Jeux : notre sélection des meilleurs FPS gratuits

Par
Le 13 octobre 2013
 0
Le FPS (ou « jeu de tir à la première personne ») est indéniablement le type de jeu vidéo qui se prête à merveille au multijoueur. L'offre étant abondante et variée, nous avons sélectionné pour vous un échantillon de ce qui se fait de mieux en matière de FPS gratuits et/ou libres.

00dc000006682186-photo-jeu-les-meilleurs-fps-gratuits.jpg
Après une dure journée ou semaine, les FPS multijoueurs sont indéniablement idéaux pour se défouler : pas de scénario alambiqué, pas d'ennui, seulement de l'action immédiate. Si le joueur devra être rapide et précis lors des Deathmatch, il lui faudra également savoir adopter une véritable stratégie d'équipe ; tout gamer chevronné vous confirmera qu'il s'agit bien d'un vrai sport (ou e-sport).

Il n'est cependant pas toujours aisé de déceler la perle rare parmi une offre qui a véritablement explosé avec la libération du moteur de Quake III (2005) ou la mise à disposition, à des fins non commerciales, de l'UnrealEngine 3 (2009). En outre, le phénomène montant en puissance, les éditeurs n'ont pas tardé à s'intéresser de plus près à ces jeux en proposant à leur tour leurs références, souvent associées au modèle économique free to play (ou F2P).

Afin d'effectuer notre choix, nous avons considéré les critères de gratuité, évidemment, de qualité du gameplay bien sûr mais aussi d'originalité et de durée de vie.

Les valeurs sûres : à tester d'urgence

0078000006684166-photo-jeux-notre-s-lection-des-meilleurs-fps-gratuits.jpg
Commençons cette sélection par de grands classiques du FPS multijoueurs gratuit, ceux dont le succès dure et dont le gameplay mainte fois éprouvé a définitivement fait ses preuves.

Parfaits pour les novices qui souhaiteraient s'essayer au style, ils n'en restent pas moins des références pour les joueurs aguerris.


Quake 3... en mieux

OpenArena

0000009606674184-photo-open-arena-logo.jpg
Débutons avec OpenArena, qui découle directement du passage sous licence libre GPL du moteur graphique de Quake III. Ce jeu est un très bon remake de Quake III Arena, qui avait rencontré un vif succès et en reprend toutes les qualités. Exclusivement multijoueur sur Internet ou en local, ce jeu propose un gameplay nerveux où chaque fraction de seconde peut faire la différence.

La réputation du moteur de Quake III n'est vraiment plus à faire : la prise en main est immédiate même pour les novices, quant aux vétérans ils seront en terrain parfaitement connu. Les armes d'OpenArena sont volontairement très inspirées de celles de son « grand frère » : de la mitrailleuse au fusil à pompe, en passant par les mythiques lance-roquettes et autre Rail Gun. Le joueur retrouvera toute la panoplie qui fit le succès du jeu original.

Une fois la partie lancée, pour peu que les « compétiteurs » soient nombreux sur la carte, le joueur ne pourra espérer aucun répit. Une partie d'OpenArena pourrait être qualifiée de chaos, d'hécatombe ou d'industrie du frag. Le gameplay est intense et laisse peu de place à la réflexion ; place ici aux réflexes purs : « vise si tu peux, tire quoi qu'il arrive ». À l'instar de Quake III, le jeu n'éprouve aucun réalisme : il sera facile d'y reconnaître les puristes, Rocket Jump (saut augmenté par le tir d'une roquette) à l'appui.

Treize modes de jeu sont disponibles, des grands classiques Deathmatch, Capture The Flag ou Domination aux plus spécifiques comme Overload ou Elimination. Alors, certes, les graphismes commencent sérieusement à dater. Mais là ne réside pas l'intérêt du jeu. Il aura de plus l'avantage de tourner parfaitement sur toutes les configurations... du XXIe siècle.

00c8000006674186-photo-open-arena-1.jpg
00c8000006674188-photo-open-arena-2.jpg
00c8000006674190-photo-open-arena-3.jpg


Télécharger OpenArena pour Windows et OSX


Ludique et addictif

Urban Terror

0000009606674192-photo-urban-terror-logo.jpg
Né dans la tête des développeurs de Quake III Arena, Urban Terror n'était à ses début qu'une extension de ce dernier. Il devint un jeu à part entière suite au passage sous licence libre du moteur de Quake III. Exclusivement multijoueur, sur Internet aussi bien qu'en réseau local, le jeu propose un gameplay plus stratégique qui n'est pas sans rappeler le célèbre Counter Strike.

Urban Terror propose sept modes de jeu, tous en équipe : des classiques Team Deathmatch ou Capture the Flag aux plus originaux comme Capture & Hold ou Follow the Leader. Ce dernier reprend le principe du Capture the Flag exception faite qu'un seul des joueurs de l'équipe peut s'emparer du drapeau.

Les armes sont quant à elles plus réalistes : fusil d'assaut, mitrailleuse, sniper et autre panoplie de grenades et armes de poing. Le joueur s'équipera pour la manche d'une arme principale, d'une arme de poing et d'équipements divers comme des gilets pare-balles, casque, ou encore des silencieux et visées laser pour les armes.

Urban Terror donne toute son importance au jeu en équipe, il ne sera par exemple pas possible de se soigner sans l'aide d'un coéquipier.

S'il rappelle donc fortement Counter Strike avec des modes tels que Bomb & Defuse, le jeu garde cependant une grande influence de son ancêtre Quake III, avec des déplacements et un système de saut très éloignés de la réalité. Exit le Rocket Jump cependant, qui aurait été quelque peu hors de propos. Dans Urban Terror vous disposez d'un « système de sprint », ne comptez donc pas courir sans jamais reprendre votre souffle. Le jeu intègre en outre la localisation des dégâts : en étant touché au bras vos tirs perdront donc en précision.

Le gameplay, bien que très énergique, est bien moins épileptique que celui d'OpenArena. Comme chacun pourra s'y attendre pour un jeu basé sur le moteur de Quake III, les graphismes datent un peu, mais une version estampillée « HD », en cours de développement, prévoit de belles améliorations.

Doté d'un gameplay sous pression inspiré de Counter Strike et gardant une forte influence de son aîné Quake III, Urban Terror met l'accent sur le jeu en équipe et promet de longues heures de fun sur Internet ou entre amis.

00c8000006674194-photo-urban-terror-1.jpg
00c8000006674196-photo-urban-terror-2.jpg
00c8000006674198-photo-urban-terror-3.jpg


Télécharger Urban Terror pour Windows, OSX et Linux


À mi-chemin entre Counter Strike et Call of Duty

Alliance of Valiant Arms

0000009606674200-photo-alliance-of-valiant-arms-logo.jpg
A mi-chemin entre Counter Strike et Call Of Duty Modern Warfare, Alliance of Valiant Arms (ou A.V.A) est développé par le studio sud-coréen Red duck.

Souvent qualifié de MMOFPS, le joueur devra y réaliser des missions. En gagnant de l'expérience, il changera de niveau et pourra accéder à de nouvelles armes et « bonus ». Qu'il choisisse d'être fantassin, artilleur ou sniper, le joueur n'aura en effet le choix qu'entre peu d'« armes de base ».

A.V.A propose de nombreux modes de jeu, allant des classiques (déjà cités plus haut) aux plus originaux Convoi ou Escorte par exemple. Dans ce dernier mode, très apprécié des joueurs, il s'agira de couvrir l'avancée d'un char d'assaut, pendant que l'équipe adverse tentera de le détruire à grand renfort d'explosifs.

Dans Alliance of Valiant Arms, l'action et le fun sont présents dès le début, le jeu est facile à prendre en main. Les cartes ne manquent pas, les joueurs sont souvent nombreux sur les serveurs et une option Partie rapide permettra de trouver une partie adaptée à ses envies en deux clics. Côté graphismes, le moteur Unreal Engine 3 fournit un rendu tout à fait correct... pour peu d'avoir re-paramétré les options graphiques du jeu, réglées à un niveau relativement bas par défaut.

Pour jouer, il sera nécessaire de créer un compte Aeria, qui héberge et exploite le jeu en Europe. Si le jeu est Free to Play, les plus impatients pourront dépenser de l'argent bien réel pour accéder immédiatement à de nouvelles armes et équipements. C'est certainement cet aspect qui déplaira à certains ; cependant, ce jeu au gameplay bien huilé, mérite vraiment d'être essayé.

00c8000006671296-photo-ava-2.jpg
00c8000006671298-photo-ava-3.jpg
00c8000006671300-photo-ava-4.jpg


Télécharger Alliance of Valiant Arms pour Windows



LA référence gratuite

Tribes : Ascend

0000009606674208-photo-tribes-a-logo.jpg
Développé par Hi-Rez Studios et basé sur le moteur Unreal Engine 3, Tribes : Ascend sort en avril 2012 en France. Ayant vite fait ses preuves, ce free to play est depuis considéré par beaucoup comme une des grandes références du genre.

Le jeu présente un gameplay assez unique en terme de déplacement : si on court beaucoup dans ce jeu, les personnages ont, en outre, la particularité de glisser dans les pentes. On vole aussi énormément que ce soit en jet-pack ou autre engin. Les débutant risquent d'ailleurs d'être fort déroutés, l'action se déroulant, de fait, autant dans les airs qu'au sol.

Comme pour A.V.A, le joueur accumulera de l'expérience au fil de ses parties, cette dernière permettant de débloquer différentes armes, améliorations et classes de personnages. Tribes : Ascend propose au total neuf classes de personnages, dont trois seulement sont accessibles aux nouveaux venus (Éclaireurs, Soldats et Juggernauts).

Les cartes de jeu sont particulièrement étendues. De fait, parmi les différents modes de jeu disponibles, le Capture the Flag s'avère particulièrement tactique, il est le plus plébiscité par les joueurs et on comprend également la bonne place des unités aériennes

Si, dans Tribes : Ascend, il sera aussi possible de mettre la main à la bourse pour avancer plus vite dans l'aventure, les joueurs qui ne le souhaitent pas ne ressentiront pas, par contre, de sentiment d'inégalité envers les joueurs payants, comme c'est malheureusement le cas dans nombre de free to play.

Difficile au final de trouver de réels défauts à Tribes : Ascend. Graphiquement chiadé, proposant un gameplay tout à fait unique et regroupant une communauté de passionnés, il serait une erreur pour tout gamer de ne pas l'essayer.

00c8000006671308-photo-tribes-a-1.jpg
00c8000006671314-photo-tribes-a-3.jpg
00c8000006671316-photo-tribes-a-4.jpg


Télécharger Tribes Ascend pour Windows
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités Logiciel

scroll top