Une extension Chrome malveillante s'en prend aux détenteurs de portefeuilles crypto Ledger

09 mars 2020 à 11h09
0
ledger live

Promue par des annonces sur Google, l'extension Chrome Ledger Live cachait une tentative de phishing...

Plus de 120 personnes auraient installé l'extension malveillante.


Tromper les utilisateurs de portefeuille crypto

Avec un design qui rappelle celui d'une clé USB, le portefeuille physique Ledger permet de stocker hors ligne ses cryptomonnaies, afin d'éviter les piratages informatiques.

Pourtant, le directeur sécurité de la plateforme MyCrypto, Harry Denley, a mis le doigt sur une nouvelle extension Chrome malveillante, qui annihile cette promesse.


Les phrases de départ des crypto-wallets dans le viseur

Nommée Ledger Live, l'extension cherche en effet à tromper l'utilisateur, en lui faisant croire qu'il installe la véritable extension Ledger pour Chrome, et ce afin de récupérer la « phrase de départ » du portefeuille (un mot de passe maître composé de 24 mots).

Une fois la phrase de départ renseignée, le pirate derrière l'extension malveillante peut accéder au portefeuille, et voler les montants de cryptomonnaies déposés.

Depuis sa mise au jour, l'extension a été supprimée de Chrome.

Sources : ZDNet
Modifié le 09/03/2020 à 12h02
2
3
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

La planète est confinée ! Le ralentissement est visible depuis l'espace.
L'union sacrée des télécoms européens, qui vont partager leurs données pour lutter contre le coronavirus
La dernière mise à jour de Windows 10 provoque une fois de plus pannes et ralentissements
Confinement : la nouvelle attestation de déplacement dérogatoire est disponible en téléchargement
L'empreinte carbone issue de la consommation des Français a chuté de deux-tiers avec le confinement
Coronavirus : le traçage numérique
Comment choisir la bonne diagonale pour son téléviseur ?
Elon Musk fait un don de 50 000 masques et 1200 respirateurs... pour se racheter ?
Confinement : le gouvernement durcit les restrictions
Coup dur chez HPE : des SSD destinés aux entreprises pourraient se briquer après 40 000 heures
scroll top