Google interrogé sur sa collecte de données auprès des enfants via YouTube

22 septembre 2018 à 13h14
0
Youtube TV

Deux élus américains viennent de demander au PDG de Google, Sundar Pichai, si YouTube collecte les données personnelles de ses utilisateurs âgés de moins de 13 ans et, si oui, d'en préciser leur usage.

Dans un courrier envoyé ce lundi à Google, le républicain Jeff Fortenberry et le démocrate David Cicilline somment le moteur de recherche propriétaire de YouTube de dévoiler si des données personnelles d'enfants de moins de 13 ans sont collectées par le site.

Des données utilisées à des fins publicitaires ?


Les représentants souhaitent également savoir si ces éventuelles données sont utilisées à des fins publicitaires par des annonceurs extérieurs, et précisent craindre que les pratiques du portail vidéo « ne respectent pas le Children's Online Privacy Proctection Act (COPPA) », la loi fédérale qui régule, depuis 1998, la collecte de données personnelles des moins de 13 ans.

Cette demande intervient après que 23 associations de protection des enfants, de la vie privée ou des consommateurs ont déposé, en avril dernier, un recours auprès de la Federal Trade Commission, l'agence indépendante qui régule les pratiques des entreprises et sociétés privées aux États-Unis.

Pour la coalition des défenseurs des droits des usagers, le COPPA interdit en effet de recueillir quelque information que ce soit sur un enfant de moins de 13 ans sans le consentement explicite de ses parents.

Le problème des internautes de moins de 13 ans


Si YouTube interdit officiellement aux moins de 13 ans l'accès à ses services, le recours en question affirme qu'il est très facile de contourner cette barrière (en mentant sur son âge ou en utilisant le compte des parents), et que la plateforme propose une quantité considérable de contenus à destination des jeunes publics.

En réponse, le portail vidéo a de son côté réaffirmé que « YouTube n'est pas pour les enfants, et c'est pourquoi nous avons développé l'application YouTube Kids qui leur est destinée », ajoutant que « la protection des enfants et des familles constitue pour nous une priorité des plus hautes ».

Une réponse qui n'a pas convaincu les deux élus américains. Dans leur lettre adressée au PDG de Google, ils demandent donc au moteur de recherche de préciser si la mise en ligne de programmes pour enfants sur YouTube est faite de manière à rendre techniquement impossible la collecte de données et, dans le cas contraire, si elles sont ensuite revendues à des annonceurs publicitaires. Ils souhaitent également savoir comment l'entreprise détermine si un spectateur est un enfant ou non.

Cette démarche intervient dans un contexte de pression croissante sur le respect de la vie privée par les sites internet aux États-Unis, après l'éclatement de l'affaire Cambridge Analytica mettant en cause Facebook et les manipulations des contenus en ligne, attribuées au renseignement russe par le FBI, pour influencer les élections américaines.

De son côté, l'Union Européenne applique depuis mai dernier le Règlement Européen sur la Protection des Données (RGPD), qui impose aux sites web de recueillir un consentement clair de ses visiteurs pour toute collecte de donnée personnelle.
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX
PS5 : la fuite d'un brevet révèle un design plutôt original
L'astéroïde Apophis qui frôlera la Terre en 2029 est-il vraiment dangereux ?
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
A peine lancée aux USA, Apple annonce que sa Card serait sensible au jean et au cuir

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top