Jeff Bezos a-t-il été piraté à la suite d'un message envoyé par le prince héritier saoudien ?

22 janvier 2020 à 15h30
0
Jeff Bezos

Le royaume est soupçonné d'avoir piraté le téléphone du fondateur et patron d'Amazon, homme le plus riche du monde.

Le smartphone de Jeff Bezos, monsieur Amazon, aurait été piraté en 2018 par le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane. Non, ce n'est pas le pitch du prochain succès de Netflix mais bien la réalité, basée sur un rapport établi par deux responsables des Nations unies et dont les premiers détails, potentiellement explosifs, ont été diffusés par nos confrères britanniques du Guardian le mardi 21 janvier.

Un fichier vidéo malveillant envoyé via WhatsApp

Dans un rapport publié ce mercredi 22 janvier sous l'égide de l'ONU, Agnès Callamard, rapporteuse spéciale des Nations unies sur les exécutions extrajudiciaires, et David Kaye, rapporteur spécial pour la liberté d'expression, affirment que le téléphone portable de Jeff Bezos, homme le plus riche du monde, fondateur d'Amazon et patron du célèbre Washington Post, a bien été piraté en 2018 après avoir reçu un message du prince héritier du royaume saoudien, Mohammed ben Salmane.


Ce dernier, envoyé via la messagerie WhatsApp le 1er mai 2018, contenait un fichier vidéo malveillant permettant d'infiltrer le smartphone du milliardaire américain, alors que les deux protagonistes avaient eu un échange amical.

Dès lors, des quantités très importantes de données ont été téléchargées depuis le téléphone de Jeff Bezos. On ignore, pour l'heure, les informations qui ont été exfiltrées du mobile du patron d'Amazon, ni à quelles fins le fichier corrompu a été envoyé.

Un piratage lié aux textos intimes de Jeff Bezos dévoilés l'an dernier dans la presse ?

L'ambassade d'Arabie saoudite aux États-Unis a rapidement réagi aux accusations de piratage. « Les récents articles des médias suggérant que le Royaume est derrière le piratage du téléphone de monsieur Jeff Bezos sont absurdes. Nous demandons l'ouverture d'une enquête afin que nous puissions connaître tous les faits liés à ces allégations ».


En avril 2019, Jeff Bezos affirmait déjà avoir subi un piratage de son téléphone mobile, dans le but d'y dérober ses données personnelles. Chargé par le patron d'Amazon d'enquêter sur l'attaque, Gavin de Becker avait alors affirmé que ce piratage était lié à la couverture du meurtre du journaliste saoudien Jamal Khashoggi (tué en octobre 2018) dans les colonnes du Washington Post, propriété de Jeff Bezos.


Un rapprochement pourrait être fait avec la publication dans le tabloïd américain National Enquirer, en janvier 2019, des textos privés intimes échangés entre Jeff Bezos et la présentatrice télé Lauren Sanchez, alors sa maîtresse. Quoi qu'il en soit, l'affaire pourrait se révéler être un obstacle pour l'Arabie saoudite, qui souhaite attirer davantage d'investisseurs occidentaux.

Source : The Guardian
Modifié le 22/01/2020 à 16h05
2
3
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

La centrale nucléaire de Fessenheim va cesser définitivement ses activités cette nuit
Convention citoyenne pour le climat : Macron promet 15 milliards d'euros et des réponses
Vraiment efficace le toit solaire de Tesla ? Une famille fait le bilan après trois mois d'utilisation
Amazon : des hackers auraient réussi à contourner la double authentification
Les émissions de CO2 dues à l'automobile ont encore augmenté en 2019, la faute aux SUV
LDLC : l'e-commerçant high tech Lyonnais annonce officiellement la semaine de 32 heures dès 2021
L’iPhone 12, livré sans chargeur ni écouteurs ?
Reddit bannit un forum pro-Trump, accusé de promouvoir la haine, Twitch suspend sa chaîne
Selon Epic Games, la PS5 est
Pour Steve Sinofsky, ex boss de Windows, le Mac sous ARM sera
scroll top