SCO entend porter le prix d'une licence Linux à 1399 $

Jérôme Bouteiller
06 août 2003 à 00h00
0
Malgré la canicule, l'économie du logiciel libre commence à avoir des sueurs froides. En plein bras de fer avec et RedHat pour faire reconnaitre d'hypothétiques droits sur Linux, SCO annonce que le prix de la licence sera de 1399 $ par processeur.

Propriétaire des droits intellectuels du système d'exploitation UNIX, SCO entend affirmer également ses droits sur le système d'exploitation libre GNU/Linux, et faire payer à tous ses utilisateurs des licences particulièrement salées.

Promotteur de Linux auprès de ses clients, IBM refuse de se laisser impressionner et exige des preuves. De son côté, RedHat, éditeur de l'une des principales distributions linux a carrément décider de porter plainte contre SCO, l'accusant de dénigrement.

Entre les menaces de SCO et les contraintes de la licence GPL de la Free Software Association imposant la gratuité de Linux, le éditeurs de distributions Linux comme RedHat, Mandrake Soft ou encore SuSE risquent en tout cas de se retrouver dans une situation difficile, si les accusations de SCO s'avéraient être vraies.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Pour le patron de Take Two (GTA, BioShock), Stadia est une déception
Microsoft bloque la mise à jour de Windows 10 (mai 2020) sur de nombreux appareils
La Maison-Blanche s'en prend aux pays qui taxent les géants numériques américains
Microsoft licencie des dizaines de journalistes, remplacés par des robots
« Il est temps de briser Amazon » : quand Elon Musk se paie Jeff Bezos
Citroën prépare une nouvelle berline hybride haut de gamme pour 2021
L'Allemagne impose une borne de recharge pour véhicules électriques dans chaque station-service
Le plus gros avion électrique de la planète a réussi son premier vol
Gaia-X : le projet européen de cloud computing visant à concurrencer la Silicon Valley se précise
La Poste déploie l'Identité Numérique, un service pour se connecter à 700 services avec un identifiant unique
scroll top