Les taxis autonomes à San Francisco : quand la course prend une toute nouvelle tournure

Maxence Glineur
Publié le 15 août 2023 à 13h30
© Cruise
© Cruise

L'être humain ne manque jamais d'inspiration quand il s'agit de « s'occuper », et pour certains, une course en taxi semble tout indiquée pour le faire. À la grande consternation des compagnies, qui n'ont manifestement pas vu venir l'ampleur de ce phénomène.

Après tout, qui peut vous apercevoir dans un véhicule sans chauffeur, si ce n'est... tout le monde ?

Love Taxi

Depuis quelques jours, les entreprises américaines Waymo et Cruise sont autorisées à déployer leur flotte 24 heures sur 24 à San Francisco. Les habitants et autres visiteurs peuvent désormais commander un taxi autonome à n'importe quelle heure de la journée pour se rendre où ils le souhaitent. La nouvelle est de taille, car elle pourrait créer un précédent pour toutes les grandes villes du monde, et pour un secteur ayant investi beaucoup de temps et d'argent dans ces technologies. Mais on peut aussi s'attendre à ce que de nombreux faits divers s'accumulent au fil des kilomètres parcourus par ces nouveaux VTC. De quoi alimenter l'actualité et leurs détracteurs pour quelque temps.

En tout cas, les clients ne se sont pas fait attendre. Contactés par le San Francisco Standard, nombre d'entre eux prétendent avoir eu des rapports sexuels dans des véhicules en train de circuler. S'il n'y a évidemment aucune preuve concrète de ces affirmations, des factures semblent les attester, du moins selon le journal. Et de toute façon, tout cela n'étonnera pas grand monde. Le Standard cite un article de recherche, publié en 2019 et annonçant que le tourisme sexuel dans les véhicules autonomes sera un phénomène de plus en plus répandu, au point de remplacer les love hôtels chez de nombreux adeptes.

Cependant, pour les clients contactés par le journal californien, les trajets n'ont pas été des plus confortables. Pour l'instant, il s'agirait surtout d'une expérience inédite. « Le fait d'être en public et le tabou qui entoure cette expérience rendent celle-ci encore plus amusante et excitante », explique une cliente. On peut également supposer que les embouteillages de San Francisco rendent les trajets… un peu trop longs.

© Cruise
© Cruise

Y a-t-il une caméra dans cette voiture ?

Qu'en pensent Cruise et Waymo ? Les deux firmes n'ont pas encore fait de commentaires explicites sur le sujet. La première, seule concernée par la pratique pour le moment, a fait un rappel de ses règles communautaires. Il y est indiqué que les clients doivent avoir un comportement respectueux et ne pas s'engager dans des activités « offensantes ou inappropriées pour les autres », à l'extérieur et à l'intérieur du véhicule. En revanche, rien n'est précisé sur les activités sexuelles. Même son de cloche chez Waymo, où l'on ajoute que les passagers sont priés de respecter les voitures et de les garder propres. La consommation d'alcool y est aussi interdite, de même que le fait de fumer quoi que ce soit.

Ces services n'en sont qu'à leurs débuts, et l'on peut s'attendre à ce que leurs règlements évoluent et se précisent. En attendant, le spectacle doit être au rendez-vous dans certaines rues de San Francisco, car les vitres des voitures autonomes qui y circulent ne sont pas teintées. De plus, l'intérieur et l'extérieur de ces véhicules sont équipés de caméra pour des raisons de sécurité, assurent Waymo et Cruise. Il est donc certain que les activités de leurs clients ont été, au moins pour un temps, enregistrées sur leurs serveurs. De quoi mettre dans l'embarras à peu près tous les protagonistes.

Source : Mashable

Par Maxence Glineur

Geek hyper connecté et féru de podcasts, je suis toujours en train de lire ou écouter des points infos en tout genre. Entre histoire, tech, politique, musique, jeux-video et vulgarisation scientifique : toute l'actualité (ou presque) attise ma curiosité. Sinon, j'aime le rock et le lofi, les game-nights toujours trop longues, les bons films et les nanards.

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !

A découvrir en vidéo

Commentaires (0)
Rejoignez la communauté Clubic
Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.
Commentaires (10)
Arthur_12

Cool, je sens que l’on va bien s’amuser dans quelques années…

Duben

Vivement le partage des caméras intérieure par les salariés des sociétés qui vont gérer ça

Nerva

Ça va être pratique pour la prostitution. La petite affaire tranquille sur la banquette arrière, aux antipodes d’un sordide hôtel de passe. Je parierais cher qu’il y en a dans ce milieu qui y pensent déjà…

Space_Boy

haha…je n’ai pas pensé que les gens allaient utiliser ces taxis autonomes pour d’autres trucs que d’aller de A vers B.

ovancantfort

Bonne opportunité de business pour rentabiliser davantage les taxis autonomes. Vu qu’il y a déjà des caméras intérieures, il suffit d’ajouter dans le contrat de service que le client transfère son droit à l’image pour toute activité à l’intérieur du véhicule et hop, on peut revendre du p0rn amateur à zéro frais de production.
Il n’y a pas de petit profit :grin:

jkgolconde

Un nouveau marché s’ouvre, Y’a de l’idée …

Guillaume1972

Coquille: Le Standard cite un article de recherche, publié en 2019 et annonçant que le tourisme sexuel dans les véhicules d’automne sera un phénomène de plus en plus répandu (des véhicules « d’automne »?

SlashDot2k19

Il y aura des taches suspectes sur la banquette, des odeurs de spliff, de tabac froid…
Sympa…

pecore

Effectivement, le coté transgression/nouveauté pourra en attirer certains. Par contre, question intimité et confort, ce doit être proche de zéro. Alors il y a tout de même peu de chances que cela devienne la nouvelle tendance.

MaxenceG

Hello Guillaume, la coquille est bien corrigée, un grand merci à vous !