Toyota dévoile le design de ses futures voitures électriques

11 juin 2019 à 06h02
0
Toyota voitures électriques
© Toyota

Prenant le train de l'électrique avec un petit retard, Toyota accélère le tempo en révélant les grandes lignes de ses prochains modèles, de la compacte au grand SUV, en passant par des utilitaires.

Pendant de nombreuses années, Toyota a refusé l'idée que le futur de l'automobile se conjuguerait avec l'électrique. Pourtant, le groupe japonais a été un pionnier de l'hybride dès 1997 avec sa Prius. Après avoir réalisé son erreur, le n°1 mondial se met dans la course, avec l'objectif d'électrifier la moitié de ses modèles d'ici 2025. À l'horizon 2030, Toyota veut atteindre 4,5 millions d'hybrides par an et 1 million d'électriques et électriques à pile combustible. Plus radical, aucune thermique ne serait en vente d'ici 2050 pour atteindre le « 0 CO2 ».

Six nouveautés d'un coup !

L'industrie automobile est d'habitude très frileuse à dévoiler ses plans, surtout d'une manière aussi concrète. Alors que 90% des modèles passent par des teasers sur des mois, ici Toyota met toutes ses cartes sur table. Ainsi, le constructeur présente six designs pour six prochaines nouveautés, afin de prouver son investissement dans l'électrique.

L'accent est d'abord mis sur les SUVs, comme le montre l'image d'illustration. Le premier véhicule semblerait être un cousin volté du RAV4, le second se révélant familial, taillé pour sept places. La marque pense également aux véhicules utilitaires, avec un compact trois portes, une version concurrente du futur Kangoo Z.E. ou des Citroën e-Berlingo et Peugeot e-Partner.

Toyota voitures électriques
© Toyota

Ces véhicules très différenciés auront un point en commun. Ils devraient tous disposer d'une plateforme identique e-TNGA, annoncée la semaine dernière. En effet, Toyota s'est associé à Subaru pour le développement de ses électriques. Si Toyota fournira la chaîne de traction électrique, son compatriote mettra à disposition son expérience sur les transmissions intégrales.

Les deux modèles centraux sont plus compacts et seront réalisés avec l'appui de Suzuki. L'un est de la taille d'une Corolla typée crossover, l'autre évoque un break plus imposant, sorte d'alternative à l'ancienne berline Avensis. Côté batterie, les Chinois CATL et BYD seront présents, tout comme Panasonic et EV Energy.

De la micro-mobilité aussi

Toyota ne perd pas de vue l'assistance pour personnes à mobilité réduite. Deux prototypes sont présentés pour aider ou remplacer les chaises roulantes en 2021, en même temps qu'une trottinette électrique qui affiche une configuration à trois roues. Pliable et à batterie amovible, cette dernière sera lancée en 2020 et autorisera 14 km d'autonomie, et 10 km/h maximum.

Toyota citadines électriques
© Toyota

Une toute petite citadine électrique, issue du concept-I-Ride, est programmée en série pour 2020. Cette trois portes d'environ 2,50 m, avec 100 km d'autonomie mais limitée à 60 km/h, ira concurrencer la Smart Fortwo EQ. Elle aura également sa dérivée pour les livraisons et flottes professionnelles administratives.

Enfin, pour les plus larges véhicules et fourgons, Toyota misera sur l'hydrogène. Comme la berline Mirai ou les futurs bus et camions, le système à pile à combustible propose une meilleure autonomie que l'électrique et se défait du coût environnemental de la batterie.

Source : Electrek, Toyota
6
0
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Volvo va brider toutes ses nouvelles voitures à 180 km/h pour lutter contre l'insécurité routière
La NASA vous explique pourquoi la montée des eaux est difficilement perceptible
StopCovid : voici à quoi ressemble l'application, captures d'écran à l'appui
Voiture électrique : un nouveau barème pour le bonus écologique et la prime à la conversion
Les constructeurs tentent l'aventure de la voiture électrique depuis près de 50 ans
À Singapour, une peine de mort prononcée... par ZOOM
Windows 10 : la mise à jour de mai arriverait dans la semaine, mais pas en automatique
Tesla va augmenter le prix de son AutoPilot, Elon Musk explique pourquoi
scroll top