Les sites de torrents YTS et YIFY poursuivis en justice aux Etats-Unis

29 mai 2019 à 08h25
0
BitTorrent
© Sharaf Maksumov / Shutterstock.com

Plusieurs sociétés de cinéma tentent de faire fermer l'un des plus grands sites de torrent de films sur Internet, par le biais de la cour fédérale hawaïenne.

Les cinéastes accusent les auteurs de YTS.am et de yifymovies.is d'avoir induit une violation massive du droit d'auteur. Deux utilisateurs ont également été ciblés.

Une action des ayants-droits

Avec des millions de visiteurs, YTS.am est le site torrent le plus visité sur Internet, battant même le légendaire Pirate Bay. La popularité de ces sites est une véritable épine dans le pied des cinéastes et ayants-droits, qui ont décidé de prendre des mesures à travers une plainte déposée devant un tribunal fédéral à Hawaii. Ces sociétés accusent les opérateurs présumés de YIFYMovies.is et YTS.am d'avoir provoqué et contribué à un piratage massif. « Les plaignants intentent cette action pour mettre fin au piratage massif de leurs films par des sites Web regroupés sous les noms collectifs YIFY et YTS, et leurs utilisateurs ».

L'affaire a été classée le mois dernier mais était restée jusqu'à présent sous les radars. Les noms des présumés exploitants du site ne sont pas connus. Ils sont appelés respectivement Doe 1 et Doe 2. « Les défendeurs DOE 1 et DOE 2 portent préjudice aux entreprises des demandeurs dans ce district en détournant les clients de ce district vers des services de distribution de contenu basés sur Internet non autorisés, via au moins les sites Web yifymovies.is et yts.ag ».

Deux sites différents

Les deux sites fonctionnent différemment : YTS.ag, qui utilise maintenant le nom de domaine YTS.am, est un site torrent et de loin le plus populaire des deux. YIFYMovies.is, en revanche, permet aux utilisateurs de diffuser du contenu directement sur le site. Les sociétés de cinéma accusent les deux exploitants des sites « d'incitation intentionnelle à la violation du droit d'auteur et de violation du droit d'auteur ». Ils auraient notamment « aidé de nombreux utilisateurs du site à télécharger ou à regarder des films sans autorisation, tout en gagnant de l'argent grâce à la publicité ».

Dans le cadre de cette action en justice, les cinéastes exigent des dommages et intérêts pouvant atteindre 150 000 dollars par film piraté. En outre, les sociétés demandent une injonction afin d'empêcher les tiers - tels que les hébergeurs, les registraires de domaines et les moteurs de recherche - de faciliter l'accès aux domaines YIFYMovies.is, YTS.ag et YTS.am. Bien qu'aucune injonction n'ait encore été émise, YIFYMovies.is a soudainement disparu il y a quelques jours. Cela peut être dû en partie à l'action en justice et à une assignation à comparaître DMCA qui a été émise contre Cloudflare, dans le but d'identifier l'opérateur du site.

Outre les deux exploitants de site, la plainte cite également deux personnes accusées de téléchargement et de distribution de films protégés par le droit d'auteur, en partie par l'intermédiaire de YTS.am ou d'un site connexe. Ceux-ci ont tous été rejetés après avoir signé un jugement de consentement.

La paperasse n'indique pas qu'un règlement a été conclu, mais les utilisateurs en question affirment que le langage trompeur sur les sites YTS et YIFY leur a fait croire qu'il s'agissait de plates-formes légales. Cela contribuera probablement aux revendications des cinéastes contre les exploitants du site.

YTS.am, la plus grande cible de ce procès, reste en ligne au moment de la rédaction de cet article.

Source : Torrent freak
7 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Le réchauffement climatique s’est encore accentué depuis 2015
Netflix menace les partages de compte entre amis
Tesla apporte des améliorations à sa Model 3 (et des hausses de prix)
Lime officialise le retrait de sa flotte de trottinettes électriques à Marseille
Du code malveillant utilise un format audio pour éviter les antivirus
Une nouvelle taxe appliquée sur les billets d'avion dès 2020, pour financer les transports propres
L'armée américaine n'utilisera plus d'antiques disquettes pour coordonner ses frappes nucléaires
Car of the Year 2020 : six voitures électriques en lice pour rallier la finale
Finalement, Huawei admet que bâtir une alternative à Android lui prendra des années
Sortie extravéhiculaire 100 % féminine : suivez l'événement en direct !

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top