Malgré la concurrence de Jaguar et d'Audi, Tesla reste maître du marché du SUV électrique

26 août 2019 à 17h20
0
Tesla Logo
Hadrian / Shutterstock.com

Jaguar et Audi font partie des concurrents les plus sérieux de l'automobile électrique signée Tesla. L'e-Tron pour Audi, et l'i-Pace pour Jaguar, doivent devenir les véhicules dominants dans le secteur de l'électrique.

Pourtant, Tesla reste bien seigneur en son royaume, la marque s'étendant désormais aussi au secteur des SUV haut de gamme. Le Model Y, révélé en mars et prévu pour 2020, installera ainsi Tesla dans l'univers des SUV compacts électriques.

La fin de Tesla ?

Il n'est pas rare, en particulier à la sortie de nouveaux véhicules électriques, de hurler à la fin de Tesla. En août 2018, AutoPlus mentionnait une forte baisse des ventes, affirmant que « l'époque où Tesla était seule sur le marché des voitures électriques premium était en passe d'être révolue ».

Vente Tesla Bloomberg
Les ventes de SUV électriques. © Bloomberg


Pourtant, les chiffres communiqués par Bloomberg en août 2019 prennent davantage de recul. En gardant à l'esprit que les ventes de Tesla y sont des estimations, celles d'Audi et de Jaguar sont à la peine. Le site l'analyse ainsi : « Les modèles S et X de Tesla ont gardé la main face aux deux crossover d'Audi et de Jaguar, qui offrent une autonomie réduite et des infrastructures de charge moins abondantes ». De fait, les deux modèles de Tesla ont une autonomie de 480 kilomètres, et 380 kilomètres pour la Model 3, moins chère. C'est une autonomie comparable à celle de l'i-Pace, et supérieure à celle de l'e-Tron (environ 330 kilomètres).

Bloomberg est également catégorique en ce qui concerne les ventes des mois suivants le lancement de chaque voiture : la Tesla X a en effet réalisé de meilleures ventes que l'i-Pace dans les 10 mois suivant son lancement. Il n'est pas encore possible d'en juger concernant l'e-Tron d'Audi, la voiture n'étant sur le marché américain que depuis quatre mois.

La concurrence s'étend

Si les feux semblent au vert pour Tesla, la concurrence n'a cependant pas dit son dernier mot. En 2016, Jaguar a rejoint la Formule E avec une i-Pace entièrement électrique. Kames Barclay, le directeur de course de Jaguar, précise à ce propos : « Nous devions souligner le fait que nous avions une voiture électrique arrivant sur le marché, et montrer pourquoi il fallait acheter une Jaguar électrique plutôt que n'importe quelle autre marque ».

Aujourd'hui, si les ventes ne semblent pas au rendez-vous pour l'i-Pace, la concurrence s'est étendue. Porsche et Mercedes-Benz ont également rejoint la Formule E. Ces constructeurs ont pour objectif, à la saison 2019-2020, de faire parler de leurs modèles électriques. C'est l'occasion de montrer le comportement de ces SUV premium dans les villes, la Formule E devant investir les rues de New-York, Hong Kong et Londres.

Cela sera-t-il suffisant pour contrer Tesla dans les ventes de voitures ? En réalité, pour Ed Kim, consultant pour un cabinet de recherche sur les marchés automobiles, « les courses automobiles font partie des derniers influenceurs aidant les acheteurs à se décider quant à un modèle ». C'est probablement parce que Jaguar en est consciente qu'elle a aussi choisi d'attaquer Tesla de front : la marque offre une réduction de 3 000 $ pour l'achat d'une i-Pace, aux propriétaires d'un véhicule Tesla souhaitant changer de voiture.

Source : Bloomberg
43
19
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Barbara Pompili, ministre de la transition écologique, qualifie le réacteur EPR de
AMD : fleuron de la future cuvée Zen 3, le Ryzen 9 4950X pourrait monter à 4,8 GHz
Donald Trump sanctionné par Twitter et Facebook, pour une vidéo qualifiée de
La capitalisation boursière d'Apple dépasse celle de toutes les entreprises du CAC40 réunies
Projet ATTOL : Airbus fait rouler, décoller et atterrir un avion commercial de façon autonome
La version chinoise de la Tesla Model 3 remporte le prix de la qualité de fabrication
La Chine menace les Etats-Unis en cas de vente forcée de TikTok
Elon Musk envisage la construction d'un Cybertruck plus petit pour l'Europe
TikTok et maintenant WeChat : les USA veulent
Clean Network, le projet des États-Unis pour préparer leur avenir technologique sans les Chinois
scroll top