Tinder va mettre en place un bouton d'urgence pour vous géolocaliser en cas de problème

23 janvier 2020 à 16h47
0
Tinder


Un bouton d'urgence va être introduit sur Tinder afin de prévenir les autorités que l'on est en danger lorsqu'un date tourne mal.

Tinder veut renforcer la sécurité de ses utilisateurs. Parce qu'on ne sait jamais sur qui on peut tomber lors d'un rendez-vous, l'application va se doter d'un bouton d'urgence à utiliser en cas de danger.

Jusqu'à l'intervention de la police

Match, maison-mère de Tinder (et de bien d'autres services de rencontre en ligne), s'intéresse de plus en plus près à la question de la sécurité et, selon le Wall Street Journal, a même investi dans une application baptisée Noonlight. Il s'agit d'une plateforme spécialisée dans la localisation et la sécurité, dont certaines technologies vont débarquer sur Tinder.

Un utilisateur de l'application dating pourra alors recourir à cet outil Noonlight, qui se matérialisera sous la forme d'un « panic button » sur Tinder, afin de signaler qu'il ne se sent pas en sécurité. Une procédure de vérification sera alors lancée.


Dans un premier temps, l'individu est invité à entrer un code. S'il ne le fait pas, il reçoit un SMS de la part de Noonlight. Sans réponse au message, le service l'appelle. Si l'utilisateur ne répond plus après avoir lancé l'alerte ou a confirmé qu'il avait besoin d'aide, alors Noonlight contacte la police pour signaler l'incident et demander une intervention.

Les données personnelles sont protégées

Pour que cela fonctionne, les utilisateurs devront bien entendu accepter d'être localisés en temps réel. Match tient déjà à rassurer, en indiquant que les informations resteront confidentielles. Elles seront, en effet, exclusivement gérées par Noonlight. Match n'y aura donc pas accès et les données ne seront pas exploitées à d'autres fins que la sécurité.

Toute personne utilisant Noonlight pourra afficher un badge sur son profil indiquant que la fonctionnalité est activée. Cela peut aussi décourager de potentiels agresseurs de passer à l'acte.


Cette nouvelle option devrait être testée aux États-Unis d'ici la fin du mois de janvier. Ce système étant compliqué à mettre en place et devant être adapté pour chaque pays, il n'est pas sûr qu'il soit déployé en France.

Ces derniers temps, Tinder offre une place de plus en plus importante à la sécurité. L'appli a par exemple pris des mesures pour protéger ses utilisateurs LGBTQ+ dans 70 pays sensibles.

Source : Engadget
Modifié le 24/01/2020 à 10h01
4
5
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Contenus racistes et haineux : LEGO retire à son tour ses publicités des réseaux sociaux
Malgré le coronavirus, Tesla sauve les meubles au second trimestre 2020 avec plus de 90 000 livraisons
LDLC : l'e-commerçant high tech Lyonnais annonce officiellement la semaine de 32 heures dès 2021
La 5G, une technologie pour
53 millions de tonnes de déchets électroniques en 2019, un record pas très glorieux
Freebox POP : retrouvez toutes les annonces présentées ce mardi !
Windows : le futur design du menu démarrer montre ses variantes
5G : à Singapour, Ericsson et Nokia sont préférés à Huawei, encore...
Tesla continue de faire dans la pseudo-disruption et commercialise désormais des shorts...
scroll top