PCMark : deux nouveaux benchs sur l'autonomie et les apps Office à venir

le 27 février 2019 à 11h22
0
PCMark10

PCMark 10 accueillera bientôt deux nouveaux protocoles de test. Le premier n'est autre que le très attendu PCMark 10 Battery life qui, comme son nom l'indique, aura pour but de jauger l'autonomie de nos laptops. Le second, PCMark 10 Applications, s'annonce pour sa part comme un test basé sur les applications de la suite Microsoft Office.

Ces deux nouveaux nouveaux benchmarks ne profiteront toutefois pas d'une seule et même date de lancement, mais de deux créneaux de sortie distincts. Battery life est ainsi attendu fin mars, tandis qu'Applications sera proposé sur ce qu'il reste du premier semestre 2019, sans plus de précision.

PCMark 10 Battery life, l'outil pour compromettre comme jamais les estimations des constructeurs


Dans son communiqué (via TechPowerUp), UL Corporation, l'éditeur de PCMark 10, clame que Battery life permet d'estimer avec justesse l'autonomie effective des différents laptops présents sur le marché... Loin des promesses souvent filoutes des constructeurs en la matière.

Un moyen pour l'utilisateur de savoir à quoi s'en tenir avec sa propre machine, mais aussi une solution pour les personnes en quête d'informations fiables sur l'autonomie des PC portables disponibles à la vente sur une période donnée.

Pour assumer cette double casquette, à la fois de Benchmark et de guide d'achat, PCMark 10 Battery life se basera sur des profils correspondant à des cas de figure variés : bureautique, montage vidéo, Gaming, ou encore idle (lorsque l'ordinateur est au repos, non sollicité). L'objectif de cette approche est d'éviter de fournir à l'utilisateur un seul et unique indice d'autonomie qui ne correspondra pas nécessairement à ses attentes et/ou son type d'utilisation. À la place, ces différents profils, avec des scores qui leur seront propres pour une estimation plus précise de l'autonomie dans différents contextes du quotidien.

PCMark 10 Applications, le Benchmark des entreprises et de l'Administration


Conçu avec les entreprises et les services publics en ligne de mire, PCMark 10 Applications servira de son côté à mesurer l'efficacité d'une machine sur la suite Microsoft Office. Il vise à déterminer les performances, et le cas échéant l'autonomie, d'un ordinateur dans le cadre d'une utilisation intensive de Word, Excel, PowerPoint... mais aussi de Microsoft Edge.

On apprend également que l'outil sera capable de mesurer les performances d'un Always Connected PC sous puce ARM. Les résultats affichés à l'issu d'un test sur ce type de machine seront comparables à ceux réalisés sur des PC animés par des processeurs x86, précise enfin le communiqué.

À télécharger :
PCMark pour Windows
Modifié le 27/02/2019 à 12h10
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Beesexual, la nouvelle campagne de Pornhub pour aider à sauver les abeilles
Le redémarrage du Large Hadron Collider (LHC) pourrait nous donner des clés sur la matière noire
Twitter : Jack Dorsey a rencontré son plus grand « fan »... Donald Trump
Après le vélo électrique, Xiaomi présente un cyclomoteur électrique de 120 km d'autonomie
Tesla dévoile une voiture sans volant, qui serait commercialisée dès 2021
Les trottinettes Lime piratées en Australie pour dire des phrases salaces
Revue de presse - Le Samsung Galaxy Fold plie... sous le poids des critiques
Comparatif 2019 : Quelle est la meilleure trottinette électrique pour votre usage ?
GTX 1650 : côté multimédia, la puce entrée de gamme de NVIDIA hérite de la génération Volta
Razer ajoute une dalle OLED 4K à son Blade 15 et revoit le design du Blade Pro 17
Oppo lance le Reno 10x zoom : un smartphone haut de gamme avec Snapdragon 855 pour 799€
Contre toute attente, Samsung travaillerait sur deux smartphones pliables supplémentaires
Tesla dévoile Robotaxi, son service de voitures autonomes en autopartage
Projet Wing : Google obtient l’autorisation de faire voler ses drones de livraison aux US
Accusé à tort par la reconnaissance faciale, un étudiant réclame 1 milliard à Apple
scroll top