Convergence des réseaux numériques : Quel terminal pour se connecter ?

Par
Le 01 avril 2000
 0

La révolution du numérique et l'explosion du web contribuent au rapprochement de technologies jusque là différentes, autour de normes de transmission et de diffusion communes. ce phénomène baptisé "convergence" concerne aussi bien l'écrit, la vidéo ou l

La révolution du numérique et l'explosion du web contribuent au rapprochement de technologies jusque là différentes, autour de normes de transmission et de diffusion communes. ce phénomène baptisé "convergence" concerne aussi bien l'écrit, la vidéo ou l

PC allégés, Webitel et consoles de Jeux

De par son extraordinaire modularité et l'exceptionnel dynamisme de son industrie, le PC est encore le moyen d'accès ultra majoritaire à l'internet. Equipé d'un modem, n'importe quel ordinateur multimédia se transforme en borne d'accès à la plus exceptionnelle base de données de la planète. Mais cet appareil est très critiqué. D'une part, il reste relativement cher pour des personnes ne souhaitant pas disposer des fonctions bureautiques. D'autre part, il est complexe à utiliser et reste, quoi qu'en disent les constructeurs, un objet resérvé à un public averti. La première solution proposée par l'industrie informatique est celle des ordinateurs allégés dont le principal objectif serait la navigation sur Internet. On parle dès lors de "NetWork Computers", de "Minitel Internet", de "Webitel" pour qualifier des ordinateurs compacts et ultra simples. En attendant de convaincre le grand public, ces appareils restent chers à produire face à des PC de plus en plus compétitifs... Face à la solution proposée par l'industrie informatique, les constructeurs "grand public" voient en la télévision l'arme absolue puisqu'elle est déjà présente dans des millions de foyers. Certains proposent de mettre un décodeur spécifique (NetGem) tandis que d'autres pensent à une évolution des décodeurs de télévision cryptée ou de satellite. Mais la solution la plus pertinente pourrait être l'évolution des consoles de jeu de Sega, Nintendo ou Sony en véritables ordinateurs familiaux multimédia et "enlignés". La DreamCast de Sega, la PSX2 de Sony et la future Dolphin de Nintendo sont toutes déjà préquipées pour l'Internet.

Médiaphones & iMontres : Le triomphe du Mobinaute

Outre l'industrie informatique et celle du multimédia, les constructeurs de téléphones ont aussi l'ambition de rendre l'accès au Net aussi simple que possible. Le téléphone mobile est en train de donner naissance à des solutions hybrides. On peut évoquer les téléphones "WAP" permettant l'accès à un internet spécial, adapté aux petits écrans des téléphones. Mais certains préfèrent cantonner le téléphone au rôle de modem et lui ajoutent un ordinateur de poche (avec ou sans clavier) lui permettant d'accéder au même réseau que les PC. Mais l'internet mobile ne saurait être limité aux téléphones puisqu'il sera bientôt accessible depuis sa montre, sa bague, son auto-radio ou son balladeur... Chaque appareil sera potentiellement capable d'émettre et de recevoir des données via les réseaux de communication. L'inteernaute deviendra aussi un mobinaute, ayant accès à n'importe quel type de données, depuis n'importe quel type de terminal...

Terminal mobile multimédia ou terminaux dédiés ?

Tous les industriels s'accordent sur l'idée que l'accès au Net se fera principallement par des terminaux mobiles comme les médiaphones ou les auto radios. Néanmoins, personne ne sait si ces terminaux seront, à l'image de l'ordinateur, multimédia ou si l'avenir est au terminal dédié ? Déjà, des prototypes d'ordinateurs de poches permettent de bénéficier de fonctions bureautiques (messagerie, carnet d'adresses, agenda), de divertissements (programmes audio/ vidéo, jeux, navigateur wap) et de fonctions de communication (téléphonie, messagerie instantanée) en un seul appareil. Face à ce véritable couteau suisse électronique, des industriels comme Palm privilégient une approche de terminal dédié : un organiseur pour la bureautique et la consultation de pages web, un téléphone ultra compact, un baladeur MP3, un appareil photo, etc... tous ces appareils étant rendus communicants entre eux grâce aux transferts de données type IrDA ou BlueTooth, et pouvant donc se connecter au Net via le téléphone transformé en discret modem de la taille d'un stylo.

L'homo Cybernitus est arrivé.

L'accès au Net, qu'il soit fixe à l'aide de télévisions interactives ou de médiaphones, est en phase de devenir aussi répandu que l'accès au réseau électrique. A chaque instant, où qu'il soit, l'homme de demain sera "connecté". Ses sens comme l'ouïe, la vue ou la parole seront profondément étendus, grâce aux réseaux numériques et son cerveau pourra même être assimilé à l'un des milliards de terminaux du réseau. Reste à savoir si ces Homo Cybernitus seront libres de choisir leur propre avenir ou si ils ne seront que de vulgaires automates, pilotés à distance par de gigantesques multinationales, qui n'en feront que de simples machines à consommer.

Avril 2000, Jérôme BOUTEILLER
Modifié le 20/09/2018 à 15h48

Les dernières actualités

scroll top