Le service de streaming Disney a désormais un nom (et deux séries en développement)

09 novembre 2018 à 16h49
2
Disney+

Le service de streaming s'appellera finalement Disney+. Deux nouvelles séries Stars Wars et Marvel ont été présentées à cette occasion.

Ce sera finalement Disney+. Le service de streaming prévu pour 2019 a désormais un nom officiel, mais également plusieurs projets dévoilés par la firme aux grandes oreilles via un communiqué.

Disney+ misera tout sur ses franchises les plus populaires

Les abonnés pourront découvrir deux nouvelles séries en préparation. L'une se passera dans une galaxie lointaine, très lointaine, et sera un prequel au film Rogue One : a Star Wars story, sorti sur les écrans en 2016. L'acteur Diego Luna reprend son rôle de Cassian Andor pour l'occasion.

L'autre sera dans l'univers des super-héros Marvel et suivra les aventures de Loki, incarné par Tom Hiddleston, le dieu Asgardien et frère de Thor.

Disney annonce également des programmes autour de Monstres et Cie des studios Pixar et, pour les amateurs, le grand retour de High School Musical.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
2
0
chaton51
ils courent tous a la catastrophe… si chacun se met à faire son bidule dans son coin au lieu d’une plateforme centralisé ou ils se reverseraient les droits suivant ce que chacun choisit de regarder… mais non, comme si les gens avaient les moyens de prendre de multiples abonnements. Et apres ca vient raler que des sites pas tres légaux existent… des ploucs je vous dis !
olivierbea
C’est triste car je rejoins votre avis…<br /> Je ne connais personne, personnellement, qui a un abonnement Spotify, un autre pour Deezer et pourquoi pas un troisième abonnement …?<br /> Pourquoi?<br /> Parce que la grosse majorité du catalogue musique est dispo sur un type d’abonnement.<br /> Dans l’audio-visuel, l’industrie du cinéma garde une vue “préhistorique” en comparaison avec l’évolution de la consommation de contenu audio-visuel.<br /> Je n'arrive pas a comprendre pourquoi l'industrie ne s'en rend pas compte, c'est gros comme un "camion" pourtant.<br /> Chacun reprend sa popote maison de son côté et, en fonction du contenu, oblige les consommateurs à prendre de multiples abonnement afin d'avoir accès à ce qu'ils cherchent. <br /> Aucune solution du côté légal, par contre, du côté illégal, quelques click et vous avez ce que vous recherchez avec une disponibilité quasi immédiate (et même parfois avant la/les sortie(s) cinéma...<br /> L'illégal offre toute la flexibilité et disponibilité que les consommateur cherchent (et qu'ils ont l'habitude d'avoir de nos jours).<br /> Une alternative légale: Elle n'existe tout simplement pas.<br /> Comme vous dites, les sites illégaux ont encore de beaux jours devant eux… C'est triste car ça fait pas mal de chomeur en plus en Belgique, les "petits" acteurs de ce secteur souffrent sérieusement. Je ne me prononcerai pas concernant les grand studio (Universal, Sony, ...).
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

⚡ Bon Plan : smartphone Sony Xperia XZ Premium à 299€
Le casque HTC Vive Focus, bientôt disponible partout dans le monde
Steam : un bug aurait permis d'obtenir des clés pour n'importe quel jeu gratuitement
Chronologie des médias : Canal+ négocie un nouvel accord, Netflix et Amazon Prime délaissés
Amazon lance PayMens, un crédit à la consommation pour faciliter les gros achats
Comment régler les couleurs de son écran PC ?
4 techniques simples pour nettoyer son PC
Alimentation de 850 W pour le multi-GPU chez Corsair
USB Type-C : tout savoir sur la nouvelle norme USB
De Facebook... à Sexebook, réseau social coquin ?
Haut de page