Open source vs logiciel libre : nouvelle polémique

0
00DC000002465804-photo-stallman.jpg
R. Stallman
Malgré ses divers efforts sur la scène de l'open source, Microsoft reste vivement critiqué par les fervents défenseurs du logiciel libre. C'est ainsi qu'au mois de septembre, Jim Zemlin, le directeur de la fondation Linux, s'est exprimé sur son blog officiel en affichant une position clairement hostile à la société de Redmond. Il déclarait ainsi qu'« il est temps que Microsoft cesse d'attaquer secrètement Linux tout en clamant publiquement vouloir une interopérabilité ». Quelques jours plus tard, la firme de Steve Ballmer ouvrit sa fondation open source CodePlex.org. Cette fois, c'est Richard Stallman qui s'est exprimé.

Microsoft a ouvert sa fondation open source CodePlex.org le mois dernier. Celle-ci se distingue des autres groupes en prenant en compte les dépôts de licences et les besoins de propriété intellectuelle des éditeurs commerciaux. Père du projet GNU et président de la Free Software Foundation, M.Stallman critique notamment le fait que Microsoft utilise le terme « open source » (logiciel dont le code est ouvert) plutôt que Free Software (logiciel libre) qui met en avant la philosophie de la Free Software Foundation comme « la liberté et la solidarité sociale ».

00DC000002465806-photo-miguel-de-icaza.jpg
M. de Icaza
Richard Stallman mentionne également Miguel de Icaza en accusant ce dernier de faire les louanges de Microsoft, notamment parce qu'il siège au conseil de direction de CodePlex.org. Miguel de Icaza est principalement connu pour avoir développé l'environnement de bureau GNOME et participé à plusieurs projets avec Novell notamment Moonlight, visant à porter le plugin Silverlight sur Linux, ou encore Mono, un environnement Linux compatible avec les technologies .NET de Microsoft autorisant ainsi les applications programmées en C#.

Miguel de Icaza a réagit aux propos de M.Stallman, ce qui envenime davantage le débat. Il explique ainsi que « nous voulons tous voir le triomphe du logiciel libre. Cependant, plutôt que d'ouvrir de nouvelles opportunités pour promouvoir ses idées, Richard attaque ses propres alliés parce qu'il ne sont pas des clones de lui-même. En ce qui le concerne, les déclarations du genre Linus "ne croit pas en la liberté" sont devenues monnaie courante ».

La fondation Codeplex devra donc faire ses preuves dans le monde l'Open source et n'obtiendra probablement jamais la faveur de la Free Software Fondation ; un débat sans fin dit-on.. Reste à savoir si, pour sa part, Microsoft saura convaincre les développeurs de partager leurs applications sur Codeplex.
Modifié le 18/09/2018 à 14h41
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Dassault Systèmes adopte la plateforme communautaire BlueKiwi
Publicité : comScore observe une baisse de la population de
Quoi de neuf en jeux vidéo ce mercredi ?
L'UIT mise sur 4,6 milliards d'abonnés mobile fin 2009
Box.net rachète Increo Solutions, spécialisé dans le travail collaboratif
Un disque dur à magma tactile par LaCie et Starck
Fujitsu tente d'illustrer le mobile de demain
Les robots cyclistes de Murata font le show au Ceatec
Un Nobel pour trois acteurs de la fibre et des puces
EA lance  NFS Shift  et quelques autres sur Steam
Haut de page