Les sites de torrents YTS et YIFY poursuivis en justice aux Etats-Unis

29 mai 2019 à 08h25
0
BitTorrent
© Sharaf Maksumov / Shutterstock.com

Plusieurs sociétés de cinéma tentent de faire fermer l'un des plus grands sites de torrent de films sur Internet, par le biais de la cour fédérale hawaïenne.

Les cinéastes accusent les auteurs de YTS.am et de yifymovies.is d'avoir induit une violation massive du droit d'auteur. Deux utilisateurs ont également été ciblés.

Une action des ayants-droits

Avec des millions de visiteurs, YTS.am est le site torrent le plus visité sur Internet, battant même le légendaire Pirate Bay. La popularité de ces sites est une véritable épine dans le pied des cinéastes et ayants-droits, qui ont décidé de prendre des mesures à travers une plainte déposée devant un tribunal fédéral à Hawaii. Ces sociétés accusent les opérateurs présumés de YIFYMovies.is et YTS.am d'avoir provoqué et contribué à un piratage massif. « Les plaignants intentent cette action pour mettre fin au piratage massif de leurs films par des sites Web regroupés sous les noms collectifs YIFY et YTS, et leurs utilisateurs ».

L'affaire a été classée le mois dernier mais était restée jusqu'à présent sous les radars. Les noms des présumés exploitants du site ne sont pas connus. Ils sont appelés respectivement Doe 1 et Doe 2. « Les défendeurs DOE 1 et DOE 2 portent préjudice aux entreprises des demandeurs dans ce district en détournant les clients de ce district vers des services de distribution de contenu basés sur Internet non autorisés, via au moins les sites Web yifymovies.is et yts.ag ».

Deux sites différents

Les deux sites fonctionnent différemment : YTS.ag, qui utilise maintenant le nom de domaine YTS.am, est un site torrent et de loin le plus populaire des deux. YIFYMovies.is, en revanche, permet aux utilisateurs de diffuser du contenu directement sur le site. Les sociétés de cinéma accusent les deux exploitants des sites « d'incitation intentionnelle à la violation du droit d'auteur et de violation du droit d'auteur ». Ils auraient notamment « aidé de nombreux utilisateurs du site à télécharger ou à regarder des films sans autorisation, tout en gagnant de l'argent grâce à la publicité ».

Dans le cadre de cette action en justice, les cinéastes exigent des dommages et intérêts pouvant atteindre 150 000 dollars par film piraté. En outre, les sociétés demandent une injonction afin d'empêcher les tiers - tels que les hébergeurs, les registraires de domaines et les moteurs de recherche - de faciliter l'accès aux domaines YIFYMovies.is, YTS.ag et YTS.am. Bien qu'aucune injonction n'ait encore été émise, YIFYMovies.is a soudainement disparu il y a quelques jours. Cela peut être dû en partie à l'action en justice et à une assignation à comparaître DMCA qui a été émise contre Cloudflare, dans le but d'identifier l'opérateur du site.

Outre les deux exploitants de site, la plainte cite également deux personnes accusées de téléchargement et de distribution de films protégés par le droit d'auteur, en partie par l'intermédiaire de YTS.am ou d'un site connexe. Ceux-ci ont tous été rejetés après avoir signé un jugement de consentement.

La paperasse n'indique pas qu'un règlement a été conclu, mais les utilisateurs en question affirment que le langage trompeur sur les sites YTS et YIFY leur a fait croire qu'il s'agissait de plates-formes légales. Cela contribuera probablement aux revendications des cinéastes contre les exploitants du site.

YTS.am, la plus grande cible de ce procès, reste en ligne au moment de la rédaction de cet article.

Source : Torrent freak
7
0
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

La capitalisation boursière d'Apple dépasse celle de toutes les entreprises du CAC40 réunies
AMD : fleuron de la future cuvée Zen 3, le Ryzen 9 4950X pourrait monter à 4,8 GHz
Découvrez la 2CV R-Fit 100% électrique, conçue en rétrofit
Une usine de production de cellule de batteries pour véhicules électriques bientôt en France ?
Projet ATTOL : Airbus fait rouler, décoller et atterrir un avion commercial de façon autonome
Horizon Zero Dawn : le portage PC critiqué pour ses nombreux bugs
Xiaomi Mi 10 Ultra : une édition anniversaire qui veut
Des experts en sécurité inquiets à l'approche de la présentation du premier prototype Neuralink d'Elon Musk
Elon Musk envisage la construction d'un Cybertruck plus petit pour l'Europe
Clean Network, le projet des États-Unis pour préparer leur avenir technologique sans les Chinois
scroll top