Airbnb fête son entrée en Bourse ce jeudi, comme un pied de nez à la crise

10 décembre 2020 à 17h20
1
Airbnb co-fondateurs © Airbnb/Adam Planas
Les co-fondateurs d'Airbnb, de gauche à droite : Nate Blecharczyk, Joe Gebbia et Brian Chesky) © Airbnb/Adam Planas

La plateforme de location d'hébergements en ligne est désormais officiellement cotée, avec un cours d'action bien plus élevé que prévu.

La chasse aux dollars est lancée pour Airbnb ! L'entreprise californienne a sonné la cloche du Nasdaq, tôt ce jeudi matin du côté du New York, pour fêter son arrivée sur le marché boursier, duquel elle espère lever 3,5 milliards de dollars, pour poursuivre son développement. La firme co-fondée et dirigée par Brian Chesky, qui s'est exprimé en visioconférence avec ses deux associés Joe Gebbia et Nate Blecharczyk, conserve toutes ses ambitions.

Un prix d'introduction bien supérieur à celui annoncé au départ

C'est un événement forcément historique dans l'histoire d'une société. Mettre les deux pieds en Bourse n'est en effet pas anodin et témoigne souvent d'une croissance rapide alliée à un besoin de capitaux. Et si le secteur du tourisme vit une crise destructrice et qu'Airbnb traverse elle-même une année somme toute douloureuse, les investisseurs ont fait preuve d'un certain enthousiasme et d'un engouement réel pour l'opération.

Alors que le service de logements en ligne, qui œuvrera sous le symbole « ABNB » au Nasdaq, avait au départ pensé proposer une action à un coût unitaire compris entre 44 et 50 dollars, l'entreprise s'est finalement jetée dans le bain avec un prix d'introduction fixé à 68 dollars. Ce qui signifie que dès la tarification, Airbnb est parvenue à lever 16% de plus que prévu. De quoi lui assurer de récupérer 3,5 milliards de dollars, avec la mise en vente de 51 millions d'actions, et une valorisation estimée autour de 47 milliards de dollars.

La firme de San Francisco fait donc une entrée remarquée sur la plateforme boursière, en étant au passage l'introduction la plus importante d'une société d'exploitation américaine en 2020. De nombreux économistes estiment que son cours devrait rapidement partir à la hausse.

Airbnb, entre aura planétaire et doutes

Il faut dire qu'Airbnb, qui a su faire fi de la crise, a des arguments à revendre. L'entreprise compte plus de 4 millions d'hôtes sur sa plateforme et est présente sur toutes les parties du globe, ce qui lui offre une notoriété planétaire non démentie et un potentiel sans limite… ou presque.

Car outre la crise de la Covid-19, qui freine son activité, Airbnb doit affronter de nombreux opposants, parmi lesquels des commerçants, hôteliers et certaines municipalités, en France et ailleurs, qui accusent Airbnb de briser des marchés. Mais rien ne douchera, aujourd'hui, l'enthousiasme de la communauté Airbnb.

Rausch_St © Airbnb/Adam Planas
19 Rausch Street, San Francisco : l'adresse du premier logement à avoir accueilli des voyageurs Airbnb, appartenant à deux des fondateurs de l'entreprise, Brian et Joe (© Airbnb/Adam Planas

Source : Airbnb

Modifié le 11/12/2020 à 09h57
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
1
2
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Pegasus : Macron demande des clarifications aux autorités israéliennes
Face au blocus des communications à Cuba, les USA envisagent de déployer Internet via des ballons
Cyberattaque : la France est dans le viseur de hackers chinois
Vous pouvez vérifier si votre mobile a été infecté par le logiciel Pegasus, voici comment !
Intel serait en pourparlers pour racheter GlobalFoundries, deuxième plus gros fondeur au monde
Xbox : une mise à jour de l'application familiale pour mieux contrôler les dépenses des enfants
PrintNightmare : le patch ne suffit pas, il faut éditer la base de registre...
La Commission européenne repousse son projet de taxe numérique à octobre
Droits voisins : l'Autorité de la concurrence inflige une amende de 500 millions d'euros à Google
Intel : bientôt une usine en France ?
Haut de page