Vote par Internet : "Toutes les conditions ont été respectées", selon le ministère

30 mai 2012 à 17h53
0
Face aux critiques portant sur le système de vote par Internet pour les Français de l'étranger, le Quai d'Orsay a tenu à rassurer les électeurs. Pour le ministère des Affaires étrangères, le vote remplit toutes ses obligations au regard de la Constitution.

00FA000005184580-photo-elections-l-gislatives-internet.jpg
« De nombreuses informations sur les questions techniques de sécurité (...) ont circulé ces derniers jours. Elles sont analysées avec méthode. A ce stade, aucune d'entre elles n'est de nature à remettre en cause le respect des trois exigences constitutionnelles susmentionnées ». Selon Bernard Valero, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, le vote des Français de l'étranger est donc totalement valide.

Pour rappel, 700 000 électeurs résidant hors de France ont choisi de communiquer une adresse électronique afin de pouvoir voter sur Internet pour les élections législatives. Un site est disponible afin que chaque citoyen inscrit auprès de son ambassade de référence puisse voter depuis son propre ordinateur. Grâce à une application Java lancée de manière automatique, il va ensuite faire figurer son identifiant ainsi qu'un mot de passe. Il peut alors effectuer son vote puis le confirmer. Par la suite, un reçu lui sera envoyé sur sa boite e-mail. Quant au bulletin de vote électronique, il est protégé par une signature électronique dont seules les autorités françaises disposent de clés pour le déchiffrer.

Selon l'AFP, le Quai d'Orsay a donc précisé que cette architecture a permis le bon déroulement du vote puisque « pour ce premier tour de vote par Internet, les conditions constitutionnelles exigées pour tout scrutin politique ont été respectées : secret du vote, sincérité du suffrage et accessibilité du scrutin. Il en a été de même au plan technique ».

Des problèmes techniques... et des failles de sécurité ?

Pourtant, parmi les 126 947 votants, certains ont témoigné au sujet des problèmes rencontrés avant de pouvoir faire son choix grâce à un outil mis en place par le Parti Pirate. De même, certains spécialistes en sécurité mènent actuellement des recherches complémentaires afin de déterminer si l'applet Java utilisée pour cette élection est suffisamment robuste.

En effet, pour Paul Da Silva, « il est tout à fait possible d'intercepter une séquence d'authentification et de 'bruteforcer' le mot de passe (6 caractères alpha minuscules). De fait le secret du vote peut être compromis ». Il est néanmoins nécessaire que la connexion sécurisée en HTTPS ne soit pas activée.

Une critique qui sonne comme un écho au document publié par Laurent Grégoire dans lequel il explique comment son « ordinateur a voté à sa place ». L'internaute précise être parvenu à modifier son propre vote via un script qui a remplacé une partie du code du logiciel chargé du vote. Pour ce faire, il est parvenu à décompiler le code client utilisé par le vote, à modifier la partie du code permettant de modifier le choix de l'électeur puis à injecter ce code modifié dans la machine virtuelle.

Pour l'instant, l'expert chargé de veiller au respect technique des règles de vote ne semble pas avoir noté d'exploitation de cette faille pour ce premier tour des élections législatives. Dans le cas contraire, le Conseil constitutionnel aura le pouvoir d'invalider ce scrutin s'il considère que certaines obligations n'ont pas été respectées.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Journée de la communauté Clubic.com : c'était samedi, c'était comment ?
Le géant de la réservation hôtelière Booking quitte lui aussi le navire Libra
Fortnite avalé par un trou noir... en pause avant un nouveau chapitre ?
M6 victime d'une cyberattaque affectant l'ensemble des employés du groupe
Le Vatican va lancer un chapelet connecté !
L'énergie renouvelable est la principale source d'électricité au Royaume-Uni
Blocage du porno au Royaume-Uni : c'est la débandade
Blizzard allège la peine infligée au joueur ayant soutenu les manifestations de Hong Kong
Le fichier des véhicules assurés entre en vigueur, et les forces de l'ordre comptent bien l'utiliser
Un important site de contenus pédophiles tombe : 300 arrestations dans 38 pays

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top