Au tour de Tom Holland et de Robert Downey Jr. de faire l'objet d'un deepfake

17 février 2020 à 12h15
0
Screenshot_2020-02-17 Back to the Future deepfake inserts Robert Downey Jr and Tom Holland.png

Retour vers le deepfake. Le vidéaste EzRyderX47 a posté sur YouTube une vidéo mettant en scène Tom Holland et Robert Downey Jr. sous les traits de Marty MacFly et le docteur Emmett « Doc » Brown dans Retour vers le futur.

Le visage des deux acteurs remplace ainsi ceux de Michael J. Fox et Christopher Lloyd dans une vidéo pour le moins impressionnante, qui a accumulé plus de 2,5 millions de vues depuis le 14 février.


Marty MacDowney Jr. et Tom « Doc » Holland

Peter Parker et Tony Stark se promènent ainsi dans une scène de Retour vers le futur, sorti en 1985. Grâce à la technologie manipulatoire des deeepfakes, qui consiste à intégrer le visage ou le corps d'une personne sur celui d'une autre, dans une photo ou une vidéo, Robert Downey Jr. et Tom Holland prennent les traits de Michael J. Fox et Christopher Lloyd.



Le deepfake a été créé par le chaîne YouTube EzRyderX47, spécialisée dans ce type de vidéos. Deux mois plus tôt, la chaîne avait d'ailleurs inversée les rôles en mettant en ligne une vidéo de Michael J. Fox sous les traits de Peter Parker à la place de Tom Holland.



Source : TomsGuide
4
5
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

La planète est confinée ! Le ralentissement est visible depuis l'espace.
L'union sacrée des télécoms européens, qui vont partager leurs données pour lutter contre le coronavirus
Coronavirus : le traçage numérique
Confinement : la nouvelle attestation de déplacement dérogatoire est disponible en téléchargement
Elon Musk fait un don de 50 000 masques et 1200 respirateurs... pour se racheter ?
Comment choisir la bonne diagonale pour son téléviseur ?
L'empreinte carbone issue de la consommation des Français a chuté de deux-tiers avec le confinement
Xiaomi lancera la très attendue Mi TV 4S 65
Coup dur chez HPE : des SSD destinés aux entreprises pourraient se briquer après 40 000 heures
Le stockage d’énergie sous forme d’hydrogène fait un bond en avant
scroll top