Air France et l'Airbus A380 : c'est fini, et avec deux ans d'avance

21 mai 2020 à 15h40
46
Airbus Air France A380 © Air France
Un Airbus A380 (© Air France)

La compagnie a avancé la sortie du géant des airs de sa flotte, initialement prévue pour la fin 2022. Son coût de gestion colossal et la crise de coronavirus auront définitivement eu raison de lui.

Après plus d'une décennie de bons et loyaux services, l'Airbus A380 tire sa révérence chez Air France, qui se souviendra du vol inaugural opéré le 20 novembre 2009 entre Paris et New York, qui avait vu les 538 passagers à bord être impressionnés par son calme intérieur, qui fera sa légende. Le groupe Air France-KLM a annoncé, mercredi 20 mai, la fin immédiate de l'exploitation de la totalité de sa flotte d'A380. Une nouvelle qui lui coûtera cher à court terme.

Un appareil trop coûteux, snobé par les compagnies

L'annonce de l'alliance franco-néerlandaise de se séparer de ses 9 modèles A380 ne doit pas être vue comme une surprise ni même comme une fatalité. En réalité, elle est assez logique. Extrêmement coûteux en entretien (douloureux combo carburant-maintenance), le géant des airs n'aura jamais pris son envol d'un point de vue marketing.

La crise du Covid-19 n'aura été qu'un accélérateur de sa chute. Déjà en 2019, le plus gros client d'Airbus, Emirates, émettait des doutes à son sujet, et souhaitait remplacer une commande de 39 appareils A380 par des A330 et A350. Aujourd'hui, la compagnie du Golfe tenterait d'annuler cinq de ses huit dernières livraisons. Lufthansa, la plus puissante compagnie européenne à qui la crise va coûter près 2 milliards d'euros en remboursement de billets, a annoncé début avril le retrait de sa flotte de six A380.

Rappelons qu'il y a plus d'un an, le 14 février 2019, l'avionneur Airbus avait officiellement annoncé la fin de la production de son géant déchu pour 2021.

L'A380, un boulet à un demi-milliard d'euros au pied d'Air France

Air France-KLM annonce que ses neufs A380 (tous exploités par la compagnie française d'ailleurs) ne voleront plus. Oui, très bien, mais que va-t-elle faire de ces appareils ? C'est là qu'est le hic. Car Air France possède cinq de ces neuf avions, les autres étant "loués" auprès de la société de leasing allemande Dr Peters Group, avec des baux qui arrivaient à leur terme en 2024.

"Le retrait de la flotte d’Airbus A380 s'inscrit dans le cadre de la stratégie de simplification de la flotte du groupe Air France-KLM qui vise à la rendre plus compétitive, en poursuivant sa transformation avec des avions plus modernes, plus performants et dont l'empreinte environnementale est considérablement réduite."

Déclaration d'Air France-KLM, le 20 mai 2020

Cela signifie qu'Air France va devoir se "débarrasser" de cinq A380 qu'elle possède en propre ou en crédit-bail. La compagnie estime l'impact global de la dépréciation de sa flotte d'A380 à 500 millions d'euros. Les appareils devraient être démantelés. Ce coût fort onéreux sera comptabilisé dans le bilan du deuxième trimestre de l'entreprise, qui s'annonce catastrophique avec le trou abyssal de la billetterie et le remboursement des vols annulés qui s'amorce .

La compagnie a précisé que les A380 seront remplacés par des appareils de nouvelle génération, conformément à l'accord conclu avec le gouvernement français dans le but d'obtenir deux prêts à hauteur de 7 milliards d'euros . Des livraisons d'Airbus A350 et de Boeing 787 sont prochainement attendues chez Air France.

Source : Air France-KLM

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
46
21
Keorl
«&nbsp;Des avions plus modernes, plus performants et dont l’empreinte environnementale est considérablement réduite&nbsp;».<br /> L’emprunte carbone et environnementale d’un avion, c’est pas juste ce qu’il émet en vol. C’est aussi sa construction. Envoyer au démantèlement 9 monstres comme ça bien avant qu’ils ne soient plus en état de voler pour les remplacer par d’autres avions, c’est un gâchis énorme et je doute qu’il soit facilement compensé par la consommation inférieure des nouveaux avions.
Fulmlmetal
Ce n’est absolument pas le cout du carburant qui est en cause, au contraire, ramené au passager le Kg est favorable. Le problème c’est que pour etre rentable ou dégager une bonne marge il faut remplir l’A380 (400 à 600 sièges), ce qui était très, trop difficile. De plus cet énorme avion avec une envergure plus grande que la normale ne pouvait voler que de Hub en Hub, impossible d’aller sur un aéroport qui n’avait pas été aménagé pour lui.<br /> Ce qui coute le plus cher sur un avion, ce sont les moteurs (achat, changement, maintenance, temps de d’indisponibilité plus long). Or de nos jours, les bimoteurs font le meme travail que les anciens quadrimoteurs. C’est donc logique ceux ci ne se vendent plus, ni l’A380 ni le 747. Ce dernier se vend un peu encore mais uniquement en version Fret où il a un monopole.<br /> Bref, les compagnies ne veulent plus que des bimoteurs, bien moins cher à l’achat, à la maintenance et donc à l’exploitation. Ils peuvent aller sur tous les aéroports, et de façon plus souples. La maintenance est plus courte car moins de moteurs et donc l’avion est plus disponible.<br /> Voila les deux grandes raisons: incapacité à remplir ce trop gros avion pour le rentabiliser, et quadimoteur abandonné par les compagnies car trop couteux
euskafreez
Bien dommage, c’était un super avion pour faire de longs vols sans escales. Très peu de vibrations, super confortable et pour peu qu’on dispose d’un bon casque avec attenuation active du bruit, de quoi faire de bon gros dodo!<br /> Hélas il n’est jamais sorti en version Fret. Et il ne pouvait pas emporter tous les bagages des passagers en configuration économique complète. Autre défaut : le temps d’embarquement.<br /> Mais quel bon en avant en économique par rapport aux anciens modèles de 777.
Baxter_X
L’A380, le Concorde… Que de superbes gachis et de recul technologiques après leur retraits. Cela reste malgré tout des superbes projet européens. Mais cela me laisse un arrière gout d’aigreur dans la bouche quand même.
Fulmlmetal
Baxter_X:<br /> L’A380, le Concorde… Que de superbes gachis et de recul technologiques après leur retraits.<br /> Ce qui est faux. Au contraire, l’A350 a bénéficier du cockpit perfectionné de l’A380.<br /> Tout comme avec le Concorde sans qui Airbus n’aurait jamais pu exister et etre une réussite, Airbus a beaucoup appris d’A380 et a permis de faire avancer la technologie pour ses avions suivants.<br /> Il a aussi donné une image de savoir faire et de haute sécurité car aucun A380 se s’est jamais écrasé à ce jour. Et tout ceux qui ont voyagé à bord ou l’ont piloté le disent, c’est un avion exceptionnel.
cpicchio
Vous voyez la situation de manière bien négative.<br /> Une entreprise pour se développer, doit innover. Et qui dit innovation, dit prise de risques. Avoir des échecs sur quelques projets est donc inévitable.<br /> S’il n’y avait pas eu Concorde, il n’y aurait surement pas eu Airbus tel qu’on le connait aujourd’hui, et sauf erreur de ma part, Airbus est le premier constructeur aéronautique mondial avec Boeing (qui gère des problèmes bien plus graves actuellement).<br /> Le concorde était une (belle) utopie, mais n’était commercialement pas viable à cause de sa consommation par passager et une technologie quasi impossible à exploiter dans le temps. Dans le cas de l’A380, Airbus a voulu singer les recettes du passé (jumbo jet type 747 avec 4 réacteurs et un maximum de passagers) avec aucune innovation majeure. C’est un bel avion mais maintenant, on fait beaucoup mieux en terme de confort cabine avec des avions plus simples et moins coûteux à exploiter.
Baxter_X
Bah si, il y a bien un recul technologique quand meme. Peut on faire un Paris new York en 3h actuellement ? Non. Avec le Concorde oui
Baxter_X
Attention ! Je ne dis pas que ça n’a services a rien! Je dis simplement que le fait de ne plus avoir le Concorde est un recul technologique car il n’y a plus de vol supersonique commercial. Maintenant, il est clair que Airbus a appris énormément avec ces deux appareils. Il n’en serait pas la si il n’y avait pas eu ces avancées la
wackyseb
Un beau gâchis. Pas de regrets. Trop gros, trop cher, trop long pour embarquer, débarquer.<br /> Je ne vois que des désavantages à ces super mastodontes.<br /> Perso je rêve d’un new/concorde électrique.<br /> Embarquement rapide, vol rapide et rentabilité viable car toujours pleins.<br /> Enfin c’est ma vision simplifiée de voyageur vacances 1 ou 2 fois par an et boulot 4-5 fois par an.
Fulmlmetal
Baxter_X:<br /> Bah si, il y a bien un recul technologique quand meme. Peut on faire un Paris new York en 3h actuellement ? Non. Avec le Concorde oui<br /> Ah tu parlais du concorde.<br /> Tu confond progrès technologique et progrès économique.<br /> Le fait de ne plus aller à Mach 2 n’est pas un recul technologique. C’est un choix technique dicté par l’économique. Le fait d’aller moins vite est compensé par le fait d’aller plus loin, moins cher, et avec plus de monde.<br /> Les avions actuels sont bien plus technologiques que le concorde, certains arrivent à atterrir tout seul, il y a le TCAS (anti collision), les ordinateurs de bord interdisent des manoeuvres dangereuses, les pilotes sont informés par de nombreux systemes d’aide au pilotages qui n’existaient pas avant. L’avion moderne est un véritable ordinateur de bord à lui tout seul.<br /> Ma voiture actuelle va moins vite qu’une R5 Turbo des années 70. Pourtant il n’y a pas eu de régression technologique, au contraire, ma voiture est plus performante, plus économe, plus techno, plus sécurisée, plus perfectionnée, plus pointues, plus économe que la R5 Turbo.
cpicchio
La technologie ne peut pas se limiter à la vitesse d’exploitation.<br /> C’est aussi (et surtout) la consommation, la sécurité, le confort cabine, le bruit généré, etc…<br /> Qui accepterait aujourd’hui de payer 10 000 Euros pour un Paris New-York A/R avec la même place en cabine qu’en classe économique ?<br /> ça fait cher les 3 heures de gagner surtout que pour trois fois moins cher, on accède à la classe business.<br /> Le Concorde est dans l’absolu le plus bel avion jamais construit mais l’avion supersonique était une utopie (et je crains wackyseb que vous allez rêver longtemps, supersonique et électrique sont deux notions incompatibles)
cpicchio
Et pour rester dans la même gamme et chez le même constructeur, une Megane RS Trophy R surpasse la R5 Turbo partout, y compris en terme de consommation.
Bratak67
Je prends souvent l’A380 (Paris - Bangkok) mais aussi un tas d’autres avions , y compris de petits coucous nerveux et bruyants à hélices, depuis une vingtaine d’années … (pas loin de 200 vols )<br /> Je n’ai jamais eu l’impression de perdre du temps à l’embarquement ni au débarquement. qui ont toujours été fluides. Quand on voyage une douzaine d’heures, on ne compte pas quelques minutes avant ou après…<br /> Silence relatif vu la poussée développée mais qui devient total avec un casque Bose Quiet …<br /> Les billets sur A380 n’ont jamais été plus chers que sur un 777 …<br /> Trop gros ? Pourquoi «&nbsp;trop&nbsp;» ?<br /> Si c’est un échec, il n’est pas technique mais commercial or je pense qu’avant de lancer un programme d’une telle envergure, des études de marché ont été menées, des mauvais décisions ont donc été prises et , une fois encore, c’est la faute à personne…
Fulmlmetal
Bratak67:<br /> Trop gros ? Pourquoi « trop » ?<br /> Oui les magazines d’aviation en ont beaucoup parlé à l’épopue il a été dit que l’A380 était trop gros et de ce fait devait se limiter aux HUB, les gros aéroports. Son envergure était au dessus de la norme, il a fallu donc que les aéroport aménage des emplacements dédiés à l’A380. Il a fallu aussi des doubles passerelles mobiles d’embarquements, mais également renforcer le béton au sol pour supporter le poids. Bref tous les aéroports ne pouvaient pas le recevoir et tous n’ont pas voulu réaliser ces aménagements couteux, ce qui faut que l’avion était limité à un nombre restreint d’aéroports, ceux qu’on appelle les grands HUB. donc forcément ça a bridé son utilisation et donc son marché.
bmustang
car aucun A380 se s’est jamais écrasé à ce jour ? il est pas prêt de s’écraser sans pouvoir décoller et bon pour le rebus C’est un gâchis monstrueux en moins de 10ans d’exploitation et tout ça avec des aides publiques
bmustang
et moins fiable, moins réparable et plus coûteuse qu’une R5 Turbo sur le moyen terme
Fulmlmetal
Les aides publiques servent aussi à donner du boulot à des milliers de gens et sociétés sous traitante, ce n’est pas donné à pure perte.<br /> Je me souviens aussi avoir lu à l’époque que l’A380 permettait de couper l’herbe sous le pied à Boeing qui imposait à l’époque à ses clients du B747 (qui avait le monopole du jumbo) d’acheter aussi des b737, b767 ou B777. Indirectement l’A380 a permis de récupérer des clients qui se serait vu imposé des B767 au lieu des A330.<br /> Bref l’A380 n’est pas une pure perte, il a cassé un monopole et un marché de Boeing, il a permis d’acquérir us avoir faire et une technologie qui ont servit à l’A350. C’est un échec commercial mais pas un échec industriel. Un peu comme le Concorde.
carinae
Je ne pense pas que de mauvaises décisions aient été prises. Simplement construire un avion de ce type prend des années. Il devait répondre a la hausse du trafic long courrier, et aussi servir de vitrine technologique. Je me souviens de son vol inaugural …il était tellement gros qu’on pouvait penser qu’il allait atterrir sur le toit des immeubles. Rien que ses 24 roues étaient presque aussi grande qu’un homme. Seulement voilà en quelques années beaucoup de progrès ont été fait par ailleurs sur les avions traditionnels et le marché pour lequel il était destiné s’est réduit comme une peau de chagrin dans un laps de temps relativement court… Bref il a été victime de ses «&nbsp;frères&nbsp;», et peut être aussi des investissements nécessaires dans les aéroports un peu trop conséquents. Mais ça n’en reste pas moins vrai que c’est un très bel avion
Fulmlmetal
C’est exact, il a aussi été victime de l’évolution rapide du marché. Le developpement d’un tel avion prend plus de 10 ans, entre le début et la mise ne service les compagnies ont changé leur mode économique et préféré la souplesse économique et technique des bimoteurs. Il a été victime de l’évolution et instabilité rapide du marché. Personne ne pouvait prévoir ce raté.<br /> Parfois le succès est là (A320) et parfois ça passe pas. Si c’était si simple de prévoir un marché sur 10 ans ce serait trop facile pour les constructeurs. Boeing aussi a connu des ratés, le B757 n’a pas été une réussite, pas plus que le B717, et ne parlons pas du SonicCruiser qui a fait perdre 4 ans à Boeing. D’autres constructeurs ont tellement ratés qu’ils ont été racheté comme Bombardier, Lockheed Martin Mc Donnel Douglas, etc. Airbus s’en sors très bien malgré tout.
Demongornot
Pour les curieux qui parleraient Anglais, j’ai trois vidéo à vous proposé qui explique bien pourquoi le 380 n’est pas une réussite économique :<br /> Le topo et les raisons :<br /> Comment et pourquoi les petits avions peuvent faire les même routes :<br /> Plus de détails sur pourquoi le 380 est battu économiquement par le 787 :<br />
Dahita
Je ne m’en remets pas, vraiment c’etait un tel plaisir de faire de long trajets sur cet avion. Retour en arriere…
juju251
Fulmlmetal:<br /> Il a aussi donné une image de savoir faire et de haute sécurité car aucun A380 se s’est jamais écrasé à ce jour. Et tout ceux qui ont voyagé à bord ou l’ont piloté le disent, c’est un avion exceptionnel.<br /> Pour avoir effectué un vol New York -&gt; Paris il y a quelques années sur A 380, c’est effectivement mon point de vue. ^^<br /> J’avais adoré, dès le décollage, le bruit des moteurs à pleine puissance, cette sensation de poussée. <br /> Idem à bord, l’espace dispo était vraiment étonnant par rapport à des avions plus petits, tels le 777.<br /> En ce qui me concerne, je trouve cette décision de retrait dommage.<br /> Fulmlmetal:<br /> Voila les deux grandes raisons: incapacité à remplir ce trop gros avion pour le rentabiliser, et quadimoteur abandonné par les compagnies car trop couteux<br /> C’est une raison que je trouve assez étonnante, avant la crise et la baisse mondiale de déplacement en avion liée à Covid 19, on n’arrêtait pas de nous dire que le trafic aérien de passagers était en constante augmentation, donc je trouve cela assez étonnant tout de même (je ne remets pas du tout en cause tes dires, c’est juste qu’au premier abord, cela semble assez antinomique).
megadub
La techno ne se résument pas à la vitesse de l’avion Si la technologie n’apporte rien au marché, c’est un problème. Le Concorde et l’A380 sont des réussites technilogiques formidables mais ils coutent trop cher. Dés le début, quand on entendait les contraintes imposées aux aéroports pour l’accueillir, je me disais bien que c’était un souci.<br /> C’est dommage mais ça démontre que l’Europe peut être force en travaillant ensemble et ça a quand même participer à l’image de marque d’Airbus et les avancées technologiques seront réutilisées.
papem
On est en France…tous ceux qui n’ont jamais participé à un projet industriel dont le marché sort des sentiers battus, de l’étude marketing, à la mise en production, ont bien sûr un avis négatif …<br /> Comment ça ? un échec ?<br /> Ben oui, on gagne pas à tous les coups, mais c’est quand même les entreprises innovantes qui gagnent à la fin, car une bonne partie de l’expérience et de la technologie acquise est récupérée pour reprendre de l’avance sur la concurrence.
Fulmlmetal
Demongornot:<br /> Plus de détails sur pourquoi le 380 est battu économiquement par le 787 :<br /> On ne peut pas comparer un A3810 avec un B787, ça n’a aucun sens. C’est comme comparer une Peugeot 2008 avec une 5008.<br /> Si tu veux faire des comparaisons prend l’A380 contre le B747 ou bien le B787 contre l’A350.
Fulmlmetal
juju251:<br /> C’est une raison que je trouve assez étonnante, avant la crise et la baisse mondiale de déplacement en avion liée à Covid 19, on n’arrêtait pas de nous dire que le trafic aérien de passagers était en constante augmentation, donc je trouve cela assez étonnant tout de même (je ne remets pas du tout en cause tes dires, c’est juste qu’au premier abord, cela semble assez antinomique).<br /> Oui le trafic aérien explose mais pas sur la tranche des Jumbo. Les compagnies préfèrent des avions plus économiques (bimoteurs) et plus souples (maintenance, disponibilité, pouvant aller partout). Meme si le nombre de passagers augmente annuellement, remplir un A380 est difficile. Ca le fait en pleine saison estivale, mais hors saison il ne se remplit pas. Et sur un avion de 600 places, si tu as 100 sièges vides l’avion n’est plus rentable. Si tu descend l’A380 à 400 places alors mieux vaut prend un bimoteur B777 ou A350-1000, ce sera plus économique.<br /> Et comme je le disais l’A380 est limité aux grands aéroports (dits Hub) pour des raisons de surdimensions, ce qui limite son utilisation.<br /> Perso je trouve aussi ce retrait prématuré, l’avion était surement rentable mais probablement pas assez à leur yeux. clairement je pense que la chute des voyages en 2020 a enfoncé le clou. C’est dommage.
Demongornot
Bah justement, c’est par ce qu’ils sont différent et orienté vers deux type de marché potentiel radicalement opposé, qu’on peux faire la comparaison, car c’était du «&nbsp;soit l’un, soit l’autre&nbsp;».
Laurent13
Bonjour. Il y a une autre raison qui fait préférer les bimoteurs aux tri ou quadriréacteurs: l’évolution de la réglementation ETOPS.<br /> Lorsque j’étais copilote sur A310 dans les années 1980 un bimoteurs ne pouvait pas s’éloigner à plus de 120mn de vol d’un aéroport adéquat. Maintenant nous pouvons, avec un avion une compagnie et un équipage certifié et qualifié, nous éloigner à 215mn; C’est là toute la différence: l’amélioration de la fiabilité des moteurs et des équipements…
Fulmlmetal
Demongornot:<br /> Bah justement, c’est par ce qu’ils sont différent et orienté vers deux type de marché potentiel radicalement opposé, qu’on peux faire la comparaison, car c’était du « soit l’un, soit l’autre ».<br /> Bah non, puisque Airbus a fait l’A350 juste apres.<br /> Airbus n’avait pas de Jumbo, et à une époque où on parlait d’explosion du trafic et de saturation c’était un choix logique de sortir un Jumbo. Boeing avait déja son B747 donc pour eux le probleme ne se posait pas. D’ailleurs ils avaient lancé l’étude du B747-X mais bien après l’A380 et ils ont vu que le scompagnies commencaient à rejeter les quadrimoteurs.<br /> Airbus a quand meme été très réactif en lancant rapidement l’A350, qui est un succès, ce qui a éviter le pire.<br /> Mais comme d’hab c’est toujours facile de dire après coup, il fallait faire ceci, ou cela, ils ont pas fait les bons choix. C’est classique, mai sà l’époque aucun expert que contredisait ce choix.<br /> Quand boeing a lancé son B787 c’était dix ans après le lancement du programme A380 (qui s’appelait A3XX au début), donc il était plus facile pour eux de l’adapter au marché en cours. Un Jumbo comme l’A380 ca prend deux fois plus de temps à developper, surtout quand on part d’une expérience nulle de ce type d’avion.<br /> Mais bon, l’A350 marche bien, l’A320 est un énorme succès et continue de l’etre après 40 ans, il sera incontestablement le prochain à etre remplacé par un nouveau modèle (A360 ?). Bref y a pas de quoi s’inquiéter pour Airbus, Boeing est dans une bien plus mauvaise passe après ses déboires sur les B737 max et aussi B787
TotO
Et bien, que Air France fasse pareil : Les louer !
kroman
Surtout en arrivant à GDG, le pire aéroport que je connaisse, avec parfois 1 seul douanier pour un A380…
Demongornot
Le tout est expliqué dans les vidéo que j’ai linker<br /> Justement Boeing prévoyais un Super Jumbo encore plus gros en réplique à l’A380 mais ils avaient déjà compris que le concept des Hubs pour le quel les Jumbo étaient si bon n’allais pas tenir, ils ont donc fait le 787 à la place.<br /> Pour Airbus c’était trop tard, l’A380 était déjà sur les rails, donc ils ont prévue de rattrapé le coup avec le A350 après.<br /> La troisième vidéo surtout explique bien un coté qu’on néglige souvent qui est la portée opérationnelle des appareils bimoteurs, au moment de l’A380 c’était surtout les Tri ou Quadrimoteurs qui faisaient les grosses traversées trans Atlantique et Pacifique.<br /> Au final, les deux peuvent être comparé de la même manière que l’on peux comparé Windows, Mac et Linux pour leur différences, pas besoin de comparer des choses similaires.<br /> Surtout que c’est lié, d’un coté c’est l’existence des appareils avec les capacité proche du Dreamliner qui ont ouvert de nouvelles routes et qui ont finalement causer la perte des Jumbo.<br /> Pour le 747-X c’est différent, amélioré un appareil existant, même si les changements sont très gros, c’est très différent de l’énorme tache d’en créer un tout nouveau, puis contrairement à l’A380, le 747 est très adapté et populaire en freighter, d’ailleurs sur Flight Radar 24 je trouve souvent des 747 de companies de livraisons comme Fedex ou UPS qui en utilise en cargo.<br /> D’ailleurs on peux voir que le 787-8F est assez populaire :<br /> fr.wikipedia.org<br /> Boeing 747-8 | Commandes et clients<br /> Source&nbsp;: Boeing, 747 Model Summary, mars 2020.<br /> D’ailleurs on voie énormément de 747 cargo au dessus du Pacifique, certain vont a Hawaï d’autre en Asie :<br /> Flightradar24<br /> Live Flight Tracker - Real-Time Flight Tracker Map | Flightradar24<br /> The world’s most popular flight tracker. Track planes in real-time on our flight tracker map and get up-to-date flight status &amp; airport information.<br /> Et le model des avions de plus en plus petit qui font des routes avec peux de demande va continuer et s’étendre et les appareils comme le 787 connaitront un sort quasi identique au Jumbo avant leur disparitions, CAD qu’ils ne seront plus les appareils les plus utilisé, mais ils resteront quand même populaire, mais la place iras de plus en plus au avions plus petit et électrique comme celui ci :<br />
Fulmlmetal
désolé mais l’anglais en texte ça passe encore mais en parlé je décroche. donc pas vu tes vidéos.<br /> Mais depuis des années que je suis abonnés à l’excellent Air&amp;cosmos j’ai suivi tout cette évolution de près.<br /> Le B747-x a été la réplique immédiate de Boeing à l’A380, mais Boeing voyant ce marché faible n’a pas jugé rentable d’etre à deux sur ce marché et s’est orienté sur un autre marché inédit, le Sonic Cruiser. finalement trop complexe l’abandon de ce programme a débouché sur le successeur du vieux B767, le B787. ensuite, Boeing est un peu revenu sur le B747 en réalisant une version allongé du b747, le B747-8 qui devait permettre à son vieux B747 de subir une cure de rajeunissement, tout en se doutant que le marché serait faible.<br /> L’erreur d’Airbus a été d’abandonner la version A380F (Fret), ce qui a été du pain béni à Boeing d’autant qu’au fil du temps les Jumbo n’intéressaient les compagnies que pour le Fret. Et le 747 avait un énorme avantage avec son ouverture avant., ce qui explique l’abandon de la version Fret d’Airbus. je pense qu’ils ont arrêté le frais quand ils ont vu que ça tournerait mal.<br /> Bref c’est un marché qui a completement viré qui a été défavorable à Airbus et favorable à Boeing. C’était un coup de poker. Airbus a perdu cette manche mais ne a gagné d’autres. airbsu est plus dominant sur le court/moyen courrier (A320) et Boeing plus dominant sur le long courrier (B777, B787). Mais la crise actuelle du b737max fait très très mal à Boeing et la crise du covid en remet une couche. La situation actuelle de Boeing est pire que celle d’Airbus.
Demongornot
Bah disons que tout ce que tu dis ce retrouve et ce regroupe dans les vidéos, ils parlent également du Sonic Cruiser dans l’une d’elle et de comment le 747 est en fait née du fait qu’on avais commandé à Boeing dans les années 60 un avion plus gros et plus rapide (en sachant que dans les années 60 tout le monde pensait que les prochain liners allait être supersonique) mais Boeing n’as pas voulu prendre de risque car ça coûter cher, et ils se sont dit, on va faire un avion qui est également très adapté au frets, comme ça si il échoue en liner, on aura quand même des ventes, et bingo, ils ont sauver de l’argent en oubliant le supersonique, l’avion a eu énormément de succès en liner et freighter et maintenant c’est le fait qu’il soit un bon cargo qui le sauve !<br /> Mais une des vidéo explique également la position unique de Dubai qui est positionné littéralement en tant que Hub et qui est la raison pour laquelle l’380 existe encore, c’est l’unique marché encore rentable de l’A380, Airbus compte sur leur commandes et eux compte sur le fait que le 380 continue d’existé sinon ça sera difficile de maintenir la flotte.<br /> Je pense que tu aurais apprécier le vidéo.
Fulmlmetal
A noter qu’en son temps le B747 est né sur un appel d’offre de l’USAF pour un très gros porteur. Bien que le C-5 Galaxy de Lockheed ait gagné, les frais de développement de Boeing ont malgré tout été payé par l’USAF. Boeing a tenté un pari avec une version civile du B747, qui a été payant, et la version Fret étant juste la version initialement dédié à l’USAF. Au final le B747 n’a pas été un gros risque pour Boeing mais cette réussite à permis au constructeur de lui sauver sa peau.
Fulmlmetal
ota1998:<br /> « aucun A380 se s’est jamais écrasé à ce jour. »<br /> Il s’en est fallu de peu.<br /> Comme tous les jours, pour tous les avions.<br /> Les procédures strictes, les formations des pilotes, les sécurités de l’appareil, la surveillance des controleurs font que chaque jours on évite de gros problèmes. La qualité de cet avion fait que ce qui aurait été des drames sur d’autres avions ont été évité. aucun avion n’est à l’abri d’un drame meme si en général il est la conséquence d’erreurs de pilotage.<br /> Tu penses à quel cas en particulier ?
Demongornot
Le vol Qantas 32 :<br /> Explosion d’un moteur en vol.<br /> D’ailleurs j’utilise cet incident en tant qu’exemple sur comment on peux faire un film catastrophe sur l’aviation ou tout le monde s’en sort vivant à la fin, sans faire dans l’irréalisme et le farfelu comme souvent avec les téléfilms sur les avions ou ils peuvent pas s’empécher de trouver des conneries plus grosse que eux à raconter alors qu’il y a des choses réelle tout aussi captivantes et des scénario crédible, avec des cas comme celui là.
Fulmlmetal
Oui incident connu. Les explosions de moteur en vol ça arrive chaque année sur de nombreux avions. Les moteurs sont étudiés pour absorber une explosion. Et ça a marché puisque l’aile n’a pas été endommagé.<br /> Et l’avantage du quadrimoteur c’est qu’avec un moteur ne moins il en reste 3. donc aucun soucis meme si ça l’oblige par prudence à revenir. Un bimoteur aurait eu plus de difficulté meme s’ils savent eux aussi voler sur un moteur mais les manoeuvres sont plus complexe
Demongornot
Bah justement, là le problème c’était que des éclats ont justement endommager des systèmes critique dans l’aile rendant l’ordinateur de bord fou !
Fulmlmetal
L’ordinateur n’a pas été fou sinon l’avion aurait été impilotable. L’ordinateur a juste envoyé une cinquaintaine de défauts, qui ont été gérer par les pilotes. Et l’avion a réussi à atterrir sans problème et croit bine qu’avec un avion si gros s’il avait été impolitable ou très difficilement ils n’auraient jamais pu atterrir.<br /> Et le fait que l’avion soit revenu se poser sans problème malgré les nombreux dégats important montre bien que l’avion est exceptionnel.<br /> Mais cela dit, le problème est plus lié au moteur, pas à l’avion lui meme. Il faut savoir que l’A380 propose deux types de moteurs RR ou GE+PW, au choix pour le client à l’achat.<br /> Parfois des moteurs sont communs à plusieurs avions différents, on peut retrouver un meme modèles sur Boeing et sur Airbus. L’aviation est particulière, tu choisi ton avion mais aussi le motoriste dans une limite de compatibilité et certification bien sur<br /> Bref, ce qui est arrivé à ce vol n’est pas la cause de l’A380 mais du moteur RR. N’importe quel avion avec ce moteur aura eu les meme dégats, voir meme pire. L’A380 s’est superbement sortie de se grave incident et à montré au contraire ses grande qualité sécuritaire. Bien d’autres avions se seraient écrasés avec ça.<br /> Mais cherche un peu, tu verras que des problèmes de moteurs qui explosent en vol, il y en a presque tous les ans dans l’aviation.
Demongornot
Quand je dit fou, c’est par rapport à ce que les pilotes vivais, je fait de la prog je sais qu’un ordi ne devient pas «&nbsp;fou&nbsp;» de toutes façons…<br /> Regarde le doc, il est en Français.<br /> Je sais pour les motorisations, m’enfin un avion c’est un tout, si on regarde le 787 par exemple, il est conçu avec des pièces venant de partout :<br /> 1024×768 100 KB<br /> Pourtant peux on ne peux pas dire que c’est pas la faute de l’avion mais de X ou Y pièces, sinon ça ne serrait toujours que la faute de tel ou tel choses, bon dans ce cas précis c’est une conduite de mauvaise qualité et la responsabilité vient bien du constructeur du moteur, mais dans ce n’est pas nécessairement toujours le cas même si c’est le moteur qui est en cause dans l’accident.<br /> Le design globale ou la façon dont tel ou tel companies peux aussi être responsable.<br /> Je savais que ça arriver, et même que dans de très rare cas le moteur se détacher, mais je ne savais pas qu’il y en avais autant.
Fulmlmetal
Attention aux documentaires, parfois leur but est aussi de faire de l’audience, ils en rajoute pas mal dans le coté drama pour accrocher le téléspectateur.<br /> Les explosions moteur en vol Oui ça arrive souvent, et ce d’autant que le nombre d’avion a été multiplié en quelques décennies<br /> Je ne peux pas mettre tous les liens mais en voici 3 récents par exemple<br /> fr.sputniknews.com<br /> Un moteur de Boeing explose en vol, une «pluie» de fragments s’abat sur la...<br /> La banlieue romaine de Fiumicino, où se trouve l’aéroport international de Rome, a été touchée par une «pluie» de pièces de moteur d’un Boeing 787 de Norwegian Airlines...<br /> Sciences et Avenir – 18 Apr 18<br /> Ce que l'on sait sur l'explosion en vol du moteur d'un Boeing 737<br /> Ce Boeing 737 de la compagnie Southwest a connu un accident très rare : son moteur a explosé en vol et les débris ont perforé la cabine entraînant sa dépressurisation.<br /> lalibre.be – 31 Mar 19<br /> Le moteur d’un Boeing au départ de Bruxelles explose en plein vol<br /> L’avion a fait demi-tour au-dessus de la mer du Nord pour être dérouté à l’aéroport de Leipzig, en Allemagne. Le 29 mars dernier, un Boeing 747 (N740CK) de Kalitta Air a décollé de l’aéroport de Bruxelles pour un vol de marchandises à destination de...<br />
keyplus
quand on pense àtous les ingenieurs les techniciens à qui la direction d’airbus a pressé le citron pour qu ils sortent la vion dans les délais …<br /> et au final poubelle<br /> tout a revoir dans les methodes de management
Fulmlmetal
C’est toujours facile de juger après coup. Ah les fameux «&nbsp;y avait qu’à&nbsp;» ou «&nbsp;fallait que&nbsp;».<br /> A l’époque, aucun expert ne contredisait le choix d’Airbus sur l’A380, au contraire. Le trafic explosait et on parlait de saturation pour les prochaines décennies, et un Jumbo était un choix logique. Malheureusement à mi chemin le marché a subitement viré et ça personne ne l’avait vu venir. Airbus n’a pas eu de chance, Boeing a eu de la chance. Il y a 35 ans c’était l’inverse quand Airbus a fait le choix de l’A320. Ce type de marché prévisionnel c’est un peu du coup de poker. Un avion c’est plus de 10 ans de développement, c’est pas comme une voiture.
keyplus
les mêmes experts qui prédisaient un avenir brilliant au concorde<br /> on devrait savoir depuis le temps qu une piece lancée à pile ou face donne autant de bonne réponses que les experts
Pierrot.31
C est un coup dur a l emploi et toute la sous traitance qui suit derrière<br /> Certes l A380 fut une énorme machine a fabriquer et son coût de revient pour les compagnies aériennes astronomique…<br /> Les licenciements chez Airbus ne sont que la face visible de l iceberg car a Toulouse et dans d autres pays européens tous les secteurs seront touchés de la fabrication au transport…le stockage…usinage etc…<br /> C est une véritable catastrophe et comme disait un des commentaires c est un coup de massue considérable et là je ne parle que de l aéronautique<br /> Bcp d autres sont touchés et les entreprises avec peu de trésorerie , malheureusement, ne s en remettront jamais<br /> Je suis gerant d une société de transport a Toulouse et je vois bien que le mal est bie’ présent partout<br /> Je reviens sur l aspect écologique des avions certes tres impactant sur la nature mais ne sommes nous pas responsables de tout cela en demandant toujours plus de déplacement de toute sorte.<br /> Apres les reformes et autres interdictions sous couvert de l ecologie des champions de leur ecran informatique…pardon mais ca me fait bien rire…tout cela pour récupérer des voix aux urnes ??..je suis contre bien-sûr<br /> Il faut que tout le monde y pense au quotidien en se demandant si oui ou non nous avons vraiment besoin de tel ou telle autre besoin impulsif<br /> Le Covid a mis des millions de personnes sur la paille donc concentrons nous sur un redémarrage intelligent de l économie que de débattre par exemple sur un 110 généralisé sur les autoroutes…ou tout projet qui est tres cher a mettre en place<br /> Svp restez positif et avancez droit devant sans trop regarder dans les rétroviseurs…<br /> Innovons… créons et marchons tous ensemble a l unisson au lieu de passer notre temps a râler et critiquer…<br /> Bon courage a tous
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Après la plateforme pétrolière et l'hôpital, le robot Spot devient berger
Blade Pro 17 : le haut de gamme de Razer passe à la 10e génération d'Intel
COVID-19 : dans un bar espagnol, c'est un robot qui sert la bière
Nintendo : le coronavirus aura un lourd impact sur les activités de la société
Civilization VI est offert via l'Epic Games Store
Cupra El Born, la bombe espagnole 100 % électrique
Animal Crossing : l'acteur Danny Trejo organise une visite guidée de son île
Take-Two (GTA, Bioshock, Mafia...) sortira 93 jeux avant mars 2025
Dyson : le P.-D.G. dévoile un projet abandonné de voiture électrique qui lui aura coûté 500 millions
DOOM Eternal : id Software annonce le retrait de l'anti-triche Denuvo
Haut de page