La Corée du Sud accuse à nouveau le nord d’avoir mené des cyberattaques

01 juin 2018 à 15h36
0
En juin dernier, plusieurs sites officiels étaient rendus indisponibles suite à une attaque informatique d'origine inconnue. Le gouvernement de Corée du Sud attribue désormais ces cyberoffensives à son voisin, la Corée du Nord.

00FA000001895312-photo-drapeau-cor-en-cor-e-du-sud.jpg
La Corée du Sud accuse à nouveau son voisin d'avoir mené une attaque informatique le mois dernier. Cette offensive a entraîné l'indisponibilité de 69 sites officiels dont celui du bureau de la présidence du pays mais également de chaînes de télévision. Après avoir analysé les serveurs ainsi que les postes touchés, le ministre chargé des Sciences a ainsi précisé auprès de Reuters qu'il pouvait tirer cette conclusion.

Les enquêteurs auraient également établi des similarités entre ces dernières attaques et celles de mars dernier au cours desquelles des chaînes de télévision et des services bancaires avaient été touchés. Ce type d'assaut devient régulier dans cette région puisque depuis 2011, Séoul fait part d'offensives répétées contre certains de ses services officiels.

Cette fois-ci, les attaquants se sont fait passer pour des Anonymous alors que ces derniers n'ont pas revendiqué l'offensive. Certaines adresses IP ont été tracées jusqu'en Corée du Nord, ce qui permet aux autorités d'accuser leur voisin. Les pirates auraient alors utilisé des services de partage de fichiers pour pouvoir diffuser leurs programmes malveillants.

Pour rappel, les 2 pays sont en conflit ouvert depuis 1953 et leur partition en deux Etats avec d'un côté, le régime de Séoul au Sud et de l'autre celui de Pyongyang, au Nord. Le Sud a, depuis cette période, connu un fort développement économique pour devenir l'un des pays où l'accès à Internet est le plus répandu. Son voisin reste pour sa part un pays très fermé dans lequel le citoyen moyen ne dispose pas d'accès direct à Internet.

Toutefois, le régime de Pyongyang semble tout de même disposer de ressources permettant d'espionner son voisin. A l'occasion d'une récente cyberattaque, les experts du pays évoquaient la piste de hackers nationalistes provenant de Corée du Nord. Ces derniers seraient hébergés en Chine, territoire depuis lequel ils auraient été en mesure de lancer plusieurs de leurs offensives.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

HTC One A9 : le faux jumeau de l'iPhone 6
Le créateur du Bitcoin n’est finalement pas celui que l’on croyait
On Refait le Mac : premières impressions sur l'iPhone 6
Infos US de la nuit : incertitudes sur la date de lancement de l'iPhone 6
Black Friday : elle achète un iPhone 6 et se retrouve avec des patates
Alimentation de 850 W pour le multi-GPU chez Corsair
De Facebook... à Sexebook, réseau social coquin ?
Netflix perdra Starz fin février 2012
Test Internet Explorer 8 : le dernier IE avant la refonte
Test Internet Explorer 9 : un navigateur en net progrès
Haut de page