Londres : aux côtés de Nissan, Uber déploie 2 000 Leaf pour lutter contre la pollution urbaine

28 janvier 2020 à 18h29
0
Uber Nissan

Dans le cadre de son programme « Air Pur », Uber, aux côtés de son partenaire Nissan, va mettre à disposition de ses chauffeurs londoniens 2 000 Leaf électriques dont l'autonomie atteint les 270 kilomètres.

« Notre objectif est que tous les chauffeurs (environ 45 000) utilisant l'application Uber à Londres conduisent des véhicules électriques d'ici à 2025, et notre partenariat avec Nissan représente un grand pas en avant vers cet objectif » : les propos de Jamie Heywood, Directeur régional Europe du Nord et de l'Est d'Uber, ne peuvent être plus clairs. S'engager dans une intense transition vers l'électrique d'ici les prochaines années. C'est pourquoi la multinationale américaine s'est alliée à Nissan pour poursuivre le développement de son programme « Clean Air Plan » (Air Pur), lancé il y a un an pour lutter contre la pollution urbaine. Au total, 2 000 Nissan Leaf électriques dotées d'une batterie de 40 kWh (270 kilomètres d'autonomie) renforceront la flotte londonienne d'Uber.

Des mesures incitatives

« Nissan fournira à Uber un programme de formation sur les véhicules électriques, une tarification avantageuse et une stratégie marketing pour encourager l'utilisation des véhicules 100 % électriques », précise le communiqué de presse. Aussi, le passage à l'électrique permet aux chauffeurs « d'économiser en moyenne 4 500 £ (environ 5 314 €) par an, en fonction du nombre de kilomètres parcourus ».


Nissan Leaf First

Et pour pousser ses conducteurs à franchir le fameux cap, Uber « a mis en place une taxe (Clean Air Fee), de 15 pence par mile parcouru à l'intérieur de Londres, qui est facturée à ses clients et reversée à ses chauffeurs pour les aider à financer l'achat d'un véhicule électrique », et ce depuis l'année dernière. « Pour les conducteurs déjà équipés d'un véhicule électrique, la taxe Clean Air Fee sera utilisée pour contribuer aux coûts d'entretien du véhicule », est-il indiqué.

Un procès complexe

À savoir maintenant si le service de VTC remportera en appel son procès contre le Transport for London (TfL), l'organisme qui gère les transports en commun londoniens. En novembre, la licence d'Uber a été suspendue par les autorités locales, bien que la procédure judiciaire actuellement en cours lui donne le droit d'exercer son activité en toute légalité, et ce jusqu'au prochain jugement.


Le TfL a posé 20 conditions à respecter pour préserver la sécurité des passagers transportés. Uber a tout intérêt à les suivre à la lettre, non sans tenter de redorer son blason auprès de la ville en intégrant un nombre conséquent de véhicules électriques à sa flotte.

Source : communiqué de presse
3
4
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Le cascadeur Mike Hughes meurt après le crash de sa fusée artisanale
Le Cybertruck aurait passé le cap des 500 000 précommandes
Tesla aurait six ans d’avance technologique sur ses principaux concurrents
L'Espagnol Renfe va bâtir le réseau TGV des États-Unis pour 6 milliards de dollars !
Comment l'Unreal Engine a permis de créer l'univers de The Mandalorian
La Renault ZOE est une des voitures électriques les plus vendues au monde
5G : Martin Bouygues n'exclut pas d'attaquer l'État en justice s'il ne peut pas travailler avec Huawei
Galaxy Z Flip : notre prise en main vidéo du nouveau smartphone à écran pliable de Samsung
Windows 10 : de nouvelle icônes plus colorées font leur apparition
Star Wars : un énorme coffret 4K Ultra HD

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top