Waymo, la branche de véhicules autonomes de Google, signe un partenariat avec Renault-Nissan

22 juin 2019 à 09h33
0
Waymo
Sundry Photography / Shutterstock.com

Waymo est la version commerciale de la Google Car. Son objectif à terme : développer massivement les services de mobilité autonome via ses robots-taxis. Ces derniers mois, Google a multiplié les partenariats pour développer sa solution de voiture autonome - et vient notamment de signer avec Renault-Nissan.

Cette collaboration intervient peu de temps après celle nouée avec les groupes Fiat-Chrysler et Jaguar Land Rover. Ces multiples partenariats avec des marques puissantes pourraient bien permettre à Google de développer fortement l'impact de sa filiale sur le transport de demain.

Waymo, un acteur essentiel des technologies autonomes


Google ambitionne de se faire une place sur le marché des voitures sans conducteurs depuis 2010. Au début simple système de navigation autonome, le projet aboutira à la création d'une voiture sans conducteur « made by Google » baptisée Google Car. Celle-ci arpentera des millions de kilomètres en mode autonome.

Cette incursion très médiatisée dans le milieu a prouvé la détermination de l'entreprise à apporter sa pierre à l'édifice des transports de demain, et a aussi démontré ses capacités étendues en matière d'intelligence artificielle. Les partenariats commerciaux que la firme de Mountain View noue depuis quelques temps semblent indiquer que l'entreprise s'attaque désormais à l'aspect commercial de sa solution.

Le contenu de l'accord entre Waymo, Renault et Nissan


Ce nouvel accord ne vise pas à fournir des véhicules à Waymo, comme ce fut le cas avec Fiat-Chrysler, mais à développer des véhicules autonomes dont la mission sera de transporter des colis ou des passagers. Les systèmes de conduite autonome issus de cette collaboration seront dans un premier temps destinés exclusivement aux marchés japonais et français. Il est possible que leurs activités soient ensuite étendues à d'autres pays.

Pour remplir ces objectifs, Google et Renault-Nissan devront créer des entreprises conjointes spécialisées dans les études techniques, commerciales et réglementaires du développement de ces solutions autonomes.

Pour Renault-Nissan, cette coopération devrait permettre de développer rapidement des technologies de conduite autonome solides, et ainsi de prendre de l'avance dans la course commerciale qui s'annonce. Waymo, quant à elle, devrait profiter de la force du groupe automobile pour s'étendre à l'international.

Source : Automotive News Europe.
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Sommée de cesser de diffuser les chaines d'Altice, Free opérerait la coupure dès vendredi
Les poids-lourds électriques eCascadia de Daimler prêts à prendre la route
Des scientifiques ont découvert le plus grand trou noir jamais observé à ce jour
La Chine ouvre la plus grande station-service d'hydrogène au monde
Salto, la réponse des chaînes TV françaises à Molotov et Netflix sera lancée début 2020
Déjà plus de 45 000 précommandes pour la Mini Cooper SE électrique
Biocarburant : les vols long-courriers bientôt tous concernés ?
Un faux câble de charge iPhone permet de pirater le PC ou le Mac qui s'y connecte
La PS5 et la Scarlett pourraient offrir des graphismes photoréalistes selon le boss de Take-Two
Nintendo va lancer une manette Switch inspirée de la Super Nintendo

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top