TikTok attire les adolescents... et les prédateurs sexuels

Par
Le 28 novembre 2018
 0
tik tok

La célèbre application musicale n'en finit plus d'affoler les compteurs et les adolescents sont de plus en plus nombreux sur le réseau social. Nombreux certes, mais aussi de plus en plus jeunes. Ce qui finit par attirer une autre population, bien moins innocente.

Le principe de TikTok est simple, mais, semble-t-il, des plus efficaces. Les utilisateurs s'en servent pour se filmer en train de chanter en playback et de danser sur leurs titres favoris, dans le but de partager le résultat sur le réseau social. C'était le même fonctionnement employé par l'application Musical.ly, qui a depuis été rachetée par... TikTok.

L'application star des collégiens

Le succès de l'application est incontestable. Elle recense plus de 500 millions d'utilisateurs dans le monde, dont 2,5 millions en France. Cette année, l'application est même devenue la plus téléchargée de l'App Store d'Apple, confirmant son attraction auprès des adolescents.

Seulement, en réalité, les utilisateurs ne sont pas tous dans cette tranche d'âge. Même si la limite d'âge pour pouvoir s'inscrire est de 13 ans, une grande partie d'entre eux sont plus jeunes. D'après des chiffres de l'association Génération numérique, TikTok est avant tout un phénomène dans les collèges : plus de la moitié des jeunes filles de 11 à 14 ans y posséderaient un compte.

Des propositions indécentes faites à des préadolescentes

Et comme d'autres réseaux sociaux, l'application n'est pas à l'abri des populations malveillantes. Ainsi, plusieurs observateurs ont noté la présence récurrente de prédateurs sexuels sur la plateforme, dans plusieurs pays, dont la France. C'est par exemple le cas du youtubeur Le Roi des Rats, qui s'est fait passer pour une jeune utilisatrice durant plusieurs semaines. Il a révélé avoir ensuite fait l'objet de propositions déplacées, allant jusqu'à l'échange d'images pédopornographiques.

Face à la polémique, ByteDance, la société mère de TikTok a déclaré « prendre la sécurité et le bien-être des utilisateurs très au sérieux ». Elle a également livré des conseils aux parents, pour protéger davantage leurs enfants sur l'application, et a rappelé la limite d'âge mise en œuvre.

Une mesure insuffisante, selon certains observateurs. En effet, l'article 8 du RGPD indique que, pour s'inscrire à un réseau social, un individu de moins de 15 ans doit disposer de l'autorisation explicite de ses parents. L'association Génération Numérique entend donc dénoncer TikTok à la CNIL.

Source : RTL

Modifié le 28/11/2018 à 11h08

Les dernières actualités Applications mobiles

scroll top