, d'autant que la puissante FAA (Federal Aviation Administration) a donné son feu vert vendredi dernier à Virgin Galactic pour que des passagers puissent embarquer à bord de son avion fusée. Une bonne nouvelle pour le cours en Bourse…

Et c'est tout ce qu'attendait Richard Branson pour pousser ses équipes et tenter d'atteindre la frontière de l'espace avant son seul concurrent direct, Jeff Bezos et sa capsule New Shepard. Ce 2 juillet, dans une vidéo promotionnelle parfaitement préparée, le milliardaire fondateur de Virgin Galactic annonce qu'il prendra part à un vol suborbital avec deux pilotes et quatre passagers prévu le 11 juillet.

Une montée, une descente et un coup d'œil sur la Terre

Comme pour les trois autres vols d'essai à la frontière de l'espace qu'a réussi Virgin Galactic jusqu'ici (décembre 2018, février 2019 et mai 2021), l'avion fusée VSS Unity sera d'abord transporté sous l'aile centrale de son avion porteur le VMS Eve. Il s'engage sur un « circuit » jusqu'à une altitude d'environ 15 kilomètres et un axe particulier au-dessus du Nouveau Mexique, puis largue Unity.

Ce dernier allume alors son moteur et accélère, puis bascule à la verticale pour grimper jusqu'à environ 90 kilomètres d'altitude. Dès l'extinction de la propulsion, tous les passagers de la cabine sont en impesanteur, pour environ 5 à 6 minutes. L'avion utilise ensuite son système de queue pivotante pour rentrer dans l'atmosphère et se diriger vers la piste du Spaceport America, où il se pose en planant.

Du monde dans « l'espace »

Les deux pilotes de l'avion fusée, Dave Mckay et Mike Masucci, sont déjà expérimentés, et la responsable des astronautes de Virgin, Beth Moses, fera elle aussi son deuxième vol. Elle pourra aider et préparer les trois autres participants qui occuperont les places arrière. Il s'agit du sémillant Richard Branson, de l'ingénieur principal Colin Bennett et de la vice-présidente des opérations avec le gouvernement et des expériences, Sirisha Bandla. L'aventure d'une vie pour une partie de l'équipage et le milliardaire en particulier, même s'il s'agit encore officiellement d'un vol de test avant l'arrivée de passagers « commerciaux » au sein du petit avion fusée.

Virgin Galactic espace terre © Virgin Galactic
Prêts à prendre tous les risques pour cette vue ? © Virgin Galactic

Il faut noter que même si tout se passe bien, il y aura probablement une petite polémique entre ce vol et celui de New Shepard (embarquant Jeff Bezos, son frère Mark, Wally Funk, un très riche passager et potentiellement deux autres participants).

En effet, New Shepard dépasse la Ligne de Karman, fixée à 100 kilomètres d'altitude et qui fait généralement office de frontière de l'espace internationalement. L'avion fusée de Virgin Galactic, lui, se contente de franchir la frontière des « 50 miles » (un peu plus de 80 kilomètres) qui fait référence aux États-Unis et donne droit à ses Ailes d'astronaute. Sur le plan de la physique, il y a bien peu de différence, mais dans cette aventure, le prestige et la communication sont des éléments piliers.

Source : Virgin

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
37
19
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Des milliards et des promesses, Jeff Bezos tente de récupérer son contrat lunaire avec la NASA
Galileo : un nouveau projet de recherche de signes de vie extraterrestre voit le jour à Harvard
L'Agence spatiale européenne continue de parier sur le petit lanceur Vega
Festival d'astéroïdes prévu pour la sonde Lucy, bientôt prête pour son décollage
La NASA choisit Falcon Heavy pour envoyer sa sonde Europa Clipper vers l’orbite
Boeing se prépare à un second vol d'essai de sa capsule Starliner en direction de l'ISS
La structure interne de Mars révèle ses secrets grâce à la mission Insight
Tourisme spatial : l'agence américaine de l’aviation modifie les conditions requises pour être qualifié d'astronaute
Le module Nauka arrive en orbite après une odyssée de presque trois décennies
Super Heavy, le plus gros booster de SpaceX, réussit ses premiers essais moteur
Haut de page