YouTube lance son fonds destiné à récompenser les créateurs de "Shorts" en France

01 octobre 2021 à 10h15
2
YouTube Shorts logo © YouTube
© YouTube

YouTube Shorts va peut-être bénéficier d'un coup de boost en France. La récente fonctionnalité de la plateforme va permettre aux créateurs de l'Hexagone de gagner de l'argent, même s'ils ne font pas partie du Programme Partenaire de cette dernière.

Lancé aux États-Unis et en Inde au printemps, et disponible en France depuis le 14 juillet, YouTube Shorts est en train d'accélérer sa stratégie de développement, en étendant la disponibilité d'un fonds spécialement créé pour monétiser les créateurs qui font le choix d'utiliser ce nouveau format. D'abord disponible dans une dizaine de pays, le fonds YouTube Shorts a désormais étendu son éligibilité à la France, à l'Allemagne ou encore à l'Espagne depuis le 30 septembre.

Le fonds Shorts rendu disponible aux créateurs français

Si vous avez loupé les derniers épisodes de cette nouvelle fonctionnalité, YouTube Shorts ambitionne d'offrir une concurrence à TikTok en proposant à ses utilisateurs de créer de courtes vidéos percutantes, avec son téléphone mobile uniquement. Rappelons bien que cette fonctionnalité, qui reste encore en version bêta pour ses utilisateurs, n'est donc pas accessible depuis un PC.

Le fonds YouTube Shorts, lui, se destine à récompenser « en argent » les créateurs éligibles en 2021 et 2022, pour ainsi renforcer l'attractivité de cette nouvelle partie de YouTube. L'avantage est que pour en être, il n'est pas nécessaire de faire partie du Programme Partenaire YouTube, le traditionnel programme de monétisation de la plateforme vidéo.

YouTube a décidé de doter son fonds d'une manne de 100 millions de dollars. Elle servira à payer, sur la période précitée, les créateurs via des paiements qui seront compris entre 100 et 10 000 dollars et qui seront versés sous la forme de « bonus Shorts », avec un montant qui varie, vous vous en doutez, en fonction des performances des courtes vidéos, mais aussi de la localisation des spectateurs.

Une éligibilité soumise à divers critères et réflexes

YouTube, qui promet de contacter plusieurs milliers de créateurs chaque mois, impose tout de même certaines conditions d'éligibilité au fonds Shorts. D'abord, le créateur doit être âgé d'au moins 13 ans. Ensuite, il doit respecter les règlements de la plateforme, mais aussi les droits d'auteur et la politique de monétisation de YouTube. Il doit avoir aussi téléchargé un court-métrage original au cours des six derniers mois.

Au moment de poser les conditions d'éligibilité, il y a plusieurs mois de cela déjà, YouTube a insisté sur l'expression « contenus originaux ». Pour ses Shorts, la plateforme ne tolère par exemple pas de vidéos rechargées depuis une autre chaîne, ni les vidéos sur lesquelles des logos ou empreintes marquantes issus de réseaux sociaux autres apparaissent.

Pour être définitivement rémunéré, le créateur de Shorts qui aura reçu un email de YouTube devra ensuite lui-même faire la démarche et demander de recevoir son bonus. La plateforme précise même que le bonus peut expirer si le créateur ne le réclame pas avant le 25 du mois, une démarche à reproduire chaque mois. Sans oublier que ce dernier devra posséder un compte AdSense actif. Mieux vaut donc être « au taquet » pour éviter les mauvaises surprises.

Source : communiqué de presse

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
2
3
Jean66
«&nbsp;proposant à ses utilisateurs de créer de courtes vidéos percutantes&nbsp;»<br /> 90% des seins à l’air et le reste des accidents
Smax2k
Je trouve qu’on se fait spamer de vidéos courtes et ça pollue l’espace abonnements. Si je suis sur Youtube c’est pas pour regarder du TikTok ou du Insta, surtout sur un écran de pc ou une tv. Aujourd’hui le mobile détient tellement de parts de marché qu’on se retrouve avec cette aberration.<br /> J’ai trouver une petite extension qui s’appel BlockTube qui permet de filtrer des mots clés (#Sorts). On peux aussi filtrer les vidéos de 0 à 30s par exemple.
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Google Pixel Stand 2 : vous n'en avez pas entendu parler mais pourtant il arrive bientôt
Huawei dévoile le Nova 9, son flagship à destination des
Onyx Boox lance trois nouvelles liseuses grand format (et une grosse mise à jour logicielle)
Pixel 6 vs iPhone 13, un combat sans vainqueur (sur le papier) ?
Samsung s'ennuie et nous parle des nouveaux coloris du Galaxy Z Flip 3 et Watch 4
OPPO développe ses propres puces, destinées à ses téléphones haut de gamme (et aux OnePlus ?)
Google Pixel 6 : 5 ans de mises à jour garanties ? Non, ce n'est pas si simple
Samsung Unpacked : comment suivre les nouvelles annonces ?
Des hackers chinois piratent iOS 15.0.2 en quelques secondes, mais Apple n'est pas leur seule victime
Android 12 est maintenant disponible sur les Pixel 3 et ultérieurs
Haut de page