Disney contrôle désormais Hulu, en attendant de le racheter intégralement

16 mai 2019 à 12h05
6
Hulu

Le groupe Comcast a autorisé Disney a prendre en main la plateforme de streaming Hulu.

Il lui vendra ses parts dans un délai de 5 ans pour un montant basé sur une valorisation minimale de l'entreprise de 27,5 milliards de dollars (soit un peu plus de 9 milliards de dollars pour Comcast s'il reste à 33% jusque là).

Disney continue à développer son emprise sur le streaming

L'appétit de Mickey semble sans limites. Après avoir dévoilé dans le détail sa future plateforme de streaming vidéo, Disney+, et les contenus exclusifs qui viendront garnir son catalogue, le groupe de divertissement vient d'annoncer un accord conclu avec Comcast l'autorisant à prendre le contrôle intégral de la plateforme Hulu.

Disney possède déjà la majeure partie du service de vidéo à la demande depuis le rachat du studio 20th Century Fox, effectif depuis le mois de mars 2019. Comcast, qui regroupe les studios Universal ou la chaîne de télévision NBC avait néanmoins refusé de vendre sa participation de 33% à Disney, malgré l'insistance de l'entreprise.

Le communiqué publié indique que Disney a désormais le contrôle complet d'Hulu. Comcast continuera de lui fournir ses films et séries exclusifs à la plateforme durant une année, avant de pouvoir faire payer des licences d'utilisation à Disney dès 2020 s'il le désire. Comcast pourra retirer ses productions du catalogue d'Hulu à partir de 2022.

Un rachat qui positionne Disney comme seul rival de poids face à Netflix

Disney devra attendre 2024 pour acheter les parts restantes d'Hulu. Le prix exact sera évalué par des experts indépendants à cette date mais Disney s'est engagé à ce que Hulu soit valorisé au moins 27,5 milliards de dollars lors de la vente des parts de Hulu. Et Comcast s'est aussi assuré d'avoir un filet de sécurité si Disney investit massivement dans Hulu d'ici là sans que l'opérateur n'investisse également. Ainsi, même si Comcast est dilué au fil des prochaines années, Disney lui a garanti qu'il toucherait au minimum 21% de la valorisation d'Hulu (soit au moins 5,8 milliards de dollars pour Comcast si la valeur retenue pour l'entreprise est de 27,5 milliards de dollars).

Comcast prévoit de lancer sa propre plateforme de Streaming concurrente dès 2020. Disney de son côté pourra compter sur un large catalogue plus adulte que celui proposé par Disney+ et servir tous les publics abonnés à ses deux plateformes. Des bundles pourraient être proposés regroupant un abonnement aux deux services ainsi qu'à son offre de sport ESPN et se positionner comme une alternative solide face au géant Netflix.

Source : Variety.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
6
0
Vanilla
Y’a que moi qui trouve que 80 milliards ça fait très cher pour 100% de Hulu ???
Urleur
encore un monopole de plus.
667
Et j’entends encore les ‘experts’ de On Refait le Mac il y a 10 jours parler du desengagement de Disney et de la possible vente de ses parts a Apple, ce dernier mettant la main sur un contenu qui lui fera defaut lors du lancement de sa propre offre de streaming video. Comme quoi, hein…
sandalfo
je crois pas c’est 27,5 Mds$ pour la valorisation de toute l’entreprise, ce qui est deja cher, je connaissais même pas Hulu.
Vanilla
L’article n’était pas écrit comme cela avant.
playAnth95
Le monde du cinéma et séries risque d’être bien triste dans les prochaines années avec le rachat en masse procédé par Disney. Ils veulent avoir le monopole et imposeront leurs films à la con, formatés pour le grand publique qui se ressemblent tous ( humour, effets spéciaux, acteurs médiocres).
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Spotify teste à son tour les stories
Realme annonce le Realme X, un smartphone d'entrée de gamme sans encoche
Adobe Lightroom se met à jour : quelles nouveautés pour cette nouvelle version ?
Virgin Hyperloop One lève 172 millions pour développer son projet de transport du futur
SEAT dévoile de nouveaux détails sur ses électriques El-Born et Minimo
Après la tuerie de Christchurch, Facebook durcit l'accès à sa fonctionnalité Live
Google dévoile un nouveau service d'aide à l'organisation de voyages : Trips
Google et Qualcomm travaillent à faciliter l'intégration de Google Assistant dans les casques
Huawei se dit prêt à signer des pactes de
Haut de page