Au Royaume-Uni, des secouristes testent l'utilisation de jet pack pour les régions difficiles d'accès

29 septembre 2020 à 16h49
11
Jet pack © GNAAS
© Gravity Industries

En Angleterre, du côté du parc naturel reculé de Lake District, les services d'ambulanciers s'essayent à un nouveau moyen de transport : le réacteur dorsal, plus communément appelé jet pack. Une façon de se rendre sur les lieux d'accidents bien plus rapidement qu'en voiture, à pied ou en hélicoptère.

Le jet pack qu'ils utilisent est le fruit du travail de Richard Browing et de son entreprise Gravity Industries. Ingénieur de son état et ancien de
la marine britannique, l'inventeur a créé le « Jet Suit », une combinaison équipée d'un sac à dos et de cinq réacteurs.

Premier essai en conditions réelles

La BBC nous apprend que depuis un an, Gravity Industries et le Great North Air Ambulance Service (GNAAS) sont en discussion pour tester le Jet Suit en conditions réelles. La GNAAS est l'ONG qui gère les régions
rurales et montagneuses du nord de l'Angleterre et de la frontière de l'Écosse, récupérant notamment les blessés grâce à des ambulances aériennes.

Cette semaine a donc eu lieu le premier vol d'essai dans le comté de Combrie, et plus spécifiquement dans le parc naturel de Lake District. Une jeune fille de 10 ans – bien réelle – était tombée d'une falaise et s'était brisé la jambe.

En 90 secondes, Richard Browning, qui jouait le rôle d'ambulancier pour l'occasion, s'est rendu sur le lieu indiqué tandis que les secouristes faisaient leur chemin à bord de leur véhicule, puis à pied. Un chemin qui leur a pris 25 minutes. « Le potentiel est juste énorme », a affirmé à Reuters l'ambulancier Andy Mawson. « Le premier vol à Combrie avec un jet pack qui va sauver des vies et prévenir des souffrances – c'était un moment incroyable. »

51 km à l'heure en moyenne

Le Jet Suit peut atteindre une vitesse moyenne d'environ 51 km à l'heure et peut voler à un maximum de 3 658 mètres de haut. Il utilise du kérosène comme carburant, qui alimente cinq turbines à gaz reliées à un
exosquelette qui pèse 27 kg à sec.

C'est moins rapide que le Flyboard Air de Franky Zapata, le Français qui construit également un jet pack et a réussi à traverser la Manche avec. Toutefois, une version du Jet Suit a réussi à battre le record du monde de vitesse en jet pack l'été dernier, atteignant les 136,89 km/h sur une
courte distance.

Source : Reuters

Modifié le 29/09/2020 à 16h49
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
11
12
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Le taxi volant électrique de Joby Aviation parcourt 240 kilomètres, un record
Intrinsic : le nouveau jouet de Google spécialisé dans le logiciel destiné aux robots industriels
Un robot crée une superbe fresque Super Mario en domino en 24 heures
Amsterdam a inauguré le tout premier pont en acier imprimé en 3D
Face au blocus des communications à Cuba, les USA envisagent de déployer Internet via des ballons
La Défenseure des droits s'oppose aux caméras de reconnaissance des individus dans l'espace public
Voici CAPS, la capsule volante française autonome, passe-partout et monoplace (Vidéo)
Végétaliser les villes ? Google veut cartographier les quartiers prioritaires
Les chasseurs d’ondes de l’ANFR à la recherche des fréquences suspectes (Vidéo)
Après le supersonique, United Airlines veut des avions à propulsion électrique
Haut de page