YouTube annonce une politique de modération plus sévère contre le cyberharcèlement

12 décembre 2019 à 15h41
0
YouTube

Parfois pointée du doigt pour sa passivité, YouTube a décidé de renforcer ses règles pour lutter contre le harcèlement en ligne. La plateforme déclare vouloir désormais s'attaquer aux menaces implicites et être prête à sanctionner tous les utilisateurs, qu'ils soient célèbres ou non.

Dans un billet de blog publié hier, YouTube a annoncé une série de changements dans ses règles de modération. Le but : lutter de façon plus efficace contre le cyberharcèlement, quelle que soit son origine.

Combattre les menaces implicites et répétées

Jusqu'ici, la plateforme bannissait sans équivoque les menaces prononcées de façon explicite. À présent, cette interdiction s'étendra aux menaces plus voilées. Par exemple, il sera dorénavant prohibé d'exprimer des avis sarcastiques comme : « Ce serait dommage que tu te fasses agresser dans la rue... ».

Dans le même ordre d'idées, YouTube souhaite également combattre la répétition d'actes malveillants, qui peuvent être inoffensifs individuellement mais devenir une véritable source de harcèlement à la longue.

Enfin, l'entreprise indique qu'elle n'autorisera plus « les contenus malveillants qui portent atteinte à des individus en raison de leur origine, de leur genre ou de leur orientation sexuelle ».

Ces règles concerneraient l'ensemble des utilisateurs, qu'il s'agisse de personnes anonymes, de créateurs de contenus ou de personnalités publiques. En cas de violation de ces conditions, les contrevenants pourraient ainsi voir leurs vidéos démonétisées, supprimées, voire leur chaîne complètement fermée.


Réponse à une controverse aux États-Unis

Cette mise à jour intervient après une polémique survenue en juin dernier. Le journaliste américain de Vox, Carlos Maza, s'est alors plaint d'être la cible régulière de l'humoriste conservateur Steven Crowder, qui l'aurait attaqué à plusieurs reprises sur ses origines et sur son homosexualité.

Malgré plusieurs signalements, YouTube n'avait pas daigné sanctionner la chaîne, qui compte aujourd'hui 4,25 millions d'abonnés, arguant qu'elle n'enfreignait pas ses règles d'utilisation. Une absence de réaction qui avait suscité l'indignation de nombreux internautes, accusant la plateforme de ne pas oser punir un créateur générant des millions de vues.

Avec cette nouvelle politique, le site de Google entend donc réaffirmer son intransigeance vis-à-vis du harcèlement en ligne. Dans le cas de Steven Crowder, l'humoriste a finalement vu ses vidéos démonétisées, ce qui ne l'empêchait pas, selon certains observateurs, de continuer à faire la promotion de ses produits sur sa chaîne...

Source : CNET
Modifié le 12/12/2019 à 18h20
9
6
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Voitures électriques : le réseau de chargeurs Ionity facturera désormais au kWh
HP désactive vos cartouches d’encre à distance en cas de résiliation à son service d’abonnement
Taxation du numérique : après une discussion Macron/Trump, la taxe provisoirement suspendue
Réforme de l'audiovisuel : du cinéma chaque jour de la semaine sur les chaînes gratuites ?
Démarchage téléphonique : plusieurs associations lancent une pétition pour y mettre fin
La police va pouvoir extraire toutes les données de vos smartphones en 10 minutes chrono
Rachat de Maxwell : Elon Musk s'exprime enfin sur l'impact sur les batteries Tesla
Lucid Air : la berline électrique concurrente de la Model S ouvre ses précommandes en France
L'ESA travaille sur une usine capable de transformer la poussière de Lune en oxygène
La Toyota Mirai propulsée à l'hydrogène, prévue en 2020, promet 650 km d'autonomie

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top