L'UE veut homogénéiser ses communications satellites, et c'est Airbus qui a remporté le contrat

14 mai 2020 à 14h31
7
Satellite Airbus © Airbus
© Airbus

Airbus vient de remporter un contrat sur quatre ans portant sur les communications par satellites pour les missions civiles et militaires de l’Union européenne et de ses États membres. De quoi renflouer les caisses alors que la firme est frappée de plein fouet par la crise liée au coronavirus

Depuis 2012, le projet EU SatCom Market , opéré par l’Agence européenne de défense (AED), offre une capacité de communication satellitaire à ses États membres et contributeurs. 

Fournir des services satellitaires pour les États membres de l’UE

Avec ce nouveau contrat, les États membres de l’Union européenne pourront « centraliser leurs besoins en matière de communication par satellite et obtenir un accès plus coordonné, plus économique et plus efficace à ces services », détaille Airbus dans un communiqué. 

Pouvant être déployés à l’échelle mondiale, ces services de communication sont utilisés dans de nombreux domaines, rappelle le constructeur, notamment « pour les missions européennes civiles et militaires de maintien de la paix et de la sécurité, ainsi que dans les missions de développement et de coopération technique et économique ». Ils sont d’ailleurs exploités par les forces armées des États membres de l’UE. 

Pour l’obtention de ce contrat, Airbus s’est associée à Marlink, l’un des leaders mondiaux de communication par satellite pour la navigation maritime. Le constructeur aura pour mission de fournir des solutions de « communication par satellite (dans les bandes de fréquences C, Ku, Ka et L), de vendre et de louer des terminaux », mais aussi « de fournir des solutions clés, en particulier sur les théâtres d’opérations extérieures ». 

Airbus souffre grandement de la mise à l’arrêt du secteur aérien

À hauteur de plusieurs dizaines de millions d’euros, ce contrat tombe à point nommé pour Airbus, qui subit une véritable descente aux enfers , victime collatérale de la pandémie de COVID-19. Le constructeur a en effet annoncé une perte de 481 millions d’euros au premier trimestre 2020, contre un bénéfice de 40 millions d’euros sur la même période en 2019. 

Livrant beaucoup moins d’appareils en ce début d’année, l’entreprise a été contrainte de freiner sa production tandis que 10 000 de ses salariés risquent le licenciement économique, en raison de ces pertes financières. 

Source : Airbus

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
7
5
Fulmlmetal
Au contraire c’est une bonne chose de fermer nos marchés au non européen et se les garder pour nos sociétés.<br /> Les chinois fabriquent tous leur sat par leurs sociétés, les russes aussi, et les américains également. Et ils lancement meme leurs sat par leurs lanceurs. Ca fait marcher l’économie en interne, oui on appelle ça du protectionnisme.<br /> En Europe on est toujours les seuls et derniers couillons de l’histoire à ne pas faire de protectionnisme, à payer des compagnies étrangères pour fabriquer nos sat ou surtout pour les lancer, voir meme les deux. si on veut préserver notre industrie spatiale et notre savoir faire il va falloir faire comme les autres et concevoir, fabriquer et lancer nos sat par nos moyens. Sinon, on va se faire bouffer tout cru.
Fulmlmetal
ah oui désolé, j’ai bondit trop vite
TotO
Voilà… Nous en sommes arrivé à nous réjouir qu’une entreprise européenne soit choisie pour gérer des communications européenne… Bravo les champions !
Cmoi
Il paraît que cette Agence européenne de défense est un échec car elle est loin des objectifs initiaux lors de son lancement en 2004.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Apple propose à la vente sur son site le routeur Eero... un produit Amazon
Spotify : une nouvelle offre spéciale à 3,33 euros par mois (pendant 3 mois)
Nintendo dévoile Paper Mario: The Origami King sur Switch
Ramsay : ce nouveau malware conçu pour voler les documents sur les réseaux isolés
Contact tracing : l'utilisation du fichier informatique
NVIDIA : suivez la keynote GTC 2020 sur Clubic
De l'IA et des dizaines de gigapixels pour reproduire un Rembrandt
Android Auto sera bientôt disponible sur les motos Honda Gold Wing
Dell : la gamme gamer accueille des versions Ryzen et passe aux RTX Super
Razer déploie des distributeurs automatiques de masques à Singapour
Haut de page