Agacés par les taxis autonomes, les habitants de San Francisco ont trouvé une astuce low tech pour arrêter l’invasion

Mallory Delicourt
Publié le 08 juillet 2023 à 14h00
© Waymo
© Waymo

Des vidéos virales qui circulent sur TikTok semblent démontrer que certains habitants de San Francisco parviennent à bloquer les taxis autonomes avec de simples cônes de signalisation.

L'utilisation de ces véhicules fait largement débat, notamment en raison des problèmes causés ces dernières années.

Vous ne passerez pas !

Les véhicules autonomes font partie des nombreuses évolutions promises pour les déplacements de particuliers, mais la route semble encore longue. À San Francisco, où Waymo et Cruise, respectivement filiales d'Alphabet et de General Motors, ont déployé des flottes de taxis autonomes, les habitants manifestent régulièrement leur opposition à leur présence dans certains quartiers. Il faut dire qu'en raison de nombreux soucis, ces véhicules font régulièrement l'actualité et exaspèrent aussi bien les utilisateurs que les locaux, les automobilistes et les élus.

Sur TikTok, on retrouve de nombreuses vidéos mettant en avant les déboires de ces véhicules autonomes, parfois avec humour, parfois avec beaucoup d'agacement. Mais récemment, une nouvelle forme de résistance semble prendre de l'ampleur. Dans plusieurs posts diffusés, on voit des personnes poser des cônes de signalisation sur le capot des taxis autonomes. Cela poserait de gros soucis aux capteurs et aux caméras des véhicules, qui s'immobiliseraient. Restons prudents malgré tout, car rien ne permet pour le moment de prouver l'efficacité réelle de la démarche.

Le phénomène devient récurrent et trouve visiblement son origine du côté d'un groupe d'activistes antivéhicule autonome se faisant appeler « Safe Street Rebels ». La vidéo la plus consultée cumule plus de 900 000 vues rien que sur Twitter où elle est relayée et fait actuellement le tour du monde. Pour les entreprises faisant rouler ces véhicules, il s'agit d'actes de vandalisme qui encouragent « un comportement dangereux et irrespectueux » et qui démontrent une incompréhension du fonctionnement des taxis autonomes.

© Cruise Automation
© Cruise Automation

Accidents, bouchons, infractions… Les véhicules autonomes font débat

On parle depuis longtemps des véhicules autonomes, mais les phases de test et leur déploiement ne se font pas sans heurts. Dans un premier temps, il y a évidemment eu des ratés et des accidents, mais la technologie s'est rapidement améliorée. Pour prouver que ces véhicules ont leur place en ville, Waymo et Cruise ont mis de nombreux véhicules autonomes sur les routes de San Francisco, avec l'autorisation d'opérer de 22 heures à 6 heures.

En janvier dernier, les élus se sont mobilisés pour alerter le gouvernement fédéral et demander de limiter l'expansion des deux entreprises, qui réclament par ailleurs de pouvoir faire circuler leurs taxis toute la journée. Ils se plaignent de devoir faire face à de nombreux problèmes avec ces véhicules, qui causent parfois d'énormes bouchons, bloquent les transports en commun, se mettent seuls sur le bas-côté en cas de brouillard et gênent l'intervention des services d'urgence.

Du côté de Cruise, on assure que le bilan en matière de sécurité est bon, avec « 3 millions de kilomètres sans conducteur, sans décès ou sans blessures potentiellement mortelles ». Le porte-parole de l'entreprise tente également de minimiser les problèmes causés sur le trafic en rappelant que la flotte propose des trajets gratuits aux travailleurs nocturnes, livre des repas aux plus démunis et récupère les déchets des entreprises locales. Enfin, Cruise rappelle que bloquer les véhicules alors que les personnes déclarent lutter contre l'impact de ces voitures sur le trafic est contradictoire.

Par Mallory Delicourt

Historien finalement tombé dans le jeu vidéo, je me passionne pour ces deux domaines ainsi que pour l'espace, les sciences en général, la technologie et le sport. Streameur en pointillé, j'ai tellement de jeux à faire que j'ai dû créer un tableur. Rédacteur newseur depuis 6 ans, j'aime faire vivre l'actualité aux lecteurs.

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !

A découvrir en vidéo

Commentaires (0)
Rejoignez la communauté Clubic
Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.
Commentaires (10)
norwy

S’imposer à tous en prétextant que c’est bon pour la communauté : un grand classique !

vonkar

prenez les transports publiques alors vous irez plus vite… Et si vous ne pouvez pas, dites vous que si tout les gens qui pouvaient le prendre le ferrait ca réduirait le nombre de voitures et donc les bouchons !!! car un bus avec 60 personnes a son bord c est 60 voitures en moins et donc 240/300 m de voitures en moins…

comos02

Pour ce qui est de ma petite ville préfectoral de 26 000 habitants… suis tranquille, les bus urbains sont souvent vides…8 minutes pour aller bosser, nickel :ok_hand:

Bombing_Basta

Mais grave, quand j’ai lu ça :

que la flotte propose des trajets gratuits aux travailleurs nocturnes, livre des repas aux plus démunis et récupère les déchets des entreprises locales.

J’ai eu un haut le cœur…

Bombing_Basta

Alors là elle est belle celle-là… Et je ne parle même pas du reste…

De quel droit, et selon quelle source, affirmer que ceux qui se trimballent en bagnole bossent plus dur que ceux qui prennnent les transports en commun ?!?

Mais bon, quand on voit la forme, on ne s’étonne pas du fond…

Shooot

Tout ce qui est nouveau provoque un rejet.
Si le ratio Nbre de morts/accident par VA est bien inférieur que le reste, alors pourquoi pas.
C’est une transition difficile qu’il faudra surmonter.

MattS32

Ben si les taxis et les ambulances privées ne prenaient pas les voies de bus, les voies normales seraient de fait encore plus encombrées. Donc tu n’y gagnerai strictement rien, au contraire…

Et ce d’autant plus que si ils sont dans les bouchons, donc circulent moins vite, il en faudra plus pour transporter le même nombre de clients/patients.

MattS32

Sans voies de bus, les bus seraient dans le trafic. Ce qui pénaliserait ceux qui font l’effort de privilégier les transports en commun et rendrait bien plus difficile la gestion du réseau de transport (horaires et fréquences de passage qui deviendraient beaucoup plus irréguliers).

Et aux heures de pointe, compte tenu du nombre de passagers dans les bus par rapport aux voitures, même quand il y a des voies de bus, les voitures monopolisent une plus grande surface d’espace public par usager que les bus… Donc les inégalités dont tu te plains ne sont pas dans le sens que tu crois…

Nmut

Ta remarque s’applique aux 2 « camps ».
Tu parles de qui? :stuck_out_tongue:

a-snowboard

C’est ouf la démagogie de ces entreprises :
« vous crée des problèmes » : bouchons etc

La réponse :
« on offre le transport gratos aux travailleurs nocturnes.

C’est ouf ce decalage. Rien que pour ça t’as envie de leur mettre des tartes.

Quand aux commentaires, c’est guerre mieux « moi j’ai » la bagnole, donc je peux me dispenser de prendre les transports en communs.

Youhou.