Premier achat de PC ? Le guide

15 juillet 2008 à 12h26
0
Dans la vie de tous les jours, les passionnés d'informatique sont régulièrement sollicités par leur entourage. En effet, il arrive fréquemment que les personnes les moins initiées leur posent de nombreuses questions techniques. Ces interrogations commencent généralement par une demande de conseil lors de l'achat d'un nouvel ordinateur. Ça tombe bien puisque ce dossier s'intéressera précisément à ce cas de figure en renseignant les novices qui souhaitent effectuer leur premier achat. Quels sont les composants importants pour telle ou telle utilisation ? Vais-je avoir besoin de périphériques particuliers ? Il y a-t-il des détails à ne pas négliger avant l'achat ? Clubic.com vous apporte les clefs qui vous permettront de réaliser une acquisition sur mesure.

Sans partir avec une idée plus ou moins précise de ce que l'on souhaite faire avec son futur ordinateur, il est difficile de faire le bon choix. Si vous n'établissez pas un bref cahier des charges, vous risquez de repartir du premier magasin avec une machine franchement inadaptée. Car aussi onéreuse soit-elle, il y a des chances que vous n'investissiez pas dans les composants et périphériques dont vous aurez réellement besoin. Pour vous guider, cet article recense donc plusieurs types d'utilisation. Pour chacun des profils identifiés, nous avons passé en revue la liste des composants et périphériques importants. Vous trouverez également une liste de conseils et de remarques. Si vous souhaitez vous adonner à plusieurs activités, n'hésitez pas à conjuguer nos conseils.

01F4000001289792-photo.jpg


Des idées ?

Ceux qui s'apprêtent à réaliser leur premier achat informatique risquent d'être confrontés à un problème de taille. En effet, il est difficile de lister des centres d'intérêt avant d'avoir mis le pied à l'étrier. Si tel est votre cas, ciblez simplement les utilisations principales que sont Internet, la bureautique et la gestion des photos. Cette première acquisition risque de ne pas être la dernière. Elle vous permettra de faire vos débuts, et vous aidera à mieux cerner la liste des activités qui vous passionnent.

Message à l'attention des « experts référents »

Si vous êtes l'initié référent, n'hésitez pas à orienter vos connaissances vers ce guide pour effectuer un premier « dégrossissage ». Ce dossier vous facilitera la tâche en regroupant les idées principales. Bien sûr, vous pourrez compléter ce support en l'agrémentant de vos propres conseils. On pourra également se poser la question de l'accès au présent document lorsque l'acheteur potentiel n'est pas encore équipé d'un ordinateur ! Notre logithèque résoudra rapidement ce petit problème. Si besoin est, pensez à utiliser . Ce petit utilitaire vous permettra d'imprimer le présent article.

La première question à se poser

0096000001290624-photo.jpg
Le primo acquérant pourra se questionner sur le choix d'une plate-forme mobile, ou fixe. Dans les années à venir, les portables devraient progressivement remplacer les machines fixes. Malgré cela, pour l'heure, les machines «desktop» disposent encore d'atouts suffisants pour rester dans la course. Par exemple, il est plus facile de dépanner, personnaliser ou de faire évoluer un PC de bureau. Pourtant, certaines gammes de portables offrent tout de même des possibilités de personnalisation. C'est de cas des machines qui sont vendues sur l'Apple store (Mac) ou sur Dell.fr. Mieux encore, il est possible d'opter pour un portable DIY (Do It Yourself, ou, faites-le vous-même). Vous pourrez trouver des PC à monter vous-même sur Topachat ou sur le site de Surcouf (OCZ propose également une formule à la carte).





Avant de commencer, n'oubliez pas que :



  • Le but du jeu n'est pas de lire l'intégralité du dossier. Focalisez-vous plutôt sur les parties relatives aux activités qui vous concernent.
  • Cet article n'a pas pour vocation de conseiller telle ou telle référence en particulier (carte mère, carte graphique, etc.). Vous trouverez toutes ces informations en consultant nos guides d'achat périodiques.
  • Si vous souhaitez vous adonner à plusieurs des activités que nous avons passées en revue, n'hésitez pas à additionner les conseils prodigués pour chacun des «profils types d'utilisation».

Internet et bureautique : les points communs

A propos de la puissance de la machine

0050000001289758-photo.jpg
Il n'est pas nécessaire d'acheter une bête de course onéreuse lorsque l'on souhaite surfer sur Internet ou s'adonner à la bureautique. Une machine d'entrée de gamme devrait parfaitement être en mesure de répondre à vos attentes. Pour vous aider à y voir un peu plus clair, vous pourrez jeter un œil à notre configuration de référence d'entrée de gamme.

Quels sont les périphériques importants ?

Les périphériques requis pour profiter pleinement d'une configuration bureautique ou Internet
006E000000999854-photo-imprimante-hewlett-packard-hp-laserjet-m1522nf.jpg
sont sensiblement les mêmes. En premier lieu, nous vous conseillons de vous dotez-vous d'un ensemble clavier/souris ergonomique. Concernant la souris, veillez impérativement à ce qu'elle dispose bien d'un bouton « back » (présent dans la majorité des cas). Lorsque vous surferez, ce dernier vous permettra d'atteindre la page précédente en un clic, sans avoir à promener le curseur de la souris sur le bouton « précédent ». Bien sûr, en plus de cela, il sera préférable de disposer d'un imprimante pour donner vie a vos travaux, ou imprimer les pages Web qui vous intéressent. Cette fois encore, notre guide d'achat dédié devrait vous permettre d'y voir un peu plus clair.


Pour la bureautique : choix d'un traitement de texte

00A0000001290708-photo.jpg
Deux types d'utilisations sont à différencier. Nous les avons classées par ordre d'importance. On pourra (A) avoir besoin de réaliser des documents pour soi-même ou pour ses proches ou... (B) réaliser des documents «importants» destinés à être diffusés (dans un cadre professionnel ou pour une recherche d'emploi, par exemple). Si votre utilisation se résume au premier cas de figure, pourquoi ne pas opter pour OpenOffice ? Ne boudons pas notre plaisir, cette excellente suite bureautique gratuite vous permettra de réaliser des travaux de qualité ! Pour ne rien gâcher, cette application est compatible avec les célèbres formats de Microsoft (.DOC, .XLS, .PPS). Nous reviendrons sur ce point au cours des quelques lignes qui vont suivre.

00A0000001289766-photo.jpg
Le second cas de figure mérite une brève réflexion. S'il vous arrive de devoir envoyer des documents importants par Internet (C.V., documents professionnels), il est préférable d'utiliser Word. Pourquoi ? Simplement parce que la mise en forme d'un document crée avec Open Office risque d'être dénaturée si votre destinataire utilise Word. Gardez à l'esprit qu'une compatibilité n'est jamais forcément totale. Pour fournir un document rigoureusement identique à l'original, évitez de sortir des sentiers battus. N'oubliez pas que le traitement de texte de Microsoft est massivement utilisé dans le monde professionnel et qu'il s'érige en conséquence comme un standard.




Internet : les communications audio-vidéo

Les logiciels : Internet est une aubaine pour les gens qui souhaitent converser... pour une somme nulle ou modique. De nombreux programmes sont spécialisés dans l'acheminement des communications audio et/ou vidéo. Dans ce domaine, on retiendra principalement Windows Live Messenger et Skype. Dans les deux cas, les conversations vocales et visuelles réalisées de PC à PC sont totalement gratuites (hors coût d'abonnement Internet). Les personnes désireuses de joindre une ligne fixe ou portable devront tout de même passer à la caisse, mais les tarifications pratiquées sont avantageuses (comparées aux abonnements téléphoniques classiques).
0096000000736922-photo.jpg
Le matériel : Quels sont les prérequis pour communiquer dans de bonnes conditions ? La majorité des utilisateurs opteront pour une webcam équipée d'un micro (majorité des cas), mais attention. Pour éviter les phénomènes d'écho désagréable, il sera préférable de se doter d'un micro-casque filaire. Autre possibilité qui vous permettra de gagner en liberté : utiliser un casque ou une oreillette Bluetooth. Bien sûr, dans ce cas, il faudra être équipé d'un circuit Bluetooth (la majorité des PC portables en sont dotés), ou ajouter un dongle USB optionnel. Pour en revenir à la webcam, il est important de s'intéresser au rendu obtenu dans les environnements sombres. Rappelez-vous que vous n'utiliserez pas forcément ce périphérique dans des conditions idéales. Dans tous les cas, n'achetez pas cet « œil électronique » à l'aveugle. Si vous décidez d'opter pour un PC portable, le choix devrait être vite fait puisque la plupart des modèles sont équipés d'une webcam intégrée.


Pour gérer et retoucher mes photos

Performances et logiciels

La gestion et la retouche des photos ne nécessitent pas forcément l'achat d'une bête de course. La quasi-totalité des machines actuelles (entrée de gamme comprise) devraient vous permettre de vous adonner à cette activité passionnante. Pour ce qui est de la partie logicielle, on distinguera principalement les programmes de gestion de photothèque, et ceux qui permettent de retoucher ses clichés. Pour gérer vos photos, vous pourrez utiliser Picasa, ACDSee ou XNView. Quelques petites options de retouches sont disponibles avec ces gestionnaires, mais si vous souhaitez effectuer de grosses modifications, il sera préférable d'opter pour un logiciel spécialisé comme Photoshop Elements (une alternative au poids lourd de la retouche professionnelle), PhotoFiltre, Paint Shop Pro ou Paint.NET.

015E000001290940-photo-ript.jpg
N'importe quelle machine devrait vous permettre de vous amuser avec vos photos

Stockage des photos.. et sauvegarde

Pour ce qui est du volume de stockage, en d'autres termes le disque dur, vous ne devriez pas avoir à vous faire de soucis : même en entrée de gamme, l'espace mémoire proposé s'avère suffisant pour emmagasiner une photothèque volumineuse. En fait, il faudra surtout envisager une solution de sauvegarde viable. En effet, sans forcément sombrer dans la paranoïa extrême, il sera préférable de se prémunir des pertes de données. Vos photos sont précieuses, préservez-les ! Pour ce faire, vous pourrez graver vos photos sur CD/DVD ou mieux, en stocker une copie sur un disque dur externe (branché en USB).

00C8000001000506-photo-disque-dur-lacie-d2-quadra-v2-1to.jpg
00E6000001343856-photo-graveur-dvd-samsung-sh-s203d-noir.jpg

Quel que soit le support de sauvegarde choisi, il faudra s'imposer une discipline de sauvegarde rigoureuse


Les principaux outils du photographe amateur

005A000000398978-photo-dell-ultrasharp-3007wfp.jpg
Les principaux organes qui font la richesse d'une installation dédiée à la photo se trouvent... à l'extérieur de l'ordinateur ! En premier lieu, il faudra bien évidemment disposer d'un bon appareil photo, mais cette partie dépasse le cadre de notre article (n'hésitez pas à consulter l'un de nos nombreux comparatifs et guides d'achats.) Puis, pour afficher, et (ou) retoucher vos photos dans de bonnes conditions, nous vous conseillons d'opter pour un écran de grande taille. Si vous faites de la retouche photo avancée, n'essayez surtout pas de faire des économies en vous privant d'un écran de qualité. Gardez à l'esprit qu'en général, l'écran est un des rares périphériques que l'on peut conserver pendant plusieurs années.




00F5000001291078-photo.jpg
012C000001291076-photo.jpg

Plusieurs programmes de retouche avancés (dont le célèbre Photoshop) utilisent des palettes d'outils, c'est-à-dire des menus flottants (voir photos ci-dessus). Sur un écran 19 pouces classique, vous devrez déplacer ces palettes en permanence. Avec un moniteur 16/10 de grande taille, vous éviterez ce problème en augmentant votre surface de travail. Ceci vous apportera un gain d'ergonomie non négligeable.


En plus des périphériques précédemment cités, pour concrétiser votre travail, ou le partager entre proches, vous devrez bien évidemment disposer d'une imprimante photo. Les modèles grand public les plus vendus se divisent en deux sous-familles bien distinctes : les imprimantes classiques au format A4 (21 x 29.7), ou les imprimantes miniatures au format 10 x 15 (format d'une photo traditionnelle). Les imprimantes 10 x 15 sont certes limitées à la photo, mais elles offrent un encombrement particulièrement réduit. Il sera donc possible de les emporter en famille ou chez des proches pour partager instantanément vos souvenirs. Autre avantage et non des moindres : la plupart des imprimantes 10 x 15 sont équipés d'un lecteur de cartes flash. Vous pourrez donc transférer vos clichés de l'appareil photo à l'imprimante sans passer par un ordinateur.
012C000000462841-photo-imprimantes-sony-10-x-15-dpp-fp90-et-dpp-f70.jpg
00F5000001429008-photo-imprimante-canon-pixma-mp140.jpg

Vous pourrez opter pour une imprimante miniature (10 x 15) ou pour un format A4 plus traditionnel (21 x 29.7).


Enfin, un dernier périphérique pourra apporter un plus aux photographes en herbe. Nous pensons particulièrement aux lecteurs multicartes (internes ou externes). En effet, il est parfois plus pratique d'insérer directement la carte mémoire de l'appareil photo dans l'ordinateur que d'utiliser le câble de synchronisation.

Pour écouter de la musique ?

De quoi pouvons-nous manquer ?

005A000001289764-photo.jpg
Les utilisateurs avancés pourront se questionner sur la raison d'être d'un tel chapitre. Comment épiloguer sur l'écoute musicale alors qu'aujourd'hui, la totalité des ordinateurs sont équipés des prérequis nécessaires ? A l'heure actuelle, les ordinateurs portables ou «desktop» disposent tous d'un lecteur CD et d'une prise casque. Sur le plan logiciel cette fois, l'utilisateur aura l'embarras du choix concernant les programmes de lecture audio.

Pourtant, certains accessoires auxquels on ne pense pas forcément au premier abord pourront améliorer l'expérience des mélomanes en herbe. Envie de profiter d'une bonne qualité sonore ? D'écouter votre musique sans déranger votre entourage ? Évitez les pièges : dotez-vous immédiatement des bons périphériques.

Profiter d'un son de qualité

L'acquisition de haut-parleurs de qualité n'est plus un luxe. Certains kits d'enceintes d'entrée de gamme délivrent un son d'excellente facture. Veillez simplement à ne pas acheter à l'aveugle. En effet, de grands écarts de rendu sonore peuvent être constatés d'un modèle à l'autre.

Les différents kits d'enceintes : Il existe trois grandes familles de kits d'enceintes : les 2.0, 2.1 et 5.1. Le premier chiffre de ces appellations désigne le nombre de haut-parleurs. Le second vous renseignera sur la présence d'un caisson de basses (ce dernier améliorera grandement le rendement sonore en accentuant la courbe des graves).

00FA000000618522-photo-enceinte-hercules-xps-2-115-clone.jpg
00FA000000618514-photo-enceinte-genius-sw-s2-1-250-clone.jpg


Le « must have » : Pour profiter pleinement de l'environnement sonore d'un jeu vidéo ou d'un film, vous pourrez franchir le pas du 5.1. (cinq enceintes plus un caisson de basses). Un tel matériel vous permettra de profiter d'un son « spatial ». Attention, pour exploiter de telles enceintes, vous devrez disposer d'une carte son capable de gérer ce format audio. Rassurez-vous, tous les ordinateurs « desktop » actuels prennent en charge le 5.1.

En suivant notre conseil, vous ne prendrez qu'un seul risque : celui de faire plus amplement connaissance avec votre proche voisinage : )



La qualité et la liberté... sans déranger son entourage

Les périphériques d'écoute sonore ne se limitent pas aux simples kits d'enceintes, loin s'en faut. En effet, le choix d'un casque audio pourra s'avérer idéal dans bien des cas. Cette fois encore, nous vous conseillons d'opter directement pour une certaine famille d'accessoires. En effet, la liberté procurée par l'utilisation d'un casque sans fil vous apportera un surcroît de confort non négligeable. Comparé aux enceintes, l'utilisation d'un casque sans fil présente les avantages suivants :
  • Vous pourrez profiter d'un volume sonore important sans importuner votre entourage.
  • La liberté procurée par le sans fil apporte un confort dont il est rapidement difficile de se passer
  • Les casques Bluetooth avec microphones vous permettront de vous adonner à des conversations vocales via Internet.
  • Certains casques à radiofréquences également dits RT et donc non Bluetooth offrent une couverture relativement importante.
  • La qualité du son ne sera pas fonction de la forme et du volume de la pièce dans laquelle vous installez votre ordinateur.

Spécificités liées aux casques Bluetooth :
00C8000000619382-photo.jpg

  • La portée dépasse rarement les 5 mètres.
  • La qualité audio des casques Bluetooth se situe généralement en deçà de celle des casques RF classiques.
  • Ces casques sont quasiment tous équipés d'un micro.
  • Pour pouvoir utiliser un casque Bluetooth, vous devrez disposer d'un dongle Bluetooth, ou posséder un ordinateur qui est nativement équipé de cette interface (cas de nombreux PC portables). Attention, dans tous les cas, le logiciel qui gère votre périphérique Bluetooth devra être compatible avec la norme A2DP (si ce n'est pas le cas, vous pourrez toujours tenter votre chance avec BlueSoleil).

Spécificités liées aux casques à radio fréquence

  • Les modèles haut de gamme couvrent un périmètre important.
  • Assurez-vous que le casque propose plusieurs bandes de fréquence.
  • Les transmissions ne sont pas encryptées (un tiers pourra intercepter le son provenant de votre ordinateur sans difficulté).

Quid du PC portable ?

L'équipement sonore : Les PC de bureau sont presque tous équipés d'une carte son capable de gérer le 5.1. Malheureusement, cette règle est loin d'être une généralité sur les PC portables. La majorité des machines mobiles sont limitées au son stéréo. Pas de panique, cette petite faiblesse ne devrait pas trop vous handicaper si vous souhaitez simplement écouter vos musiques favorites. Un petit plus pourra toutefois faire la différence : certains portables sont équipés d'un caisson de basses. Ce haut-parleur supplémentaire vous permettra de profiter d'un son plus « profond ».

Interfaces radio : Nous avons évoqué la possibilité d'utiliser un casque stéréo Bluetooth. Il est vrai que certains modèles offrent une qualité d'écoute excellente. Autre avantage et non des moindres : ces casques sont majoritairement équipés d'un microphone (idéal pour s'adonner à des conversations audio). Pour profiter d'un tel périphérique, veillez à vous assurer que votre portable soit équipé d'une interface Bluetooth (avec gestion du profil A2DP, de préférence). Bien sûr, vous pourrez toujours ajouter un dongle Bluetooth, mais il est préférable de se passer d'un périphérique externe de ce type (peu pratique, encombrant et fragile).

Pour plus d'informations, consultez ces ressources



Pour regarder des films en HD?

Passer le cap de la HD

Cela fait maintenant plusieurs années que les processeurs sont capables de décompresser des flux vidéo encodés au format Divx ou MPEG 2 (DVD) sans poser le moindre problème. Malheureusement, cette règle ne s'applique pas de la même manière aux contenus haute définition. Pour pouvoir lire une vidéo Full-HD, vous devrez obligatoirement être équipés d'un processeur puissant (Athlon 64 X2, Intel Pentium Dual Core, Intel Core 2 Duo, au minimum). Dans le cas contraire, une carte graphique moderne embarquant un moteur de décompression vidéo s'avérera indispensable.

La partie optique

005A000000734952-photo-logo-blu-ray.jpg
Bien sûr, la partie optique ne devra pas être en reste. La guerre des supports HD a été remportée par Sony et le choix du format se portera donc sur le Blu-ray. Il faut savoir qu'à l'heure actuelle, il est possible de trouver des lecteurs combo (lecture des Blu-ray, gravure au format DVD uniquement) peu onéreux ainsi que des graveurs Blu-ray, plus chers. Quel que soit le cas, l'offre reste encore relativement restreinte, mais fort heureusement la chute des prix a déjà été bien amorcée.

L'écran

Sans surprises, le cinéphile devra prendre garde à ne pas négliger l'affichage. Plusieurs points sont particulièrement importants. La taille de l'écran est bien évidemment le premier choix que vous ferez en privilégiant, et c'est une évidence, la taille la plus grande possible
00FA000001455810-photo.jpg
. Prenez également garde à ce qu'il soit compatible avec la protection HDCP (voir encadré ci-dessous). Pour ce qui est de la connectique, il sera préférable d'opter pour un modèle équipé d'une prise HDMI. Pour ceux et celles qui ne connaissent pas encore, il s'agit d'une connectique audio/vidéo numérique remplaçant nos vieillissantes péritels et utilisable aussi bien avec des PC qu'avec des éléments Hi-Fi de salon.

Enfin, pour y voir un peu plus clair concernant les différentes résolutions HD existantes, n'hésitez pas à consulter le tableau ci-dessous. Le dernier point concerne le choix même du type de périphérique d'affichage. Ne vous limitez pas forcément aux moniteurs. Il pourra être bon de jeter un œil du coté des téléviseurs HD ou pourquoi pas, s'équiper d'un rétroprojecteur HD !


 Télévision
(16/9e)
Moniteur
(16/10e)
0064000000771610-photo-logo-blu-ray.jpg
Diagonale des moniteurs
1366 x 7681280 x 800 À partir de 19 pouces pour LCD
1920 x 1080
1920 x 12001920 X 1080pÀ partir de 24 pouces pour un LCD

Le point sur les résolutions TV/PC : dommage que les constructeurs n'aient pas profité du passage à la HD pour homogénéiser les normes.


A propos de l'HDCP

Cette norme de protection a pour conséquence, lorsque le support l'exige via un marqueur numérique, de baisser la résolution d'une vidéo HD lorsqu'un des périphériques de la chaine multimédia n'est pas compatible avec l'HDCP. Pour le moment, peu de Blu-ray sont verrouillés par une protection de ce type, mais dans un futur proche, il n'est pas impossible que la tendance s'inverse. Pour éviter les problèmes futurs, assurez-vous que votre carte graphique et votre écran soient compatibles avec ce « verrou électronique ». Aujourd'hui la grande majorité des cartes graphiques sont compatibles HDCP.


De l'importance de la carte graphique

La carte graphique joue un rôle important dans la mesure où certains modèles intègrent un moteur matériel dédié à la décompression des flux vidéos haute définition (PureVideo HD chez NVIDIA et UVD chez ATI/AMD). Dans la pratique, l'utilisation d'une carte graphique de ce type vous permettra de délester en grande partie votre processeur lors de la lecture d'un film HD et d'assurer une lecture fluide, sans à coups. Dans un autre registre, pour prévoir l'arrivée massive des médias protégés par l'HDCP veillez à ce qui la carte graphique soit compatible avec cette protection anticopie (voir encadré ci-dessus pour plus de détails). Pour ce qui est de la connectique cette fois, comme pour l'écran, la présence d'une prise HDMI apportera un plus non négligeable. Les cartes graphiques les plus récentes (Radeon HD 2xxx/3xxx/4xxx mais aussi GeForce 9 et GeForce série 2xx) sont équipées d'une sortie DVI qui peut être convertie en prise HDMI à l'aide d'un adaptateur généralement livré. Enfin, comment parler de confort de lecture vidéo sans aborder le problème du bruit émis par le ventilateur de refroidissement de la carte graphique ? Pour être certain de ne pas être gêné par cet élément mécanique, choisissez une carte graphique équipée d'un système de refroidissement passif (dissipateur thermique).

0118000000299491-photo-msi-hdcp-eeprom.jpg
014A000000525256-photo-amd-radeon-hd-2000-hdmi-2.jpg

Carte graphique équipée d'une puce HDCP / Adaptateur DVI- HDMI


Ne pas négliger le rendu sonore

Il sera également préférable de ne pas négliger la partie son. Aujourd'hui, les ordinateurs sont tous équipés d'une carte son capable de gérer le 5.1 (comprenez, cinq enceintes complétées par un caisson de basses). Pour profiter au mieux de vos « instants cinéma », munissez-vous d'une bonne paire d'enceintes. Gardez à l'esprit que le rendu visuel et la qualité sonore vont de paire.

00C8000000697724-photo-kit-d-enceintes-home-cinema-triangle-pack-odyssey-5-1.jpg
00FA000000610956-photo-kit-d-enceintes-home-cinema-epos-els-5-1.jpg


Les logiciels de lecture HD

Pour l'heure, aucun système d'exploitation n'est capable de prendre nativement en charge la décompression d'un Blu-ray ce qui implique le recours à une application tierce. Les deux principales applications de lecture HD sont PowerDVD et WinDVD. Vous les trouverez toutes deux dans notre logithèque. Attention, seules les versions Ultra de PowerDVD et Plus Blu-ray d'Intervideo WinDVD, les plus chères donc, sont effectivement dotées du nécessaire pour décoder les flux HD. Et si d'aventure votre carte graphique est livrée avec une version compatible Blu-ray de l'un des deux logiciels en question il nous faut vous prévenir que la prise en charge des formats audio multi-canaux, type Dolby Digital, etc, ne sera pas au rendez-vous. Il faudra à nouveau passer à la caisser pour acquérir un module additionnel.

Autre avantage non négligeable : ces deux lecteurs vidéo sont capables de tirer profit des moteurs de décompression intégrés aux cartes graphiques dotées de la technologie PureVideo HD (NVIDIA) ou UVD (ATI/AMD).

Quid du PC portable :

00AA000001290624-photo.jpg
L'utilisation d'un PC portable ne posera aucun problème aux cinéphiles de tous bords, bien au contraire. Quoi de mieux que de pouvoir promener son petit cinéma mobile dans n'importe quelle pièce de sa maison (qui a parlé de chambre à coucher ?), ou de l'emporter partout avec soi en déplacement ? Pour pouvoir profiter pleinement de cette fonctionnalité, il faudra simplement veiller à être équipé de tous les prérequis nécessaires. Nous vous recommandons d'opter pour une machine véloce, cette condition étant indispensable pour décompresser les flux HD (Intel Core 2 Duo ou AMD Turion X2 au minimum). La présence d'une prise HDMI pourra également s'avérer judicieuse si vous souhaitez visionner vos films sur un téléviseur compatible. Naturellement, et c'est peut être là où le bas blesse, il faudra que votre portable intègre un lecteur Blu-ray (le surcoût est encore non négligeable) alors qu'une carte graphique mobile de type GeForce ou Radeon est vivement conseillée, faute de quoi la lecture pourra manquer de fluidité alors que les circuits graphiques intégrés Intel ne seront d'aucun secours dans ce cas de figure. Pour ce qui est de la partie sonore, il pourra être bon de rappeler que contrairement aux machines « desktop », peu de portables sont équipés nativement d'une carte son compatible 5.1. En cas de besoin, vérifiez la prise en charge de cette norme avant de concrétiser votre achat.

01F4000001291300-photo.jpg


Pour plus d'informations, consultez ces ressources



Pour faire du montage vidéo ?

005A000001289784-photo.jpg
Vous disposez d'une caméra ou possédez un appareil photo numérique capable de réaliser des vidéos de bonne qualité ? Vous souhaitez réaliser de beaux montages pour en faire profiter tout votre entourage ? Pour transformer son ordinateur en studio de vidéo personnel, il est préférable de se doter des quelques prérequis logiciels et matériels. Les paragraphes qui vont suivre vous donneront quelques indications précieuses.

L'importance de la puissance

0082000000882110-photo-processeur-intel-core-2-duo-45nm-1.jpg
Le montage vidéo est une activité qui réclame une grande puissance de calcul vidéo (compression, calcul d'effets vidéo, d'incrustations de titres). Lors de la phase de montage, vous risquez de perdre beaucoup de temps si vous utilisez un ordinateur inadapté. Évitez à tout prix les ordinateurs d'entrée de gamme : investissez dans une machine qui est équipée d'un processeur véloce, avec plusieurs coeurs. Le respect de cette règle est d'autant plus important lorsque l'on souhaite travailler sur des rushs en haute définition. À l'heure actuelle, pour obtenir le meilleur rendement notamment au niveau de l'encodage, équipez-vous absolument d'un processeur quadri-cœurs (Core 2 Quad Q9300 chez Intel, par exemple).

Disposer d'une capacité de stockage conséquente

0050000001437012-photo.jpg
La vidéo est une activité (extrêmement) gourmande en espace de stockage. Par définition, les fichiers vidéo sont volumineux puisqu'il faut compter pour du HDV environ 13 Go d'espace occupé pour 60 minutes de tournage. Qui plus est, il est recommandé d'effectuer son montage à partir de fichiers vidéo non compressés. Vous comprendrez donc qu'il est indispensable de se doter d'un (ou plusieurs) disque dur de grande capacité. Si l'ordinateur de vos rêves n'offre pas un espace de stockage conséquent, sachez que vous pourrez toujours ajouter un disque externe (ou interne, mais cette opération demandera un minimum de connaissances techniques).

Sauvegarde de vos projets

Nous ne faisons pas allusion à la dernière étape dites de finalisation, mais bien à la sauvegarde des fichiers de travail. En effet, pour pouvoir modifier un DVD ou Blu-ray après sa création, il est vivement recommandé de conserver les fichiers source non traités et non encodés. Vous pourrez sauvegarder ces fichiers bruts sur un disque dur externe, ou sur un support Blu-ray. D'un point de vue purement économique, il sera préférable d'opter pour un disque dur externe de grande capacité. En effet, le match disque dur de 750 Go / support Blu-ray de 25 Go est sans appel : le prix au giga est au bas mot quatre fois supérieur lorsque l'on opte pour le Blu-ray.


00D2000000347578-photo-disques-blu-ray-verbatim-bd-r-tdk-bd-re.jpg
0118000001321438-photo-disque-dur-freecom-toughdrive-320go-30570.jpg

Match Blu-ray / disque dur : le prix vous aidera probablement à trancher


Restez branché

La plupart de caméras numériques actuelles utilisent une connectique USB. Dans ce cas, le raccordement de votre caméscope ne devrait pas poser le moindre problème. À l'inverse, il est encore possible de trouver des modèles équipés d'une prise FireWire. Si votre machine n'est pas équipée nativement de cette interface, vous pourrez toujours l'ajouter en achetant une carte PCI compatible (le problème devrait également se poser avec un PC portable, ces derniers n'étant hélas pas tous équipés d'une prise FireWire).
0118000001458054-photo-cable-usb.jpg
0118000001458056-photo-cable-firewire.jpg
USB et FireWire : le duo gagnant de l'acquisition vidéo.


L'aspect logiciel

Indispensables, et dont le nom est suffisamment explicite, les programmes de montage vous permettent d'organiser l'ordre des scènes à l'intérieur d'une même séquence vidéo et de passer à la trappe les ennuyeuses et interminables séquences de Tante Yvonne. Ils vous permettront également d'ajouter des effets de transition, des bandes son et des effets d'incrustation de texte (par exemple). Ils prennent bien sûr en charge toute la chaîne, de l'acquisition à la création de DVD avec toutefois pour cette dernière activité des options généralement moins riches que les logiciels dédiés.

Finalisation du projet

Le format Divx est extrêmement répandu, mais il ne conviendra pas forcément aux personnes qui souhaitent partager leurs productions avec leur entourage. En effet, les lecteurs de salon ne sont pas encore tous compatibles avec ce format vidéo. Pour mettre toutes les chances de votre côté, ne sortez pas des sentiers battus : optez pour le DVD. À l'heure actuelle, ce format vidéo est un standard incontournable. Pour obtenir une qualité maximale, et à condition que ce que vous filmiez soit en HD, vous pourrez aussi franchir le cap du Blu-ray.

00FA000001289742-photo.jpg
0096000001291962-photo-spindle-dvd.jpg

Le DVD est un standard incontournable


Quid du PC portable :

0096000001290624-photo.jpg
L'utilisation d'un PC portable ne freinera pas les monteurs vidéo en herbe. Il faudra simplement veiller à ce que la machine soit équipée des prérequis matériels, à commencer par une bonne puissance processeur, une connectique USB/FireWire et un large espace de stockage. Sur ce dernier point il sera illusoire d'envisager utiliser un PC portable pour le montage vidéo sans utiliser un disque dur externe.

Pour plus d'informations, consultez ces ressources



Pour jouer aux jeux vidéo ?

Une configuration de rêve

Le jeu est une activité qui demande une machine relativement puissante et donc forcément onéreuse. Lorsque l'on souhaite profiter des jeux de dernière génération, il est préférable de ne négliger aucun élément. Et cela commence dès la carte mère, dont le choix permettra avec plus ou moins de facilité, de s'adonner à l'overclocking et d'installer (ou non) deux cartes graphiques (ou plus) pour un rendu multi-GPU. En faisant travailler plusieurs cartes graphiques ensemble, les performances sont supérieures : c'est tout l'objet des technologies AMD CrossFire et NVIDIA SLI. La carte mère sélectionné, il faudra ensuite investir dans la ou les cartes graphiques (entre 250 et 500 euros), un processeur véloce (entre 200 et 1 000 euros), un disque dur rapide (voire plusieurs) et une quantité de mémoire vive conséquente (2 Go, à l'heure actuelle, ou 4 Go si vous souhaitez anticiper sur l'arrivée des systèmes 64 bits).

0258000001292304-photo.jpg
Processeur véloce, mémoire généreuse et carte graphique performante, le trio gagnant du PC joueur


L'écosystème du PC de joueur est lui aussi particulier avec l'utilisation d'accessoires adaptés. Pour profiler pleinement de votre machine, vous devrez veiller à l'entourer des périphériques qui lui permettront de s'exprimer pleinement sur le plan visuel et sur le plan sonore. Prévoyez un bon écran (22 pouces en 16/10ème au minimum) ainsi qu'une bonne paire d'enceintes (2.1 au minimum). Les joueurs les plus exigeants devront également investir dans une souris de qualité (accompagnée d'un tapis adapté) et dans un clavier digne de ce nom (qui a parlé du G15 de Logitech ?).

Le choix du système d'exploitation

Sans surprises, le joueur devra opter pour un environnement Windows. En effet, sur les environnements Mac et Linux l'offre vidéoludique est en retrait. Nous ne relancerons pas le débat qui oppose les défenseurs de Windows XP et de Windows Vista. On remarquera simplement que la pérennité passera forcément par le dernier système d'exploitation de Microsoft. Les jeux basés uniquement sur Directx 10 sonneront immanquablement le glas de Windows XP.

00DC000000047403-photo-logo-de-microsoft-windows-xp.jpg
006E000001292382-photo.jpg

Windows XP pour la légèreté, Windows Vista pour la pérennité. Le choix n'est pas aussi évident que cela...


Quelques précisions techniques

À l'heure où nous écrivons ces lignes, nous vous recommandons le choix d'un processeur de type Core 2 Duo. Cette famille de CPU offre pour le moment un rapport prix / performance intéressant alors que des paramètres importants comme la chauffe et la consommation électrique restent relativement faibles. La gamme d'Intel vous donnera l'embarras du choix, mais vous devrez privilégier la puissance à tout prix. Pour obtenir les meilleures performances dans le domaine du jeu, sachez que la fréquence d'horloge prime encore sur le nombre de cœurs. L'investissement dans un modèle quadri-coeurs n'est peut être pas encore indispensable lorsqu'il s'agit d'activités vidéo-ludiques à l'exception de certains titres bien spécifiques comme les RTS (jeux de stratégie en temps réel) et Supreme Commander notamment.

Pour ce qui est de la carte graphique, ne faites pas l'impasse sur la compatibilité DirectX 10. La prise en charge de ce standard est impérative lorsque l'on souhaite profiter des raffinements graphiques des derniers jeux à la mode, à condition de disposer de Windows Vista. Ceci vous permettra également de garantir un minimum de pérennité. Les récentes Radeon HD 3000/4000 d'AMD vont plus loin que les GeForce de NVIDIA puisqu'elles gèrent DirectX 10.1. Cette révision mineure de DirectX apporte quelques nouveautés intéressantes pour les développeurs de jeux sauf qu'hélas ces derniers sont fort peu enclin à l'exploiter. Sachez enfin qu'une carte graphique puissante n'offre pas que des avantages. Dans ce domaine, les bonnes performances sont souvent synonymes de forte consommation électrique, de dégagement thermique conséquent... et de bruits dont on se passerait volontiers. Pour parer le premier problème, ne lésinez pas sur puissance de l'alimentation : prévoyez une alim de 500 Watts au minimum. Les seconds et troisièmes inconvénients pourront être évités en optant pour un boiter bien ventilé et bien insonorisé.

Quid du PC portable ?

00C8000001292598-photo.jpg
Les PC portables de moyenne et haut de gamme sont généralement équipés d'une carte graphique capable de gérer correctement la 3D. Ces modèles devraient donc vous permettre de jouer dans de bonnes conditions. Le seul problème concerne les pilotes : il arrive souvent que les constructeurs ne fournissent pas de mise à jour pour les pilotes graphiques ! Évidemment, dans tous les cas, il ne faudra pas envisager de possibilités d'upgrade avec un PC portable (en dehors de l'augmentation de RAM). Finissons par une mise en garde : les portables « prix au plancher » embarquent souvent un circuit graphique de type GMA. Avec une telle carte 3D, vous ne pourrez pas envisager de vous adonner à une activité ludique.

Pour plus d'informations, consultez ces ressources



Nomadisme : quelle machine pour quel usage ?

Lorsque l'on parle de PC portable, on ne pense pas forcément aux nombreuses déclinaisons du genre. Pourtant, cette famille est découpée en plusieurs sous catégories distinctes. En fonction de vos exigences, il faudra privilégier un type d'appareil en particulier. Les profils d'utilisations que nous avons recensés vous aideront à orienter votre choix sur une machine en particulier

Pour transporter son bureau d'un lieu à l'autre

Ce cas de figure conviendra aux personnes qui souhaitent utiliser un ordinateur en intérieur, comme s'il s'agissait d'un PC «fixe». Par rapport à un PC classique, cette solution présente l'avantage évident de pouvoir être transportée facilement. Si ce type d'utilisation vous correspond, nous vous recommandons d'opter pour un « transportable » (« desktop remplacement » en anglais). Ces ordinateurs se caractérisent généralement par des dimensions généreuses. Ils vous permettront de bénéficier d'un grand écran et en prime d'un pavé numérique. Dans la majorité des cas, les transportables sont relativement bien équipés. Attention, il ne faudra en revanche pas compter disposer d'une bonne autonomie.

012C000001292564-photo.jpg
Le « desktop remplacement » : puissant et bien équipé. Il faudra toutefois faire une croix sur l'autonomie et les dimensions réduites


Un portable pour bouger

Ce profil d'utilisation concerne les personnes qui comptent principalement utiliser leur portable en déplacement, loin de toute prise électrique. Dans ce cas précis, il faudra vous assurer que la machine de vos rêves offre une bonne autonomie. Privilégiez également les appareils aux petits gabarits. L'autonomie d'un PC portable dépend, au-delà de sa configuration matérielle et de son écran, du nombre de « cellules » de la batterie. Rappelez-vous également que la façon la plus simple de doubler votre autonomie est d'utiliser une seconde batterie de secours.


01292560-photo.jpg
Asus eeePC : la star des ultraportables d'entrée de gamme... même si son autonomie laisse à désirer


Un portable pour jouer ?

Les PC portables moyen et haut de gamme sont généralement équipés d'une carte graphique capable de gérer correctement la 3D. Ces modèles devraient donc vous permettre de jouer dans de bonnes conditions. Le seul problème concerne les pilotes : il arrive souvent que les constructeurs ne fournissent pas de mise à jour pour les pilotes graphiques ! Évidemment, dans tous les cas, il ne faudra pas envisager de possibilités de mise à jour avec un PC portable (en dehors de l'augmentation de RAM). Finissons par une mise en garde : les portables « prix plancher » embarquent souvent un circuit graphique intégré, le fameux Intel GMA. Avec une telle solution, vous ne pourrez pas envisager de vous adonner à une quelconque activité ludique.

01292598-photo.jpg
Il est possible de jouer avec un bon portable. Seul problème : les perspectives d'évolution sont relativement limitées.


Tout pour communiquer

Ne faites pas l'impasse sur les périphériques audio (et vidéo, au besoin) qui vous permettront de communiquer avec vos proches. Si vous vous adonnez à la téléphonie par Internet, veillez à disposer d'un micro (au minimum) et d'une Webcam maintenant souvent intégrée en standard. Il est toujours bien sûr toujours possible d'ajouter de tels périphériques au prix de divers câbles.


012C000001458058-photo-webcam-sur-eeepc.jpg
Même en entrée de gamme, les portables sont équipés d'une Webcam


L'importance de la garantie

Sur un ordinateur fixe, il est relativement facile de remplacer une pièce défectueuse. Il est difficile d'en dire autant avec les PC portables. En conclusion, si vous investissez dans une machine de milieu ou haut de gamme, il pourra être judicieux d'ajouter une centaine d'euros (ou plus selon le constructeur) pour étendre la période de garantie de deux années (trois ans au total au lieu d'une année de couverture légale). Cette règle ne s'appliquera pas forcément si vous visez l'entrée de gamme. En effet, un portable acheté 400 euros aujourd'hui ne vaudra même plus le prix d'une extension de garantie dans deux ans.


Pour plus d'informations, consultez ces ressources



Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Les premières images du Blackberry Thunder de RIM à écran tactile
Arnaud Mauvais : « la recherche vidéo reste un problème technologique complexe. »
Le groupe Rentabiliweb lance Palmares.com
Les Creative Zen X-Fi et Zen X-Fi WiFi en France
E3 : Alerte Rouge 3, Fallout 3, et d’autres en vidéos
Le Conseil d'Etat menace la redevance copie privée
iPhone 3G et les logiciels de navigation GPS : Apple revient sur sa décision
Premier PC ? : Clubic.com conseille vos proches
Sage acquiert DCS Automotive Iberica
Quoi de neuf en jeux vidéo ce mardi ?
Haut de page