Carburants verts et moteurs hybrides, la F1 vise le zéro CO2 d'ici 2030

Bastien Contreras Contributeur
12 novembre 2019 à 19h04
0
Photo : les Formule 1 de retour au Paul Ricard
© Jean-Marie Farina

La Formule 1 peut-elle devenir un sport écologique ? Si la question peut prêter à sourire, elle est prise particulièrement au sérieux par les organisateurs de la compétition. Ces derniers ont annoncé une stratégie visant une totale neutralité en carbone de l'ensemble de l'activité d'ici 2030.

A priori, on a rarement tendance à considérer la Formule 1 comme la discipline sportive la plus respectueuse de l'environnement. Faire vrombir des moteurs aux quatre coins du monde, uniquement dans le but de déterminer la voiture et le pilote les plus rapides, ne semble pas s'inscrire dans une démarche résolument écologique.

De nouveaux carburants comme moteurs du virage écologique

Mais la Fédération internationale de l'automobile (FIA), responsable de l'organisation du championnat du monde, entend faire évoluer les mentalités. Et à cet effet, l'organisme a bien l'intention de montrer patte verte : dans le cadre d'une nouvelle stratégie, elle souhaite atteindre « une empreinte carbone neutre d'ici 2030 ». Et cela concerne « les voitures, les activités en piste, ainsi que le reste des opérations autour du sport ».

Concrètement, comment la FIA compte-t-elle parvenir à ce résultat ambitieux ? Cela passe premièrement par les moteurs équipant les monoplaces. Évidemment, il n'est pas prévu qu'ils deviennent électriques (sinon, ce serait de la Formule E). L'idée est plutôt de poursuivre les travaux sur l'hybridation. Depuis 2014, les voitures utilisées ont en effet recours à un moteur hybride, dont le modèle actuel est considéré comme « le plus efficace du monde » par Chase Carey, président de Formula One Group.

De plus, la Formule 1 lorgne du côté des carburants « neutres », par exemple réalisés synthétiquement à partir du dioxyde de carbone. Ainsi, leur combustion entraînerait toujours des émissions de CO2, mais qui seraient compensées par celui prélevé dans l'air.


Des courses sous drapeau vert d'ici 2025

Par ailleurs, les événements prendront également la route du développement durable. Ainsi, d'ici 2025, ils ne feront appel qu'à des matériaux réutilisables, mettant fin aux objets en plastique à usage unique. Quant aux déchets, ils seront tous triés, à des fins de réutilisation, de recyclage ou de compostage. De leur côté, les spectateurs se verront proposer des moyens plus écologiques pour se rendre sur place.

Néanmoins, la majorité du dioxyde de carbone rejeté par la Formule 1 ne provient pas des courses en elles-mêmes, mais plutôt du transport du matériel, du déplacement des équipes et du fonctionnement des bureaux et usines. Sur ce volet de grande ampleur, la FIA prévoit des actions favorisant « une logistique et des moyens de transport efficaces en énergie, ainsi que des usines, des installations et des bureaux alimentés à 100 % par de l'énergie renouvelable ». Elle n'a pas donné davantage de précisions en l'état, mais prévoit de publier prochainement un plan plus détaillé.

Source : Engadget
Modifié le 13/11/2019 à 08h23
17 réponses
14 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Voiture neuves : l’entourloupe de la fausse baisse des émissions de CO2
Fini le réseau cuivré, Orange veut passer au 100 % fibre à partir de 2023
D'après Porsche, sa Taycan électrique lui attirerait les clients de Tesla
Radars tronçons : le ministère de l'Intérieur mis en demeure par la CNIL
La Banque de France va tester une monnaie numérique nationale en 2020
Certains MacBook Pro récents s'éteignent
Depuis la démocratisation des smartphones les gens ont plus d'accident dus à leur téléphone #SansDec
Cyberharcèlement, usurpation d'identité : une Française vivant aux USA condamnée à de la prison
Grève du 5 décembre : les meilleures applications mobiles pour contourner les perturbations
L'arrivée du « premier contraceptif masculin » en 2020 ?

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top