Scanners de bagages 3D : Boris Johnson veut généraliser le système à tous les aéroports britanniques

26 août 2019 à 20h01
0
terminal-londres-heathrow.png
Aéroport Londres-Heathrow © Alexandre Boero pour Clubic

Tous les aéroports britanniques devront être équipés de scanners 3D pour le contrôle des bagages à main, avant la fin de l'année 2022.

Selon ce que vous emportez avec vous dans vos bagages à main, le passage au contrôle de sécurité de l'aéroport peut parfois être long et stressant. Pour tenter de réduire les tracas causés aux voyageurs et leur permettre de gagner du temps, des scanners 3D sont actuellement testés à l'aéroport Londres-Heathrow, qui accueille près de 80 millions de passagers chaque année. Le Premier ministre britannique, Boris Johnson, convaincu par le système, veut l'appliquer à l'ensemble des aéroports britanniques.

Un scanner qui permet de voir les objets sous tous les angles

« En rendant les trajets dans les aéroports britanniques plus faciles que jamais, ce nouvel équipement contribuera à renforcer le rôle vital que jouent nos aéroports pour assurer la position du Royaume-Uni en tant que plaque tournante mondiale du commerce, du tourisme et des investissements », a indiqué Boris Johnson. Le gouvernement vient ainsi d'ordonner à tous les aéroports du pays de s'équiper de scanners 3D d'ici 2022.


Mais en quoi ces machines sont-elles différentes des scanners traditionnels ? Le scanner 3D fournit une image en 3D qui permet d'analyser et de voir un objet sous tous les angles, contrairement à la 2D qui ne permet pas cette évaluation détaillée.

Plus besoin de petits sacs plastiques pour isoler vos liquides embarqués en cabine

Grâce au scanner 3D, le passager n'est plus obligé d'isoler les liquides (de moins de 100 ml, ceux dépassant cette limite devant obligatoirement aller en soute) de ses affaires en les plaçant dans un petit sac plastique, comme la réglementation l'oblige depuis 2006, ni de retirer son ordinateur portable de sa pochette ou de son sac à dos.


Plusieurs scanners 3D sont déjà installés dans différents terminaux de Londres-Heathrow, en attendant la généralisation à l'ensemble de l'aéroport, qui dépense 50 millions de livres sterling (55 millions d'euros) pour étendre le dispositif. Les aéroports d'Amsterdam-Schipol, de O'Hare (Chicago) et d'Hartsfield-Jackson (Atlanta) ont par ailleurs déjà testé le scanner 3D.

Source : The Guardian
4
4
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Twitter signale le billet de Trump menaçant de tirer sur les émeutiers
Premier vol habité de Crew Dragon : un décollage historique réussi, à revoir en replay !
Windows 10 mise à jour de mai 2020 : demandez la liste des bug déjà connus !
Trump signe un décret sur les réseaux sociaux, mais que contient-il ?
5G : le Royaume-Uni veut une alliance de 10 pays pour contrer les équipementiers chinois comme Huawei
Un supercalculateur a simulé l'impact qui aurait fait disparaître les dinosaures
StopCovid : l'Assemblée nationale adopte officiellement l'application, qui sera disponible dès ce week-end
Porsche va devoir limiter les ventes de la Taycan pour réussir à contenter les clients
Bouygues Telecom lance une offre dématérialisée, avec une box incluse dans les Smart TV Samsung
Le vaisseau Starship de SpaceX est homologué par la FAA
scroll top