Le groupe PSA débute ses essais de voitures autonomes Chine

le 31 janvier 2019 à 19h25
0
PSA voiture autonome

Dans le cadre de son programme AVA (Autonomous Vehicle for All), le groupe PSA poursuit ses tests de conduite autonome. Le fleuron français a d'ailleurs reçu le feu vert des autorités chinoises pour effectuer des essais dans la ville de Chongqing.

L'avenir ne sera pas uniquement électrique, il sera aussi autonome. Un enjeu que les principales entreprises automobiles ont rapidement saisi, et auquel elles se préparent doucement mais sûrement. Du côté du groupe PSA, qui regroupe, entre autres, Peugeot, Citroën, DS Automobiles ou encore Opel, un programme nommé AVA (Autonomous Vehicle for All) dynamise la majorité de ses projets liés à la conduite autonome.

Feu vert des autorités chinoises


En 2015, la multinationale tricolore était la première entreprise du pays à recevoir les autorisations nécessaires pour tester ses voitures autonomes sur les routes de l'Hexagone. Mais les ambitions de ce géant de l'automobile sont grandes. Et l'objectif affiché n'est pas de rester cantonné à l'Europe, mais bien de s'étendre dans le monde entier où existent des marchés bien plus importants. C'est notamment le cas de la Chine.

C'est pourquoi la compagnie a réalisé toute une série de démarches auprès des autorités chinoises dans le but de réaliser ses premiers tests de voitures autonomes au sein de l'Empire du Milieu. Mission réussie, puisque le groupe PSA a reçu le feu vert tant attendu pour lancer ses essais, qui permettront de « s'adapter à l'environnement local pour répondre aux besoins des clients chinois ».

Chongqing, ville cobaye avec plus de 30 millions d'habitants


« Ceci atteste de la position de leader du Groupe PSA en matière de développement des véhicules autonomes et connectés et renforce l'engagement du Groupe sur le marché chinois », s'enthousiasme PSA, dans un communiqué de presse publié le 30 janvier 2019. Pour l'occasion, la ville de Chongqing, située dans le sud-ouest du pays et abritant plus de 30 millions d'habitants, a été sélectionnée.

« Le défi consiste à intégrer la technologie du Groupe PSA dans l'écosystème chinois en tenant compte des différences liées à l'environnement, aux infrastructures, aux systèmes de géolocalisation et aux comportements des usagers », peut-on encore lire. Et Carla Gohin, directrice du pôle Innovation, de s'exprimer : « C'est un tournant majeur pour notre programme AVA, qui vise à mettre des véhicules autonomes sûrs et intuitifs à la portée de tous les clients ».

Avant de conclure : « C'est aussi un nouveau point de départ, à partir duquel nous continuerons de faire bénéficier nos clients chinois de nos technologies de pointe. C'est un jalon important pour le Groupe PSA, sachant que la Chine est le premier marché automobile au monde et connait un essor dans le développement de la technologie de conduite autonome ».

.
Mots-clés :
Voiture autonome
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.
Sélection Clubic VPN 2019

Les dernières actualités

Une Youtubeuse impatiente, construit le Pick-up de Tesla, avant même son annonce
Malin ! YouTube envisage de transférer les contenus dédiés aux enfants sur... YouTube Kids
🔥 Vente privée : un forfait Free 100 Go à 9,99€/mois et un Nokia 3.2 offert !
Galaxy Fold : le vice président de Samsung le dit
Microsoft brevète (aussi) un stylet avec écran tactile pour changer facilement d'outil
Vivo tease la Super FlashCharge : 13 minutes pour recharger une batterie de 4000 mAh
Salon du Bourget - Spacetrain, l'Hyperloop français, espère une mise en service en 2025
Des images réalistes, mais pas factuelles, d'une Nintendo Switch
Test Xiaomi Mi 9T : impressionnant en tout point
Loi mobilité : qu'est-ce que cela change concrètement pour les usagers ?
scroll top