Tom-Tom lance son véhicule de test entièrement autonome

Benoît Théry Contributeur
08 septembre 2019 à 20h32
0
TomTom Voiture autonome
TomTom International B.V

L'enseigne TomTom est d'abord connue pour ses services de géolocalisation. Cette fois, elle se lance pleinement dans l'univers de la voiture autonome, annonçant l'arrivée d'un véhicule de test.

La voiture, qui contient une foule de capteurs, de caméras et de radars, doit permettre une amélioration des services de cartographie proposés de la marque.

Une Volvo modifiée


TomTom a donné, le 5 septembre, des détails quant à son tout nouveau véhicule, qui se veut être pleinement autonome. Pour être clair, il ne s'agit pas de « son » véhicule, mais d'une Volvo XC90 grandement modifiée pour pouvoir accueillir divers équipements : le communiqué de TomTom mentionne huit scanners lasers, des caméras ainsi que six radars. Cela doit fournir une vision des environs du véhicule sur 360 degrés.

Tout cet équipement permettra de tester trois services pensés par TomTom : la cartographie HD, un service de cartographie baptisé Roadagrams et basé sur le crowdsourcing, et un service de streaming nommé TomTom AutoStream.

Willem Strijbosch, directeur du département de la conduite autonome chez TomTom, explique : « Avoir notre propre véhicule autonome est un avantage primordial lorsqu'il faut développer la technologie nécessaire à une conduite confortable et sûre. Nous pouvons tester en continu notre technologie de cartographie sur les routes, avec des données de grande qualité sur son fonctionnement dans une multitude de situations et, très rapidement, l'intégrer à notre IA-pilote ».

Nouveaux accords en vue


Ainsi équipé, le véhicule sera en mesure d'interpréter de façon précise ce qui l'entoure, à commencer par la signalisation ou la forme des voies environnantes. Il doit être en mesure de se représenter son environnement pour mieux planifier son chemin. À terme, les services mis au point par ce véhicule de test doivent être mis à disposition des constructeurs. TomTom a déjà annoncé la signature d'un accord avec des partenaires pour la fourniture de sa cartographie HD, qui concernera le continent européen, les Etats-Unis et l'Asie. Willem Strijbosch poursuit : « Maintenant que nous pouvons avancer plus vite dans la recherche et le développement de nos produits, nous allons élever la qualité de notre offre ».

Sur ce point, TomTom est déjà un partenaire de prédilection auprès des grands groupes automobiles : en mars 2019, au moment du Salon de Genève, l'entreprise avait annoncé reconduire ses accords avec six constructeurs, et en avoir conclu de nouveaux avec deux de plus. 2019 est donc au beau fixe pour le champion de la cartographie, après qu'il ait souffert en 2018 d'un accord entre Renault, Nissan et Mitsubishi d'une part, et Google d'autre part.

TomTom est présent jusqu'au 13 septembre au Salon de l'automobile de Francfort (Hall 8) pour présenter la technologie de son véhicule de test.

Source : Globe Newswire
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Le paiement sur Internet s'arme d'un nouveau système antifraude fonctionnel dès demain
Maladies pulmonaires : les enquêteurs américains n'écartent aucune cigarette électronique
La Suisse veut forcer les compagnies aériennes à renseigner les émissions CO2 sur les billets d'avion
Renault : son crossover électrique K-ZE lancé en Chine, à partir de 8 500 €
iPhone 11 : tout savoir sur le processeur A13 Bionic qui l'anime
Le trou noir au centre de notre galaxie semble avoir de plus en plus faim
Le saviez-vous ? Un Game Boy, meurtri, a survécu à la guerre du Golfe
Un son pour avertir les piétons va être ajouté à la Tesla Model 3
Des chercheurs remettent sur la table la solution de l'ascenseur vers la Lune
Nintendo s'attaque à nouveau à un site de partage de ROM

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top