YouTube a envisagé de regarder toutes les vidéos de YouTube Kids avant de faire marche arrière

26 décembre 2019 à 15h30
0
Youtube kids

La plateforme de vidéos en ligne avait constitué une équipe de 40 personnes pour contrôler chacune des vidéos postées sur YouTube Kids, rapporte Bloomberg dans une enquête.

L'idée derrière ce projet, nommé « Crosswalk », était de limiter, voire d'éradiquer, les vidéos problématiques et inappropriées du site destiné aux enfants. La plateforme entame toutefois un rétropédalage en règle.

YouTube Kids sous le feu des critiques

L'application YouTube Kids a été lancée en 2015 (2016 en France), avec un contenu spécifiquement destiné aux enfants de trois à douze ans.

Dès son lancement en 2015, la plateforme a été critiquée pour ne pas bien filtrer les contenus et exposer les mineurs à des vidéos inadaptées. Des reportages de chaînes de télévision américaine n'avaient, à l'époque, pas manqué de souligner ces points.

Néanmoins, la véritable « affaire YouTube Kids » démarre en février de cette année, lorsque des messages malsains et cachés sont repérés sur des vidéos pour les enfants. C'est en particulier un passage d'une vidéo où il est expliqué comment se suicider qui suscite l'inquiétude, comme nous l'expliquions alors.

Le procédé, similaire sur de nombreuses vidéos, est le suivant : reprendre les codes des vidéos pour enfants avec des personnages (comme Mickey ou Peppa Pig), mais avec un contenu et des termes violents, afin que les parents n'aient pas conscience de ce que regarde leur progéniture.

Susan Wojcicki met fin à l'équipe de Crosswalk

In fine, YouTube a dû s'acquitter d'une amende de 170 millions de dollars pour violation du Children's Online Privacy Protection Act. À peine quelques centimes déboursés pour les grandes poches de Google, mais un gros problème d'image pour le futur de YouTube Kids en perspective.

Selon l'enquête de Bloomberg, YouTube a ainsi mis en place une équipe de 40 employés sous le nom de code Crosswalk. Celle-ci devait notamment regarder toutes les vidéos, une par une, pour s'assurer que les enfants de moins de huit ans ne seraient pas exposés à des contenus malsains.

C'est à la dernière minute, alors que la plateforme allait faire parvenir un communiqué de presse pour l'annonce de Crosswalk, que la P.-D.G. de l'entreprise a rétropédalé. Visiblement, Susan Wojcicki aurait considéré qu'une telle modération aurait fait jurisprudence, donnant à la plateforme des allures de média traditionnel. Celle-ci aurait ensuite été tenue pour responsable de l'ensemble des contenus postés sur YouTube, en termes de discours ou de copyright.

Source : Engadget
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Renault accuse une perte nette de 141 millions d'euros en 2019
Une taxe sur chaque connexion aux réseaux sociaux, pour remplacer la redevance TV ?
L'Europe s'est équipée de parcs éoliens offshore d'une capacité record de 3,6 GW en 2019
La justice allemande demande à Tesla de mettre en pause la construction de sa Gigafactory
Des températures supérieures à 20 °C enregistrées pour la première fois en Antarctique
Volkswagen et E.ON dévoilent un projet de stations de charge rapide pour véhicules électriques
Citroën devrait dévoiler une voiture électrique particulièrement abordable le 27 février
L'iPhone 11 Pro émet deux fois plus de radiations que la limite recommandée
Le Batman interprété par Robert Pattinson se dévoile en vidéo

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top