Débat | YouTube change-t-il pour le pire ?

Bastien Contreras Contributeur
08 novembre 2019 à 18h23
0
Youtube

Dans une vidéo mise en ligne cette semaine, le Joueur du Grenier a exprimé son scepticisme quant à l'évolution actuelle de YouTube. Selon lui, ce qui était autrefois une plateforme encourageant les créations originales et l'expression de personnalités affirmées a laissé la place à une course aux vues et au business. Alors YouTube, c'était mieux avant ? Le débat est ouvert.

Frédéric Molas, connu sous le pseudonyme de Joueur du Grenier, a ouvert sa chaîne YouTube il y a un peu plus de dix ans. Comptant aujourd'hui 3,32 millions d'abonnés, il figure parmi les YouTubeurs français les plus populaires. Pourtant, dans une vidéo publiée mercredi dernier, il a affirmé se sentir en décalage avec les nouvelles tendances de création de contenu sur la plateforme.

YouTube serait devenu « cynique »

« JDG » a ainsi exprimé sa lassitude dès le titre : « Youtube m'ennuie. » La cause de ce tourment : les formats largement utilisés aujourd'hui sur les chaînes de divertissement, qui selon lui, se ressemblent tous. Pour lui, l'origine du changement remonte à « l'hégémonie des vidéos de type Redbox », du nom d'un studio commun à plusieurs créateurs, dont Amixem, VodK et Mastu, et à « l'ascension de McFly et Carlito ». Ces deux groupes auraient en effet promu le « fameux "double F" », pour « des feat et du fun », c'est-à-dire des vidéos mettant en scène des YouTubeurs invités et consistant à « rigoler tout le temps », le tout accompagné d'un montage extrêmement dynamique.

Allant plus loin, le Joueur du Grenier considère qu'à l'heure actuelle, de nombreuses chaînes manquent d'identité dans leurs contenus, lui faisant regretter l'époque où chaque créateur avait une réelle spécialité (sciences, politique, humour...). Aujourd'hui, les YouTubeurs ne chercheraient plus à véritablement créer de la valeur, mais à seulement reproduire « le format qui marche », pour recueillir le plus possible de vues et de commentaires. Avec l'espoir de figurer parmi les tendances et, in fine, de pouvoir vivre de leurs créations.

YouTube/télévision : du pareil au même ?

Et ce constat l'amène à une conclusion sans équivoque : aujourd'hui, les chaînes YouTube ne sont plus différentes des émissions de télévision et de leur chasse à l'audimat. Les contraintes liées à la monétisation seraient d'ailleurs les mêmes que celles relatives aux spots de pub TV et pèseraient de façon égale sur la liberté d'expression des créateurs/animateurs. Quant à l'argument d'absence de concurrence entre les YouTubeurs, il est également balayé par Frédéric Molas : « Ça, c'était vrai il y a cinq ans, maintenant, c'est fini, il y a beaucoup trop de chaînes ». Un peu comme... à la télévision. De plus, à l'heure actuelle, les utilisateurs seraient davantage attirés par les situations réelles, ou paraissant réelles, que par les œuvres de fiction. Ce qui n'est pas sans rappeler... la télé-réalité.

Néanmoins, JDG insiste sur le fait qu'il ne cherche à incriminer personne. Il dit ne pas considérer les nouveaux formats comme fondamentalement mauvais, mais simplement ne pas comprendre véritablement leur intérêt, tant du point de vue du spectateur que du créateur. Par ailleurs, il reconnaît « une forme de jalousie », envers les chaînes ayant les moyens de s'adjoindre les services d'une équipe de production. Il conclut toutefois en réaffirmant sa position : « Je vois le média qui évolue, mais moi, je n'ai pas envie d'évoluer dans cette direction ».

Quoi qu'il en soit, le message semble avoir trouvé son public. Deux jours après sa mise en ligne, la vidéo a dépassé le million de vues. Et figure parmi les tendances...

Qu'en pensez-vous ? Avez-vous l'impression que YouTube a changé ces derniers temps ? Trouvez-vous que la plateforme se rapproche de plus en plus de la télévision ?
Modifié le 11/11/2019 à 04h22
47 réponses
30 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Émissions de CO2 : Bruno Le Maire milite pour le déplafonnement du malus automobile
Le minage de cryptomonnaies participe au réchauffement climatique
Bill Gates est de nouveau l'homme le plus riche au monde devant Jeff Bezos
Mustang Mach-E : Ford lâche la cavalerie électrique… et ça va faire mal
L'iran coupe à son tour Internet pour enrayer les révoltes populaires
Votre maison côtière sera-t-elle sous l’eau chaque année en 2050/2100 ?
Alain Damasio, Ken Loach... 111 assos et intellectuels se lèvent contre Amazon
Xavier Niel se dit prêt à investir 1,4 milliard de sa fortune personnelle dans Iliad-Free
Berline électrique BMW i4 : puissance, autonomie et performances révélées
Pornhub blacklisté par PayPal, qui ne veut plus servir d’intermédiaire pour payer ses contributeurs

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top