Comment Bezos, le patron d'Amazon, se fait-il pirater ? Comme vous (ou presque) !

24 janvier 2020 à 16h32
0
Jeff Bezos

L'affaire du piratage de l'iPhone X de Jeff Bezos est rocambolesque, mais elle est aussi très instructive. Comme l'a révélé la firme de sécurité FTI ce mercredi 22 janvier, il semblerait que le hack ayant entraîné le divorce du patron d'Amazon ait été causé par un simple lien envoyé sur WhatsApp.

Le lien en question aurait été envoyé à Jeff Bezos par le prince saoudien Mohammed ben Salmane. L'affaire montre surtout la facilité avec laquelle, même pour l'un des plus grands patrons au monde, il est possible de se faire siphonner ses données.

Un seul clic, sur un seul lien, pour un divorce à 150 milliards

Récapitulons l'affaire. Jeff Bezos, grand patron d'Amazon, du Washington Post ou de Twitch, aurait rencontré le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane à l'occasion d'un dîner en avril 2018.

Dans les mois suivant cette rencontre, ce dernier aurait envoyé, via l'application de messagerie WhatsApp, un lien à Bezos. Le lien en question aurait servi de cheval de Troie pour le siphonnage des données de l'iPhone X du patron d'Amazon. Ce piratage de données avait conduit, l'année dernière, à la révélation de la relation extra-conjugale de Bezos et à un divorce qui lui aurait coûté la coquette somme de 150 milliards de dollars, rien de moins.


Voici du moins la principale théorie concernant le hack des données de Jeff Bezos, comme l'a révélé l'enquête de la firme de sécurité FTI Consulting, rendu public par le média américain Vice ce mercredi 22 janvier.

Pourquoi cette affaire nous concerne tous

Si problématique que soit cette situation pour Jeff Bezos - ou concernant les relations entre les deux pays, il faut bien reconnaître que cette affaire a quelque chose de croustillant à souhait. Mais en réalité, elle nous concerne tous : si l'homme le plus riche du monde peut se faire pirater son smartphone aussi facilement, quid du commun des mortels comme vous et nous ?

D'abord, le hack du smartphone de Bezos illustre parfaitement la position « périlleuse » dans laquelle se trouvent les quelques grandes fortunes et puissants de ce monde, les fameux 1 %. Il est clair qu'être au cœur de l'attention médiatique et industrielle entraîne de plus grands dangers. Par ailleurs, comme le révèle le rapport de FTI, Bezos a été infecté par un logiciel espion de pointe, qui pourrait avoir coûté plusieurs dizaines de milliers d'euros, comme le soulignent nos confrères de Numerama.

En ce sens, vous et nous avons beaucoup moins de chance d'être piratés que Jeff Bezos. Cela étant dit, le patron d'Amazon n'a pas été seulement victime d'un piratage de pointe, il a surtout été la cible d'une manipulation sociale qui pourrait tous nous pendre au nez. L'opération rappelle ainsi que personne n'est à l'abri d'un piratage et qu'en matière de cybersécurité, le risque zéro n'existe pas.


D'un point de vue technique, comme nous l'avons dit, le piratage était visiblement d'une qualité exceptionnelle. Néanmoins, Bezos aurait pu éviter l'incident en paramétrant correctement WhatsApp. Par défaut, l'application télécharge automatiquement les fichiers vidéo lorsque l'on clique dessus, ce qui a permis au smartphone d'être infecté. Changer ce type de paramètres concerne la sécurité numérique de chacun.

De nombreux outils existent pour améliorer les défenses numériques de son smartphone, que l'on soit victime d'un hack avancé ou d'une manipulation numérique simple, à la manière de liens spams. Penser à s'offrir un VPN ou des clés de sécurité Titan peut être un bon début.

Source : Bloomberg
Modifié le 24/01/2020 à 20h16
10
9
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

La justice allemande demande à Tesla de mettre en pause la construction de sa Gigafactory
Une taxe sur chaque connexion aux réseaux sociaux, pour remplacer la redevance TV ?
Des températures supérieures à 20 °C enregistrées pour la première fois en Antarctique
Volkswagen et E.ON dévoilent un projet de stations de charge rapide pour véhicules électriques
Airbus : les USA augmentent nettement les taxes douanières sur les avions européens
Il y a maintenant 300 satellites Starlink au-dessus de nos têtes
L'éolien a, en 2019, fourni 15% de l'électricité consommée en Europe
Bugatti dévoile un concept d'hypercar dément, conçu par un étudiant en design
Le processeur AMD Threadripper 3990X peut faire tourner Crysis… Sans carte graphique

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top