Libra va mettre des années à se développer, selon un cadre de Calibra

07 novembre 2019 à 17h59
0
Libra

Un cadre de Calibra, la plateforme de Facebook destinée à gérer les futurs services financiers du réseau social, a émis quelques réserves quant à la viabilité à court terme de Libra.

La cryptomonnaie de Facebook, qui a subi ces dernières semaines une volée de critiques, pourrait mettre « des décennies » à se développer, selon Kevin Weil, vice-président à la direction des produits de Calibra.


Libra, ce n'est pas un social media

Kevin Weil s'est exprimé sur le sujet à l'occasion du Web Summit, un salon sur l'économie numérique qui se tient chaque année à Lisbonne, au Portugal.

Libra « n'est pas quelque chose qui se propagera comme un réseau social. Ce sera un travail qui va durer non pas des années, mais des décennies, mais ça en vaut la peine », a affirmé le vice président en charge de la direction des produits de Calibra, mardi 5 novembre, lors d'un débat sur les cryptomonnaies rapporté par la chaîne CNBC.

Selon lui, la Libra Association, c'est-à-dire l'ensemble des partenaires accompagnant Facebook dans ce projet, reste déterminé à lancer la cryptomonnaie malgré les récentes défections et les réserves du Congrès. « Toutes les innovations survenues depuis 100 ans [ ... ] ont suscité des tonnes de résistances et des titres de presse similaire à ceux que l'on a vu sur la Libra. Tout va bien, c'était attendu », a voulu rassurer Kevin Weil.

Calibra, la filiale financière de Facebook

Calibra, c'est aussi le nom de la discrète filiale financière lancée par Mark Zuckerberg en parallèle du projet Libra. Comme le racontent Les Échos dans un article détaillé sur cette discrète entreprise dirigée par David Marcus, père du projet Libra, Calibra est la pièce maîtresse du projet de Facebook.

Elle devra gérer toutes les activités de l'entreprise en lien avec Libra, c'est-à-dire qu'une application Calibra sera disponible sur iOS et Android (compatible en natif avec Messenger et Whatsapp) pour gérer ses actifs Libra. Un portefeuille numérique, donc, en totalité détenu par Facebook, permettant aussi d'acheter directement aux partenaires du projet comme Uber, Spotify ou Free.

Source : CoinDesk
Modifié le 07/11/2019 à 17h59
1
2
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Contenus racistes et haineux : LEGO retire à son tour ses publicités des réseaux sociaux
LDLC : l'e-commerçant high tech Lyonnais annonce officiellement la semaine de 32 heures dès 2021
Malgré le coronavirus, Tesla sauve les meubles au second trimestre 2020 avec plus de 90 000 livraisons
53 millions de tonnes de déchets électroniques en 2019, un record pas très glorieux
Airbus officialise la suppression de 5 000 emplois en France, 15 000 au total
Windows : le futur design du menu démarrer montre ses variantes
Les jeux PS5 et Xbox Series X plus onéreux que sur les consoles actuelles ?
PlayStation suspend temporairement ses publicités sur Facebook et Instagram
5G : à Singapour, Ericsson et Nokia sont préférés à Huawei, encore...
Crysis Remastered revient en vidéo et annonce déjà son report
scroll top