Libra : les banques centrales européennes alertent Facebook sur le respect des réglementations

Alexandre Boero Contributeur
27 juin 2019 à 07h28
0
Calibra

Les régulateurs et banquiers centraux veulent en savoir plus sur la monnaie virtuelle du géant des réseaux sociaux, qui suscite une certaine appréhension.

Le 18 juin, Facebook annonçait officiellement l'arrivée de sa cryptomonnaie maison, Libra, avec un lancement prévu dans le courant du premier semestre 2020. La société de Mark Zuckerberg s'est associée à plusieurs dizaines de groupes parmi lesquels Visa, Uber, eBay, Mastercard, PayPal, Spotify ou encore Iliad, l'entreprise fondée par Xavier Niel. Les 2 milliards d'utilisateurs des réseaux sociaux de Facebook (Messenger et Whatsapp compris) pourront régler leurs transactions via ces derniers, depuis l'interface des messageries.

La Banque de France veut lutter contre le blanchiment d'argent

Une monnaie virtuelle aux mains d'un réseau social détenant déjà tout un tas de données provenant de plusieurs centaines de millions d'utilisateurs, cela suscite forcément les interrogations. Pour François Villeroy de Galhau, le gouverneur de la Banque de France, « c'est un projet, et beaucoup d'interrogations. Notre rôle en tant que banque centrale n'est pas d'avoir peur des innovations, au contraire, mais de garantir la stabilité du système financier et la confiance dans la monnaie, et d'assurer ainsi la protection des consommateurs ».

Le gouverneur souhaite que le Libra respecte la réglementation en matière de lutte contre le blanchiment d'argent et soutient que les plateformes faisant transiter des fonds devraient demander l'octroi d'une licence bancaire pour pouvoir lancer des services comme le dépôt.

Le Libra pourrait accélérer le processus de réglementation des cryptomonnaies

En traversant la Manche, on s'aperçoit que le voisin britannique est tout aussi circonspect. Pour l'autorité de réglementation financière, il n'existe pas assez d'informations qui permettraient de mieux comprendre le fonctionnement du Libra. Même chose en Italie, où l'on souhaite obtenir des informations supplémentaires à son sujet.

Jusqu'à aujourd'hui, les monnaies virtuelles ne sont pas ou peu réglementées, étant encore trop petites pour potentiellement causer un risque pour le système financier. Il est évident que le Libra pourrait changer la donne et inciter les autorités à prendre les choses en main. En marge du sommet du G20, qui doit se tenir les 28 et 29 juin, le Conseil de stabilité financière, qui y est affilié, a ainsi déclaré qu'il pourrait pousser les régulateurs à examiner avec plus d'attention la question.

Source : Le Figaro

Les Soldes d'Été c'est maintenant ! Retrouvez les meilleurs bons plans et promos High-Tech avec Clubic.

Découvrez tous nos bons plans

13 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Un chercheur lance une pétition pour rendre gratuits les articles liés au réchauffement climatique
Linky : une étude de l'ANFR ne relève aucune exposition anormale aux ondes radioélectriques
Des équipes d'Amazon chargées de scruter les images des caméras de surveillance de la marque
Pour Michel Mayor, prix Nobel de physique 2019, l'humanité ne migrera pas sur d'autres planètes
Blizzard demande leur carte d'identité aux pro-manifestants de Hong Kong pour supprimer leur compte
LDLC.com à nouveau élu Service Client de l'Année 2020
L'énergie renouvelable est la principale source d'électricité au Royaume-Uni
Xavier Niel défend le projet Libra... dans lequel il a investi
Dyson laisse tomber son projet de voiture électrique
Le Conseil constitutionnel confirme que l'huile de palme n'est pas un biocarburant

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top