Des drones équipés de défibrillateurs testés en Suède

Emilia CAPITAINE
16 juin 2017 à 15h51
0
Une expérience menée en Suède a montré qu'un drone équipé d'un défibrillateur arrivait bien plus rapidement qu'une ambulance sur les lieux d'une crise cardiaque.

Les chercheurs à l'origine de cette expérience espèrent que les drones seront utilisés par les services médicaux d'urgence. Des centaines de vies pourraient ainsi être sauvées chaque année.

Une expérience pour réduire le risque mortel



Si les drones sont, la plupart du temps, utilisés à des fins de divertissement, leur usage peut s'étendre bien au-delà. Ces petits engins volants peuvent même avoir une utilité médicale. C'est en tout cas le projet d'une équipe de chercheurs du Korolinska Institute en Suède, qui a récemment lancé un programme pilote pour tester des drones équipés de défibrillateurs, afin de fournir une aide plus rapide aux personnes victimes de crises cardiaques.

Plus de 6 millions de personnes meurent chaque année d'une crise cardiaque, ce qui en fait la première cause de mortalité au monde. Seule une personne sur dix survit à une crise cardiaque en dehors d'un hôpital. Et le temps est un facteur clé pour augmenter les chances de survie : chaque minute où une crise cardiaque n'est pas traitée (avec un massage cardiaque ou un défibrillateur), les chances de survie de la victime sont réduites de 10 %. Ayant ces chiffres en tête, les chercheurs ont tenté de trouver une solution pour réduire le temps de prise en charge d'un arrêt cardiaque.

01F4000008227510-photo-illustration-g-n-rique-d-un-drone-quadricopt-re.jpg


Des drones, plus rapides que les ambulances



Les chercheurs du Korolinska Institute ont analysé les données relatives aux arrêts cardiaques dans les zones à l'extérieur de Stockholm, la capitale suédoise, qui manquent de structures médicales d'urgence de proximité. Ils se sont alors aperçus que le temps moyen de réponse à un arrêt cardiaque était de trente minutes, et que le taux de survie était de zéro. L'équipe a ensuite comparé le temps que mettrait un drone équipé d'un défibrillateur à atteindre ces endroits par rapport à une ambulance. Ils ont alors envoyé un drone dans une zone où une crise cardiaque avait récemment été signalée. Sur les 18 essais menés, le drone a mis 5 minutes à arriver sur les lieux, contre 22 minutes en moyenne pour une ambulance. Le défibrillateur était par ailleurs doté d'un haut-parleur qui diffusait des instructions aux personnes présentes pour qu'elles puissent l'utiliser.

« Si nous pouvons réduire de quelques minutes le temps entre l'effondrement et la défibrillation lors d'un arrêt cardiaque, nous sauverons chaque année des centaines de vies », a déclaré Jacob Hollenberg, qui a dirigé cette expérience. Hollenberg et son équipe travaillent actuellement avec les services locaux d'urgence afin d'optimiser leur programme de drone défibrillateur. Ils espèrent que le système sera mis en place d'ici deux ans.


Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en conduisant, même en main libre
L'Audi e-tron devient la voiture électrique la plus sûre du monde
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
Une étude montre que les cyclistes
Selon Google, 1,5% des mots de passe seraient compromis
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Ecosia : le moteur de recherche plante désormais un arbre toutes les 0,8 s

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top