Quand BMW électrifie une wingsuit, le résultat fait planer

11 novembre 2020 à 17h00
17

La propulsion électrique dans le secteur de l’aviation fait beaucoup parler d’elle ces dernières années, avec des projets plus ou moins utopiques. C’est dans ce contexte que BMW a demandé au BASE-jumper Peter Salzmann d’effectuer la démonstration en vol… d’une wingsuit à motorisation électrique !

Cette première Electrified Wingsuit pourrait bien, à terme, inspirer de nouvelles pratiques de sport extrême.

BMW i se lance dans la troisième dimension

En 2013, BMW Group se lançait dans les voitures à propulsion électrique avec la BMW i3. Depuis, la branche BMW i a développé toute une gamme de citadines, de SUV et de voitures de sport électriques, participant même à la conception de voitures de course Formule E.

Mais avec l’Electrified Wingsuit, c’est la première fois que BMW i se lance dans la mobilité aérienne. Et cela s’est fait avec panache. Conçue dans le cadre d’une collaboration entre BMW i, le studio de design Designworks (appartenant à BMW) et le sportif extrême autrichien Peter Salzmann, la nouvelle combinaison de vol a réalisé une démonstration stupéfiante dans les Alpes autrichiennes.

Équipé d’un pod ventral comprenant deux petites turbines à propulsion électrique, l’Electrified Wingsuit est capable d’atteindre la vitesse de 300km/h, près du double de la vitesse habituelle d’une wingsuit conventionnelle. Au-delà de la vitesse, la propulsion électrique permet d’effectuer des manœuvres inédites, de trouver des ressources au-dessus du relief et d'accomplir des virages serrés sans perte d’énergie. Ce qui serait totalement hors de portée d’une combinaison classique.

Un vol impressionnant

Avant de réaliser la démonstration en Autriche, Peter Salzmann a réalisé plusieurs essais à Stockholm, dans la seule soufflerie adaptée aux wingsuits. La suite du programme devait être réalisée en Corée du Sud. Lancé depuis un hélicoptère, Peter Salzmann devait survoler deux gratte-ciels de 335m de haut, puis s’élancer au-dessus d’un troisième mesurant 400m. De quoi démontrer le potentiel de la propulsion électrique pour reprendre de l’altitude pendant un vol.

La pandémie de Covid-19 a cependant mis fin à ce projet. Finalement, le vol s’est déroulé en Autriche, dans un massif offrant une configuration similaire avec un pic surplombant deux autres sommets. Et lors du vol de démonstration, l’Electrified Wingsuit a effectivement pu réaliser la manœuvre prévue, laissant derrière elle les deux accompagnateurs non-propulsés qui se sont jetés du même hélicoptère.

Quelle utilité en dehors des wingsuits ?

Dans les années qui viennent, la propulsion électrique pourrait séduire d’autres BASE-jumper adeptes des wingsuits. Un tel engin, qui sera sans doute progressivement miniaturisé, va venir offrir une sécurité accrue, mais aussi de nouvelles possibilités de vol et de nouvelles sensations fortes. À tel point qu’il s’agira probablement d’une nouvelle discipline qui viendra compléter la wingsuit conventionnelle plutôt que la remplacer.

Pour BMW, la démonstration est sans doute plus marketing qu’autre chose, le marché de l’Electrified Wingsuit étant sans doute assez réduit. Cependant, l’expérience acquise sur ces petites turbines électriques pourrait servir à d’autres usages. On pense notamment à la motorisation des ULM, mais aussi de certains drones de taille moyenne.

Source : Electrek

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
17
16
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Pour Amazon, le robot est l'avenir de la sécurité des travailleurs
La reconnaissance faciale envisagée pour sauver les koalas de l'extinction
Les compagnies aériennes prévoient d'investir massivement dans les taxis volants
Le robot chinois Zhurong nous fait parvenir des photos depuis la planète Mars
Sur les traces du Concorde : United Airlines achète 15 avions supersoniques auprès de Boom Supersonic
Désinformation en ligne : le MIT met au point une IA capable de détecter les réseaux de fake news
Airbus dévoile son idée d'éclairage à bord des avions pour faciliter le débarquement des passagers
Quand l’intelligence artificielle devient une alliée des archéologues
Le Mayflower, bateau autonome tournant à l'énergie solaire, est prêt à traverser l'Atlantique
Snapchat et LEGO® veulent vous faire construire ensemble, à distance et en réalité augmentée
Haut de page