Harbour Air fonde la première compagnie d'avions hydrauliques commerciaux électriques

le 31 mars 2019
 0
harbour air.jpg
(Crédits : Harbour Air)

La société canadienne, associée à une entreprise américaine, pourrait bien créer la toute première ligne aérienne entièrement électrique de la planète.

La compagnie aérienne nord-américaine d'hydravions, Harbour Airlines, s'est associée à magniX, une société américaine spécialisée non pas dans les préservatifs, mais dans la propulsion de l'aviation électrique. Ensemble, les deux entreprises ont annoncé le 26 mars un partenariat visant à transformer les hydravions de la compagnie Harbour Air, équipés de moteurs traditionnels fonctionnant au kérosène, en une flotte commerciale électrique équipée de moteurs électriques de 750 chevaux, fabriqués par magniX.

Potentiellement la première flotte d'hydravions commerciaux électriques


À l'heure actuelle, Harbour Airlines opère 30 000 vols commerciaux pour plus de 500 000 passagers par an, sur une douzaine de liaisons reliant des villes importantes comme Seattle et Vancouver. Le but du partenariat est de créer la première flotte d'hydravions commerciaux électriques. « Nous enlevons les vieux moteurs et les réservoirs à essence et nous les remplaçons par un nouveau moteur électrique, avec une batterie », confirme Roei Ganzarski, PDG de magniX.

Le premier avion à garnir la flotte sera la conversion du modèle DHC-2 de Havilland Beaver, un petit avion commercial pouvant accueillir jusqu'à six passagers.

Les premiers essais débuteront dès la fin 2019


Les deux sociétés espèrent pouvoir démarrer les premiers essais à la fin de l'année et mettre en place ses premiers vols commerciaux d'ici 2021. « Nous sommes ravis d'introduire l'aviation électrique commerciale dans le nord-ouest du Pacifique et de transformer nos hydravions en ePlanes », se félicite le PDG et fondateur de Harbour Air, Greg McDougall.

Les hydravions électriques pourront effectuer des trajets jusqu'à 100 miles, soit 160 kilomètres, et réduiront la pollution entraînée d'ordinaire par un appareil traditionnel, indique également McDougall. Une initiative bienvenue lorsque l'on sait que l'industrie aéronautique est responsable de 12 % des émissions de carbone aux États-Unis et 4,9 % à l'échelle mondiale.

Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Fnac-Darty lance son Appartement du Futur, un lieu immersif et expérientiel au coeur de Paris
La version gratuite de YouTube Music arrive sur Google Home... avec de la pub
Mediapart révèle que l'ancien dirigeant de l'Ecole 42 aurait trempé dans des malversations financières
Le Honor 20i, qui devait être présenté le 21 mai, fuite sur un site de vente
Les puces 5G by Apple ne seront probablement pas une réalité avant plusieurs années
La Tesla Model 3 est la voiture qui se vend le mieux en Norvège, aux Pays-Bas et en Suisse
Lime vous indiquera bientôt si vous êtes trop saoul pour grimper sur une trottinette
Mega Drive Mini : SEGA confirme dix nouveaux titres (et pas des moindres)
Un ancien cadre de Mozilla accuse Google d’avoir sciemment saboté Firefox
Facebook travaille sur son propre assistant vocal, pour concurrencer Alexa et Siri
Face aux géants comme Alibaba, Amazon ferme sa marketplace en Chine
Pinterest pèse 12,7 milliards de dollars et fait une entrée réussie en Bourse
Une association porte plainte contre Xiaomi en raison des DAS trop élevés de ses smartphones
L'UE vote en faveur d'une nouvelle limite d'émission de CO2 pour les camions
scroll top