Les joueurs de Starcraft II vont pouvoir affronter AlphaStar, l'IA de DeepMind

12 juillet 2019 à 09h35
3
AlphaStar StarCraft

StarCraft s'avère être un mets de choix pour déterminer à l'efficacité d'une intelligence artificielle à gérer plusieurs tâches simultanément, et en temps réel.

En effet, le jeu nécessite des compétences dans des domaines aussi variés que la théorie des jeux, la gestion d'informations imparfaites, la stratégie à long terme, les actions en temps réel, et les actions à mener sur des grandes étendues.

Des sous-objectifs de jeu constructifs

Par exemple, le seul but du jeu est de battre son adversaire, certes, mais pour y parvenir, le joueur doit faire attention à plusieurs sous-objectifs, comme la gestion de ses ressources, leur collecte, la construction de bâtiments de protection ou permettant de générer des troupes.

Selon les situations et les manières de jouer, le jeu peut ne durer que quelques minutes, ou atteindre une heure, ce qui implique que certaines actions n'auront pas de conséquence directe. Enfin le fait de ne pas voir la carte dans son entièreté nécessite des actions spécifiques, comme de la reconnaissance, et de la prise de décisions qui découlent des informations relevées.

Une expérience à but scientifique

Cette année, l'IA de DeepMind baptisée AlphaStar était parvenue à battre des joueurs professionnels de StarCraft II. Elle avait alors remporté une victoire écrasante, avec un score de 10 - 1.

À présent, il est possible pour n'importe qui de se frotter aux neurones artificiels d'AlphaStar, qui se présentera sous différentes versions expérimentales. Néanmoins, les joueurs pourront seulement manifester leur intérêt d'affronter l'IA via un pop-up ou les options de jeu, mais ne seront pas avertis, lorsqu'ils seront véritablement en train de jouer contre cette machine, de façon à ne pas fausser les données, et proposer une expérience la plus proche possible de ce que serait un véritable match à un contre un.

« AlphaStar va jouer un petit nombre de parties à des fins scientifiques, mais nous ne révélerons pas précisément quand, ni à quelle fréquence, l'IA jouera ces parties, pour être sûrs qu'elles restent anonymes. »

C'est donc bien de façon anonyme et durant quelques parties seulement que l'IA va endosser, tour à tour, les trois races disponibles dans le jeu (Terrans, Zergs et Prottoss), de manière à continuer l'entraînement d'AlphaStar. Néanmoins, les replays de ces parties devraient être disponibles, accompagnant une publication scientifique, plus tard cette année.

Source : 9to5Google
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
3
0
Zathuro
Les joueurs en “rats de laboratoire”, on arrête pas le progrès !
komawok
Il est vrai que la science n’a jamais fait appel à des bénévoles.<br /> C’est assez explicite que l’on participe à engrossir une base de donnée IA, avec option d’opt-in opt-out, donc je n’y vois pas de problème à priori.<br /> Ou alors c’est le fait que les “sujets” soit assis immobiles à appuyer continuellement sur des touches et dans une certaine pénombre qui participe à l’image de “rats de laboratoire”
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Deezer va diffuser une large campagne de pub cet été en France
🔥 Soldes Cdiscount : Carte Graphique Sapphire Radeon RX 5700 XT - 8 Go à 409€ au lieu de 499€
La banque centrale de Chine anticipe les conséquences géopolitiques de la cryptomonnaie Libra
🔥 Soldes pCloud : Nouvelles fonctionnalités pour le Cloud chiffré à prix cassé
DeepNude : les copies de l'app aussi se font bannir de Github
Le Qualcomm 215 va mettre un bon coup de boost aux smartphones d'entrée de gamme
WhatsApp : une fonctionnalité d'édition d'images déjà envoyée en test sur la version bêta
Twitter touché à son tour par une panne mondiale durant plusieurs heures
Haut de page