Les États-Unis accusent quatre militaires chinois d'un piratage massif de données en 2017

12 février 2020 à 18h34
0
hacking_ethique1600

Après plus de deux ans d'enquête, le gouvernement américain aurait trouvé les responsables de l'attaque ayant visé l'entreprise Equifax en 2017. Washington a donc inculpé quatre membres de l'armée chinoise, que la police ne peut pas interpeller pour l'instant. Mais Pékin a démenti.

Voilà qui ne devrait pas réchauffer les relations entre les États-Unis et la Chine. Lors d'une conférence de presse, le Procureur général américain, William Barr, a pointé du doigt le rôle supposément joué par l'armée chinoise dans « l'un des plus grands piratages de données jamais enregistré ».

Près de la moitié de la population américaine affectée

Retour sur les faits. Equifax est une société d'évaluation, qui vise notamment à prévoir la capacité de remboursement d'un citoyen américain effectuant une demande de crédit. En septembre 2017, l'entreprise a révélé avoir été victime d'un piratage de grande ampleur. Des hackers auraient profité d'une faille de sécurité dans un de ses logiciels pour accéder aux noms, adresses, ou encore numéros de Sécurité sociale de près de 150 millions d'Américains, soit plus de 45 % de la population.

L'attaque n'avait donc pas seulement porté atteinte à Equifax, mais également à de très nombreux citoyens. Ces derniers ont en effet « dû prendre des mesures pour se protéger contre le vol d'identité », selon William Barr.


Pour l'entreprise, les conséquences avaient été désastreuses. Car il a été révélé que la faille exploitée par les hackers avait été découverte par la société deux mois avant l'intrusion, sans qu'aucune action corrective n'ait été mise en place. Equifax a donc été confrontée à différentes poursuites judiciaires, qui ont notamment abouti à des centaines de millions de dollars déboursés et à la démission de son P.-D.G. de l'époque, Richard Smith.

La Chine contre-attaque

Deux ans plus tard, la justice américaine aurait donc identifié les coupables. Il s'agirait de quatre membres d'une unité de recherche de l'armée chinoise : Wu Zhiyong, Wang Qian, Xu Ke et Liu Lei. Le Directeur adjoint du FBI, David Bowdich, a toutefois regretté de ne pas pouvoir les arrêter, les accusés se trouvant en Chine. Mais il a tenu à les mettre en garde : « Un jour, ces criminels feront un faux pas, et quand ce sera le cas, nous serons là ».


De son côté, Pékin a nié toute implication de ses organismes gouvernementaux dans cette affaire. Et a même renversé l'accusation. Geng Shuang, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, a ainsi reproché aux États-Unis de « se livrer à des activités de surveillance, d'espionnage et de vol en ligne, à grande échelle, de façon organisée et sans discernement ». « La Chine en est également victime », a-t-il ajouté.

Source : CNN
Modifié le 13/02/2020 à 09h14
3
4
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

La justice allemande demande à Tesla de mettre en pause la construction de sa Gigafactory
Une taxe sur chaque connexion aux réseaux sociaux, pour remplacer la redevance TV ?
Des températures supérieures à 20 °C enregistrées pour la première fois en Antarctique
Volkswagen et E.ON dévoilent un projet de stations de charge rapide pour véhicules électriques
Airbus : les USA augmentent nettement les taxes douanières sur les avions européens
Il y a maintenant 300 satellites Starlink au-dessus de nos têtes
L'éolien a, en 2019, fourni 15% de l'électricité consommée en Europe
Bugatti dévoile un concept d'hypercar dément, conçu par un étudiant en design
Le processeur AMD Threadripper 3990X peut faire tourner Crysis… Sans carte graphique

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top