Des trafiquants fournissaient des badges d’accès aux immeubles aux voleurs parisiens

17 février 2020 à 14h55
4
badge-immeuble.jpg

Un vaste réseau de trafiquants a été démantelé. Celui-ci, atypique, vendait des pass d'entrée d'immeubles à une très grande partie des cambrioleurs parisiens.

De plus en plus d'immeubles, et pas qu'au sein de constructions récentes, disposent d'un système d'accès de type Vigik, qui permet notamment aux distributeurs de prospectus de déposer ces derniers sans avoir à ameuter tout le voisinage. Mais, revers de la médaille, ce système a attisé un intérêt tout particulier des cambrioleurs pour cette technologie. À Paris, un trafic s'était carrément développé, aboutissant à des cambriolages à la pelle.

Les salariés d'une société de distribution de prospectus, parrains du réseau démantelé

Selon les informations avancées par nos confrères du Parisien, 75 % des suspects de vol par effraction arrêtés dans la capitale sont en possession de faux badges, rien que ça. Le plus incroyable est que plus de la moitié de ces pass était issue d'un seul et même réseau.


Les trafiquants de ce réseau ont été interpellés par les enquêteurs de la sûreté territoriale de Paris, à l'automne dernier. Plusieurs adolescents, auteurs de 129 vols par effraction dans la capitale (première ville française en la matière) et les Hauts-de-Seine furent appréhendés par les forces de l'ordre. Ce fut l'occasion de découvrir que les jeunes brigands s'étaient fournis en badges directement auprès de salariés travaillant pour une société de distribution de prospectus.

Les enquêteurs ont ensuite pu interpeller trois individus, âgés de 31 à 37 ans, qui subtilisaient les données permettant d'encoder les badges d'accès auprès d'Adrexo, principal opérateur privé de distribution d'imprimés publicitaires physiques et numériques.

Les trafiquants vendaient jusqu'à 150 badges par semaine, avec des milliers d'euros à la clé

Les revendeurs avaient créé un véritable marché. Les policiers estiment que les trafiquants vendaient jusqu'à 150 pass par semaine à des cambrioleurs. L'activité de cette société du crime improvisée leur rapportait autour de 6 000 euros, tous les mois. De quoi joliment arrondir ses fins de mois. Les trois complices avaient trouvé du renfort en sollicitant des techniciens pouvant leur fournir des logiciels, du matériel informatique et des badges.


Évidemment touchée par la constitution de ce réseau, la société Adrexo a indiqué être victime d'un détournement de ce type pour la première fois. La société a précisé qu'il fut possible en raison de la sollicitation d'un sous-traitant issu de la région parisienne. Elle indique, enfin, avoir pris les dispositions nécessaires pour éviter qu'un tel détournement ne se reproduise à l'avenir.

Source : Le Parisien
Modifié le 17/02/2020 à 15h20
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
4
5
claudemc
Et Adrexo ne fera rien pour blacklister tous les badges actifs qui sont dans la nature, moralité: laissez vos immeubles ouverts.
karim_benaissa
En sachant que c’est des badges RFID et que l’encodage se fait par un simple numéro de serie, compliqué de blacklisté les badges surtout lorsque les VIGIK ne sont pas connecté
Lowlow07
Moi j’en pense que ce trafic dure depuis tellement longtemps que ça m’étonne qu’on ne l’ait démantelé que maintenant…A une époque c’étaient les « clés PTT », aujourd’hui ce sont les pass électronique VIGIK. Mais ce qui me gave le plus c’est que ni la police ni les pompiers ni le SAMU ne 'l’ont !!!
kiwi5
encore une raison de bannir la distribution de prospectus
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Netflix supprime le mois d'essai gratuit en France
Google Autoflip veut recadrer et/ou redimensionner vos vidéos grâce à l'IA
Blizzard prépare des séries animées Diablo et Overwatch
La bêta de Chrome 81 va vers toujours plus de sécurité et ajoute le support de la réalité augmentée
Salon Auto Genève 2020 : Hyundai s'apprête à dévoiler son concept électrique
Il paraît qu'on sait à quoi ressemble le Pixel 5 XL (et on a bien ri)
Rainbow Six Siege sera disponible dès la sortie de la Xbox Series X et de la PS5
Les enceintes connectées ont enregistré une hausse des ventes de 70% en 2019
La justice allemande demande à Tesla de mettre en pause la construction de sa Gigafactory
Apple Plans intègre enfin les transports en commun dans plusieurs villes françaises
Haut de page